Rechercher dans ce blog

27/03/2018

Le Clan des Loups de Cassandra O'Donnell (La Légende des Quatre 1)

Quatrième de couverture

Ils sont quatre
Quatre héritiers de leurs clans
Ils doivent s'unir pour survivre ...
Loups, tigres, aigles et serpents
Quatre clans ennemis ...

Les yokaïs , créatures tantôt humaines tantôt animales vivent dans une harmonie fragile ...
Sur les terres humaines, la tension est palpable ...
Maya, l'héritière du clan des loups et Bregan, des tigres sont les garants de la paix... mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus ?

Mon avis

Le Clan des Loups est le premier tome de la nouvelle série de Cassandra O’Donnell La Légende des Quatre, qui après avoir écrit pour de l’adulte et de la jeunesse s’attaque à un nouveau public, les adolescents et je dois dire qu’elle y réussit très bien ! J’étais très curieuse de lire ce livre et j’ai été conquise, il me tarde de lire la suite, je vous conseille de vous pencher dessus car c’est vraiment très prometteur.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour se donner une idée de ce qui se passe, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. A l’image des Rebecca Kean, ça file droit, c’est efficace, on rentre vite dans l’action et les problèmes, pour notre plus grand plaisir.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome qui est original et prenant. Mais je dois dire d’emblée que ce roman a un gros défaut. Il est beaucoup trop court à mon goût, il ne m’a fait que l’aller-retour dans les transports en commun, ce n’est pas possible de tenir qu’une petite journée. Il va falloir doubler le nombre de pages pour le prochain. Ça s’est dit… mais évidemment, ce n’est pas un défaut en soi, cela montre juste à quel point l’écriture de l’auteur est efficace, se lit toute seule et que l’histoire est addictive. En même temps, venant de sa part, ça ne m’étonnait pas vraiment.

L’intrigue est bonne et bien menée pour l’instant, il s’agit avant tout d’un tome introducteur, même si on a notre lot d’action et de problèmes pour ne pas s’ennuyer, on voit que ce ne sont que les prémisses de futurs problèmes à venir. Et ce, à différents niveaux, que ce soit dans cet univers fragile, avec l’accord tacite entre les yokaïs et les humains mais aussi à un niveau plus sentimental. Oui, il faut bien une petite histoire d’amour, qui va être très compliquée je le sens bien, pour pimenter le tout. On a donc pas mal d’éléments qui se mettent en place ici, qui nous présentent une situation, des personnages, d’où le côté introducteur. Mais rassurez-vous il y a quand même de quoi se mettre sous la dent pour passer un très bon moment de lecture. L’action est omniprésente, avec déjà des scènes de confrontation. Mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler, ça serait dommage. Je vous laisse découvrir tout ça par vous-même.

J’ai beaucoup aimé l’univers créé par Cassandra O’Donnell. Pour le moment c’est assez introducteur mais on entrevoit quand même un certain nombre de choses et ça me plaît bien. L’existence de ces YoKaïs, ces métamorphes d’un autre genre est menacée. Une guerre peut surgir entre les différents clans et le moindre prétexte peut la déclencher, ce qui feraient des ravages dans chacun des clans. Les tensions sont de mises, à moins qu’une entente puisse être trouvée pour la préservée autant que possible. Il existe donc quatre clans différents, ceux des loups, (Lupaïs) des tigres (Taïgans), des aigles (Rapaïs) et des serpents (Serpaïs) et ils ne s’entendent vraiment pas. Ce sont des métamorphes qui peuvent se transformer dans l’animal qui correspondent à leur clan, mais évident dans une taille bien plus conséquente, plus géante. C’est intéressant la dynamique entre eux, des ennemis qui ne doivent pas entrer en contact, même si les héritiers vont à l’école au même endroit parmi les humains.

Là où c’est intéressant c’est qu’ils ne sont pas humanisés, dans le sens où ils assument pleinement leur part animale et qu’ils ne se considèrent vraiment pas comme des humains, même si cela est une partie de leur être. Cela m’a fait penser aux Autres dans Meg Corbyn, des êtres qui peuvent se transformer mais qui sont presque plus à l’aise sous leur trait animal qu’humain, au final. Ça change des métamorphes habituels qui sont humains avec la capacité de se transformer et qui souvent rejettent cette part-là ou ne l’assument pas totalement. Là c’est presque le contraire. Je suis curieuse de voir ce que donnera la suite pour mieux apprendre à connaître les différents personnages de ces clans.

Dans cet opus, l’histoire est davantage centrée sur les loups, on suit donc particulièrement Maya, l’héritière, la future alpha de la meute. C’est une jeune adolescente intrépide, avec une grande force et un courage indéniable. Mais elle a aussi ses faiblesses, comme tout le monde et si elle être dure et impitoyable lorsque cela est nécessaire, elle n’hésitera pas à tuer si cela peut sauver son clan ou ceux qu’elle aime, elle peut faire preuve de clémence. Elle fait preuve de discernement et de justice. J’aime beaucoup ce personnage qui j’en suis sûre prendra de l’importance par la suite.

Bregan, du clan du Tigre, est donc le futur héritier lorsqu’il aura atteint sa « majorité », à 20 ans pour diriger le clan. C’est un personnage intéressant que j’aimerai davantage connaître, sûrement dans le prochain tome car sous ses airs un peu bourru et sauvage, qui de part son physique et son pouvoir se ressent, il cache aussi une grande sensibilité et surtout un instinct de protection, que ce soit envers son petit frère Mika (qui est trop chou dans son innocence, ce qui contraste avec ce monde brutal) ou envers Maya… J’ai hâte d’en découvrir plus sur lui parce que le peu que j’ai pu voir m’a beaucoup plu. C’est un personnage attachant qui essaye d’arranger les choses, même s’il sait que ce sera compliqué de faire voir la vérité à son clan lorsque les premiers problèmes vont arriver.

L’autre personnage que j’ai beaucoup aimé c’est Wan, le Serpaï, c’est un connard, il faut le dire, il a un comportement exaspérant. Et quand quelque chose l’ennui, il va chercher la bagarre pour se divertir. Mais le pire c’est que si quelqu’un le dérange, le met en colère, il veut le manger, littéralement. Il ne s’embarrasse pas de problèmes. Ça au moins c’est clair, net précis. Mais j’adore le concept ! Je suis très curieuse de voir ce qu’il deviendra dans la suite de la série parce qu’il est très prometteur dans le genre.

La dernière est Nel, l’héritière des Aigles, c’est une jeune adolescente de 12 ans mais qui a une certaine maturité. Et quand on voit sa mère, la Reine du clan, on imagine que ce n’est pas tous les jours faciles. C’est un clan intriguant et intéressant, mais pour le moment on n’en sait pas beaucoup comme on n’a fait que l’entrevoir. En tout cas c’est une jeune fille perspicace qui j’en suis sûre va prendre de l’ampleur par la suite.

En bref, Le Clan des Loups est un premier tome prometteur, pour l’instant introducteur car on nous présente essentiellement une situation, les personnages et une esquisse de l’univers. Cela dit, il y a suffisamment de choses à se mettre sous la dent pour passer un très bon moment de lecture. L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes, je suis curieuse de voir ce que donnera la suite. L’univers est intéressant et j’imagine bien plus complexe qu’il n’en a l’air, je demande à voir. Quant aux personnages, on a là un panel très intéressant, j’aime beaucoup ces quatre héritiers qui ont du bagou, des caractères bien distincts, même s’ils sont tous dangereux à leur manière et font preuve de force et de courage. Un quatuor qu’il me tarde de retrouver très vite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***