Le Pouvoir convoité de Laëtitia Militello (Coeur de sorcière 1)

Quatrième de couverture

Il est des guerres que l’on peut mener seul. Mais pour sauver le monde de l’emprise du mage maléfique Suran, Ella, descendante d’une grande lignée de sorcière, va devoir développer l’immense pouvoir dont elle en ignore l’infinie puissance. Aux côtés de son lion domestique, des seuls membres de sa famille qu’il lui reste et des alliés dont elle va faire la rencontre, elle va s’engager dans une lutte sans merci à travers un voyage périlleux semé d’obstacles et de créatures immondes. Mais elle va aussi rencontrer l’amour sur son chemin, celui qui lui donnera la force de se battre et de faire face, tant dans la réussite que dans l’échec…

Mon avis

Le Pouvoir convoité est le premier tome de Cœur de sorcière, une série de Fantasy qui nous embarque aux côtés d’Ella, une puissante sorcière au destin incroyable car elle est sensée sauver le monde. Un roman initiatique qui est plutôt classique dans le genre mais plutôt sympathique, sans que ce soit pour autant un coup de cœur. J’ai des petites choses à redire, mais je serai quand même curieuse de découvrir les suites.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture est plutôt simple et a quelques maladresses parfois, dû au fait que ce soit un premier roman, mais cela reste agréable à lire. On rentre très facilement dans l’histoire qui démarre au quart de tour. Très rapidement, on sait qu’Ella va hériter d’un grand pouvoir, qu’elle est destinée à sauver le monde et à se débarrasser du méchant, à savoir Suran qui veut s’approprier autant de pouvoir que possible, et celui d’Ella est évidemment des plus alléchants.

L’intrigue en soi est bonne et bien menée et comme je le disais, cela reste quelque chose de classique dans le genre, en Heroic Fantasy, on a toujours ce jeune prodige qui va devoir sauver le monde et se débarrasser du méchant et s’entourer d’alliés pour y parvenir. Mais ça reste efficace dans le genre. L’histoire est plutôt simple car on suit cette directive et on n’en dévie pas (pas d’intrigues à tiroir donc). Mais ce n’est pas dérangeant en soi.

Cela dit, comme je l’ai mentionné, j’ai quelques petites choses à y redire et qui expliquent pourquoi ce n’est pas un coup de cœur. J’ai trouvé que certains éléments allaient trop vite. Les événements s’enchaînent – certains verront ça plutôt comme une qualité, au moins il y a vite de l’action et on ne s’ennuie pas – mais je trouve qu’on n’a pas vraiment le temps de se poser ce qui, parfois pourrait manquer un peu de crédibilité pour moi. Et là, je parle notamment de la partie romance, le coup de foudre au premier regard j’ai toujours du mal et quand on voit l’évolution de la relation au fur et à mesure des pages, j’avoue que j’ai un peu tiqué. Mais c’est un avis personnel, d’autres n’y verront pas là un défaut.

Outre la rapidité des choses, je trouve qu’il y a aussi certaine facilité dans les actions. On ne s’inquiète pas vraiment pour les personnages. Malgré les épreuves qui leur arrivent puisqu’en un claquement de doigts (ou presque), des solutions sont trouvées et tout s’arrange dans le meilleur des mondes, même si on n’est pas au pays des Bisounours, il y a des événements tragiques qui arrivent. Mais ça reste assez simple.

Cela dit, j’ai été assez surprise par la tournure des événements, sachant que c’était une trilogie, j’imaginais un tout autre scénario pour ce premier tome. En effet, l’histoire se déroule dans un temps assez restreint mais déjà un certain nombre de choses va bouleverser la vie d’Ella. Et dans le tome suivant (oui j’ai fait ma curieuse) on va un peu changer d’héroïne. Du coup, il y est des choses auxquelles je ne m’attendais pas en lisant ce livre. A voir ce que donneront les suites, ça m’a rendu curieuse tout ça.

Malgré mes critiques, c’est loin d’être mauvais, j’ai quand même passé un bon moment aux côtés d’Ella, Keran son lion et les autres personnages. L’histoire tient bien la route, même si cela reste classique et simple c’est efficace dans le genre, j’ai bien apprécié cette histoire.

En ce qui concerne l’univers, j’aurai aimé en savoir un peu plus, d’avoir un monde plus précis avec plus de consistance et d’informations, notamment tout ce qui a attrait à la magie. J’adore tout ce qui touche la magie, la sorcellerie, etc. vous n’êtes pas sans l’ignorez si vous me suivez depuis mes débuts dans la blogo. Donc j’étais curieuse de voir ce que ça pouvait donner dans cette histoire et je dois dire qu’on voit assez peu de choses. Enfin pas tout à fait, on voit quand même quelques sortilèges, comment ils sont lancés (grâce à des formules magiques) et que les pouvoirs d’Ella grandissent à mesure qu’elle en prenne conscience. Mais, j’aurai aimé plus de détails. Après j’ai conscience qu’il s’agit d’un roman de 200 pages (environ) donc c’est assez court et l’auteur s’est davantage centrée sur l’action qui est omniprésente. On ne peut pas lui retirer ça et pour certains, ça pourrait être vu plutôt comme une qualité qu’un défaut d’avoir plus d’action que de descriptions et de détails.

Quant aux personnages, ils sont plutôt sympathiques et attachants même si là encore j’aurai aimé un peu plus de profondeur et de caractère mais on passe un bon moment à leurs côtés dans cette aventure qui va être assez mouvementé. Et évidemment, ils ne sont pas au bout de leur peine vu la fin… Ella est une jeune adolescente ce 16 ans mais elle va pas mal évoluer tout au long du livre, elle va prendre confiance en elle, gagner en maturité, il faut dire qu’elle va vivre un certain nombre d’épreuves et elle va devoir faire face au danger et réagir en conséquence. L’acquisition de nouvelles compétences en magie est primordiale pour pouvoir sauver ceux qui lui sont chers.

Petite mention à la couverture réalisée par Nicolas Jamonneau qui est juste magnifique !

En bref, Le Pouvoir convoité est un premier tome sympathique à lire même s’il n’est pas sans défaut. On voit que c’est un premier roman, donc il y a parfois quelques maladresses dans l’écriture et quelques facilités dans l’histoire mais elle reste intéressante à lire et j’ai quand même passé un bon moment de lecture. Certes court mais agréable. Les personnages nous entraînent dans une aventure qui risque d’être plus compliquée que prévue, surtout quand on voit la fin de ce premier tome. Affaire à suivre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Destruction Eve de Florent Maudoux (Freaks Squeele Funérailles 4)

Le Clan des Tigres de Cassandra O'Donnell (La Légende des Quatre 2)

Papa est en bas de Sophie Adriansen