Rechercher dans ce blog

17/08/2018

Rien qui puisse t'exposer de H. Roy (Les Els 2)

Quatrième de couverture

« La France. Où tout a commencé. Où mon destin a été scellé par d’autres, dix-sept ans plus tôt. Le mien, mais aussi celui d’Evann, mon Gardien. Et voilà que nous y retournons. Ensemble. La boucle est bouclée. »

Depuis l’attaque de la Horde, plus question pour Connor d’échapper à la surveillance de son Gardien. Et ce pour son plus grand plaisir…
Le programme ? Quitter de toute urgence Eden Lake et gagner Paris où l’attend une place à l’EAS : l’Agence de Sécurité des Els qui forme les Volontaires, dirigée d’une main de fer par sa grand-mère. Entre deux sessions d’entraînement, Connor part en quête de ses origines, sans se douter que ses découvertes pourraient être dévastatrices. Car malgré le confinement, des yeux restent obstinément braqués sur elle…

Mon avis

Rien qui puisse t’exposer est le 2e tome des Els dont j’avais plutôt apprécié le premier sans que ce soit pour autant un coup de cœur parce que ça restait un tome un peu introducteur. Mais je dois dire qu’avec ce second volume, H. Roy monte la barre d’un cran et nous propose une histoire vraiment très intéressante et prenante que j’ai pris plaisir à découvrir.

A l’origine, c’était une série en deux tomes, mais un troisième est à venir et ce n’est pas pour me déplaire. J’ai hâte de découvrir la suite qui sera plus que prometteuse au vue de la situation !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en faire une idée. J’avoue qu’il m’a fallu un petit temps d’adaptation pour me remémorer ce qui s’était passé dans le précédent volume mais une fois lancée dans ma lecture, je me suis replongée avec plaisir dans l’univers de l’auteur qui prend ici une nouvelle dimension.

Dans ce second volume, on en apprend beaucoup sur l’univers, sur le fonctionnement des Els, la hiérarchie, leur entraînement, du moins pour les Volontaires, ceux qui vont devenir délibérément des Prédateurs en vue de protéger les Els. Dans le premier tome, on n’en voyait que les prémices, j’étais un peu restée sur ma faim mais ça avait suffisamment attisé ma curiosité pour me donner envie de lire cette suite. Et je ne suis pas déçue du voyage ! C’est vraiment très intéressant et j’ai adoré découvrir tout ça. Un univers bien plus complexe que le laissait présager le tome 1, mais en même temps, il fallait bien poser les bases et dans celui-ci l’auteur approfondit le tout et j’ai tout simplement adoré ! C’est un mythologie vraiment intéressante, on a un gros mélange quand on voit les capacités des Els, celles des Prédateurs etc.

Quant à l’intrigue, elle est bonne et bien menée. Dès les premières chapitres, l’auteur nous plonge dans les problèmes. Connor est transférée en France pour sa protection et va donc intégrer l’EAS pour y être formée. Evidemment, sa nature d’hybride et son statut de « petite-fille de la directrice » va la mettre dans une position délicate mais Connor a de la ressource et saura surprendre tout le monde. L’action arrive assez tôt et va crescendo si bien que la tension ne fait que monter pour nous offrir un final vraiment superbe. On craint pour les personnages, on se demande comment tout cela va se terminer parce que la situation est de plus en plus critique. On ne s’ennuie pas un seul instant, il y a du rythme avec évidemment, la romance comme tram de fond qui m’a beaucoup plu.

Là, on établit clairement les choses (les triangles amoureux ça ne sert vraiment à rien…) mais ce n’est pas pour ça que tout va bien dans le meilleur des mondes, il y a parfois des hauts et des bas, Evann n’est pas un personnage facile à vivre, mais on va dire qu’il a des circonstances atténuantes et puis ça fait son charme, il faut l’avouer ! Même si Connor est pas mal dans le genre aussi quand elle s’y met.

Comme dans le premier tome, Connor agit parfois sans réfléchir, trop impulsive, ça pourrait lui coûter cher. Elle pourrait, par moment, sembler futile et égoïste, mais assez rapidement, on voit que ce n’est que dans un seul but, protéger ceux qu’elle aime et aussi prouver sa valeur, d’une certaine manière. Cependant, ce type de comportement pourrait se retourner contre elle et la mettre dans une situation délicate. En même temps, si elle était sage comme une image, ne bravait jamais les interdits et n’allait jamais au-devant du danger, il n’y aurait pas d’histoire et ça serait extrêmement ennuyeux.

Quant à Evann, on va beaucoup en apprendre sur lui, sur son passé, ce qu’il a vécu. Le pauvre, l’auteur ne le ménage pas et c’est aussi pour ça qu’on l’aime malgré son caractère de cochon / vieux grincheux. Certaines révélations sont faites sur les personnages et je dois dire que cela change pas mal de choses sur le cour de l’Histoire et ça promet beaucoup pour la suite.

En bref, Rien qui puisse t’exposer  est un second tome à la hauteur de mes espérances. J’en attendais beaucoup car le premier était plutôt sympathique mais j’en attendais plus pour la suite et je n’ai pas été déçue du voyage. L’action est plus omniprésente et ne fait que monter crescendo pour nous offrir un final vraiment superbe. On ne s’ennuie pas un seul instant, un tome bien meilleur que le premier à mes yeux et les personnages sont toujours aussi attachants et sympathiques. On en apprend beaucoup sur eux, on les voit évoluer et j’ai hâte de retrouver tout ce petit monde pour la suite qui est plus que prometteuse !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Les articles les plus consultés