La semaine des bêtises de Mily Cabrol et Amélie Graux

Quatrième de couverture

Lundi : faire déborder le bain.
Mardi : écraser les fleurs du jardin.
Mercredi : semer le désordre dans la maison.
Jeudi : faire sonner le réveil en pleine nuit.
Vendredi : jouer avec la mousse à raser.
Samedi : cuisiner un gâteau aux coquilles d’œufs…
Mila n’est jamais à court de bonnes idées. Que va-t-elle bien pouvoir concocter dimanche ?

Mon avis

La semaine des bêtises est la suite de C’est pas moi c’est mon loup !, un album que je n’avais pas chroniqué à l’époque (durant mon apprentissage) mais qui est très sympathique à lire au demeurant ! Dans cet album, on retrouve la même petite fille. Si dans le premier les bêtises étaient faite par le loup qu’elle accusait, dans La semaine des bêtises, elle en est bien l’auteur.

Chaque jour, une nouvelle bêtise fait trembler d’effroi ses parents. Du coup, il est tout naturel qu’arrivé à la fin de la semaine, le dimanche, sa maman se demande bien ce qu’elle va pouvoir faire. Mais elle risque d’être bien surprise… En effet, le dimanche, Mila ne fait rien, elle joue tranquillement sans mettre le bazar, au point que sa mère pense qu’elle est malade.


Une chute plutôt amusante car lorsqu’on voit le comportement de la petite fille durant la semaine, on imagine le pire pour le dernier jour, alors que c’est tout le contraire. Beaucoup de parents s’inquiètent davantage quand il n’y a pas de bruit et que l’enfant est tranquille car souvent ça annonce une grosse bêtise ou des gros problèmes. N’est-ce pas ?


Chaque double page présente un jour de la semaine si bien que l’on a toute une scène et que l’on peut prendre la mesure des dégâts. Le texte est assez simple, si bien que c’est accessible à des petits. Par ailleurs, le côté répétitif ne pourra que leur plaire, ils pourront anticiper le fait que Mila fasse une nouvelle bêtise le lendemain.


Côté illustration, le style est assez épuré, un fond blanc et la scène en couleur, un bon coup de crayon qui donne un bel effet. Après c’est une question de goût, on aime ou pas.

En bref, La semaine des bêtises est un album sympathique, même si je le trouve un chouïa en dessous de C’est pas moi c’est mon loup ! Mais cela reste une agréable lecture qui amusera les enfants, notamment pour son côté répétitif et le fait qu’elle fasse des bêtises, un thème qui parlera beaucoup aux tout-petits.

A partir de 3 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Destruction Eve de Florent Maudoux (Freaks Squeele Funérailles 4)

Le Clan des Tigres de Cassandra O'Donnell (La Légende des Quatre 2)

Papa est en bas de Sophie Adriansen