Rechercher dans ce blog

13/09/2018

Le petit renard des villes de Coralie Saudo et Mélanie Fuentes

Quatrième de couverture

Un petit renard des villes cherche en vain un compagnon. Mais les chats se méfient de lui et les chiens lui font peur. Peut-être pourrait-il adopter un humain ?

Mon avis

Depuis quelques années, je vois que les renard ont le vent en poupe. Beaucoup d’histoires qui leur sont dédiées dans les albums pour les petits ou bien des imagiers et autre livre tout mignon mettant en scène des animaux sauvages et dont le renard est la figure représentative. J’avoue aimer beaucoup les renards, donc quand j’ai vu arriver ce nouvel album, je devais le lire pour voir ce qu’il en était. Et j’ai adoré ! c’est une histoire mignonne avec un superbe message.

Le petit renard des villes raconte l’histoire de ce petit renard qui recherche une compagnie mais comme c’est un renard, un animal sauvage, tout le monde a peur de lui et s’enfuit. Constatant que les chiens et les chats sont appréciés des humains, qu’ils se font papouiller, etc. le petit renard va décider de tout faire comme un chat. Tout le monde aime les chats non ?

Ainsi, il va adopter leur comportement (je dois dire que c’est très réaliste pour en avoir un spécimen à la maison…). Mais quand le renard se présente aux humains, tout ne se passe pas comme il l’espérait, jusqu’à sa rencontre avec un petit garçon qui n’a pas peur de lui et semble apprécier sa compagnie.


Petit spoiler pour comprendre l’histoire et voir en quoi cette histoire délivre un beau message. Le petit garçon est aveugle, ainsi, il ne voit pas que c’est un renard. Même s’il est loin d’être bête et a bien compris qu’il n’était pas un chat. Mais le petit garçon remarque bien que le renard a besoin de compagnie et d’amour. Ainsi, le petit garçon « voit » au-delà des apparences et va s’occuper du renard qui est désormais heureux en compagnie de son nouvel ami.

C’est une histoire touchante car cela montre qu’il faut voir au-delà des apparences. Que c’est ce que l’on est qui compte plus que tout. Ce petit garçon ne voyant pas ne se laisse pas guider par ses préjugés et ce qu’il voit. Il constate juste une chose et va s’en accommoder.


Les illustrations sont très jolies, les couleurs sont pâles, un aspect un peu aquarelle qui donne un très bel ensemble. Après on aime ou pas ce type de graphisme mais j’avoue que je le trouve très chouette.

En bref, Le petit renard des villes est un album tout mignon avec un beau message que je vous invite vivement à découvrir. C’est une histoire touchante et qui n’a pas envie d’avoir un renard quand on le voit ?

A partir de 4 ans.

2 commentaires:

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***