Rechercher dans ce blog

11/10/2018

Un crime sous les étoiles de Robin Stevens (Une enquête trépidante du club Wells & Wong 4)

Quatrième de couverture

« Nous avions toutes le nez en l’air, donc nous avons manqué l’assassinat. Nous savions bien qu’Elizabeth était méchante et dangereuse. Mais en fin de compte, voilà qu’elle était la victime, pas la criminelle. Et si quelqu’un l’avait tuée, c’était forcément une pensionnaire de Deepdean. »

Elizabeth Hurst, la terrible préfète-en-chef, est retrouvée morte en plein feu d’artifice... Très vite, Hazel et Daisy se rendent compte que tout le monde a un mobile : Elizabeth utilisait les secrets des élèves pour les faire chanter. Toutes la détestaient, même ses plus proches amies... et toutes sont suspectes.

Mon avis

Un crime sous les étoiles est le 4e tome de la série Une enquête trépidante du club Wells & Wong que j’affectionne tout particulièrement et ce, dès le premier tome. C’est vraiment une très chouette série très bien faite avec son lot de rebondissements et de révélations qui nous tiennent en haleine jusqu’à la fin. 

Une fois n’est pas coutume, Un crime sous les étoiles tient toutes ses promesses et Daisy et Hazel nous offrent ici une enquête absolument géniale, prenant et haletante. Dommage que ces livres se lisent si vite, c’est un peu frustrant d’attendre aussi longtemps et que le livre ne nous reste entre les mains que quelques petites heures. Mais ce n’est pas grave, j’ai tout de même savourer chaque mot et ai pris grand plaisir à découvrir cette histoire.

Comme dans le premier tome, Un coupable presque parfait, l’histoire se déroule au sein de l’école, une des élèves, la préfère-en-chef : Elizabeth Hurst est retrouvée morte en plein feu d’artifice. Rapidement Daisy et Hazel savent que ce n’est pas un accident, loin de là et vont tout faire avec les autres membres du club de détective pour trouver le coupable. Mais ce n’est pas si évident lorsque les suspects sont nombreux car Elizabeth Hurst était loin d’être une sainte et connaissait les secrets de bons nombres d’élèves. Autant de mobile possible pour la tuer. Alors, qui est le coupable ? Je vous avoue que j’étais loin d’imaginer l’identité du tueur. Pour le coup, je me suis faite avoir et quand on arrive à la fin et qu’on pense avoir la bonne personne, eh bien un retournement de situation bouleverse le tout !

L’intrigue est bonne et bien menée comme toujours. L’auteur nous mène par le bout du nez et arrive à nous surprendre et à nous berner et ce, jusqu’à la fin de l’histoire ! C’est toujours aussi prenant et haletant, une très bonne série de polar que je vous invite vivement à découvrir si vous ne l’avez pas encore commencée parce que c’est toujours très efficace. Ça a beau être de la jeunesse, c’est très bien élaboré, on ne ménage pas les personnages et l’enquête s’avère toujours plus complexe qu’elle n’en a l’air. Car ici, si tout le monde convient de dire que c’était un malheureux accident, Daisy et Hazel sont persuadées du contraire et vont tout faire pour le prouver. Elles ont beau être jeune, elles ont du nez ! Deux vrais Sherlock et Watson.

D’ailleurs, dans cette histoire, leur amitié va être quelque peu mise à rude épreuve. Avec les secrets éventrés, cela libère la parole et aborde des sujets vraiment intéressants avec une mise en contexte historique inévitable. Après tout, cela se passe durant les années 30 en Angleterre. Avec tout ce qui commence à se passer en Europe, c’est intéressant d’avoir amené le sujet et de l’avoir traité, sans compter d’autres choses mais je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler.

Les personnages sont toujours aussi intéressants et attachants. Les deux jeunes filles grandissent, gagnent en maturité (du moins la plupart du temps) et on voit une vraie amitié entre Daisy et Hazel, même si ce n’est pas toujours facile d’être l’amie de Daisy. Nous sommes du point de vue d’Hazel qui rédige les rapports du club de détective si bien que l’on ne comprend pas trop pourquoi il y a une telle animosité de la part de Daisy. Même si on peut s’en douter un peu mais cela pèse grandement sur le groupe, qui s’est élargi dans ce tome d’ailleurs. Les autres filles du dortoir prenant plus d’importance, cela permet de mieux les connaître et de voir qu’ensemble, elles forment un groupe éclectique mais ô combien efficace !

En bref, Un crime sous les étoiles est une suite à la hauteur des précédents. Je suis toujours aussi conquise par cette série qui, à chaque fois, nous offre des intrigues prenantes et efficaces avec son lot de rebondissements et de révélations qui retournent complètement la situation. On ne se doute pas un seul instant de la véritable identité du tueur et c’est juste génial d’être piégé de cette manière par l’auteur. Les personnages sont toujours aussi attachants et sympathiques. Une série que je vous invite vivement à découvrir si ce n’est pas déjà fait, vous ne serez pas déçus !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***