Dans le Monde pestaculaire (et terrib') de ma soeur Minnie et de son vilain lapin de Lissa Evans

Quatrième de couverture

Un lapin peut en cacher un autre...
Lors d’une nuit d’orage, Fidge est transportée par magie dans un monde tout à la fois coloré et inquiétant : celui de l’album préféré de sa petite sœur, Minnie. 
Elle a trois compagnons : deux d’entre eux sont bizarres (Ella, une éléphante violette joviale et déterminée et Dr. Carotte, un jouet en plastique sur roues, doté en ce monde d’un diplôme de médecine) et le troisième est son ennuyeux cousin hypocondriaque. 
Pour rentrer chez elle, elle devra résoudre une série d’énigmes impossibles, puis défaire un cruel dictateur en peluche et sauver 3 000 Doubidous (oui, vous avez bien lu cette phrase). 
Et le pire, c’est que toute cette histoire est de sa faute...

Mon avis

Dans le Monde pestaculaire (et terrib’) de ma sœur Minnie (et de son vilain lapin) est l’un des derniers-nés des Éditions Poulpe fictions. Jusqu’à présent, je n’ai jamais été déçue par les livres de cet éditeur, donc j’étais curieuse de lire ce nouveau titre, qui, il faut l’avouer est très intriguant avec un tel titre à rallonge ! Et je dois dire que cela a été une très bonne découverte, décidément, Poulpe fictions est un éditeur à suivre de très près pour la tranche d’âge 8-10ans en matière de littérature jeunesse.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent très vite pour s’en rendre compte. En peu de temps, Fidge, alias Iphigénie, se retrouve plongée avec son cousin dans le monde des Doubidous, les personnages de l’histoire préférée de sa petite sœur, où elle va devoir résoudre toute une série d’énigmes pour parvenir à sortir de cette histoire qui devient de plus en plus mystérieuse.

L’intrigue est bonne et bien menée, on a vraiment un roman initiatique où la partie fantastique n’est qu’un moyen pour faire comprendre conscience à Fidge un certain nombre de choses. Ce qui est tout le temps le cas dans les romans initiatiques me direz-vous. C’est une histoire vraiment prenante et intéressante et j’avoue que l’entrée en matière de l’histoire est quelque peu tragique mais assez rapidement, quand Fidge va arriver dans le monde des Doubidous, une certaine légèreté va apparaître, dans un monde très coloré et délirant. Mais tout cela cache quelque chose de bien plus sombre et Fidge, à l’aide de son cousin vont tâcher de comprendre ce qui se passe.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire. Par ailleurs, la mise en page des livres de cet éditeur est très agréable, avec un grand interligne, cela facilite grandement la lecture et les quelques dessins qui illustrent l’histoire sont bien sympathiques aussi. L’action est omniprésente et on ne s’ennuie pas un seul instant, c’est bien rythmé, on voit bien les différentes « étapes » de la quête de Fidge et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est une drôle d’aventure qui se présente à elle, mais qui est somme toute nécessaire.

Par certains aspects, cela me rappelle l’histoire Gaspard des profondeurs de Yann Rambaud, il y a quelques similitudes et on retrouve aussi le côté onirique et initiatique qu’on retrouve dans Alice au pays des merveillesDans le Monde pestaculaire (et terrib’) de ma sœur Minnie (et de son vilain lapin) est vraiment un roman prenant qui ne pourra que plaire aux enfants, c’est une vraie aventure, c’est amusant et mouvementé, et en même temps, cela traite d’un sujet plus important en profondeur, sous des airs « enfantins » et « amusants », l’histoire est un peu plus sombre. Mais je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler, mais en tout cas, j’ai beaucoup aimé cet aspect-là de l’histoire.

Le monde des Doubidous est vraiment particulier, c’est assez amusant le fait qu’ils parlent en vers, cela donne une certaine rythmique à l’histoire, comme des chants et ils sont tellement différents, en fonction de leur couleur que cela crée un monde très spécial et éclectique.

Quant aux personnages, ils sont vraiment intéressants, à commencer par Fidge, cette jeune fille qui se retrouve plongée dans le livre préféré de sa petite sœur, Minnie (alias Minerve) et qui va devoir en sortir. Elle a du caractère et va faire preuve d’un courage et d’une grande force dans cette aventure. Mais même les personnages les plus forts peuvent avoir des faiblesses et des blessures. Elle va beaucoup apprendre de ce voyage qui va la changer profondément. 

Mais celui qui va vraiment évoluer dans le bon sens, c’est son cousin, Graham, un gamin capricieux, hypocondriaque et insupportable ! Mais avec cette aventure, lui aussi va évoluer et nous surprendre par bien des manières, j’ai beaucoup aimé au final ce personnage. Entre les deux cousins, la relation est compliquée mais avec toute cette histoire, ils vont se rapprocher, apprendre à se connaître et se compléter. Un duo de choc qui nous entraîne dans un récit incroyable, pour notre plus grand bonheur.

En bref, Dans le Monde pestaculaire (et terrib’) de ma sœur Minnie (et de son vilain lapin) est un roman initiatique qui m’aura beaucoup plu. L’histoire est originale et prenante et nous emporte en un rien de temps dans une folle aventure. L’intrigue est bonne et bien menée, avec son lot d’actions et de problèmes de sorte que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer. Les personnages sont attachants et sympathiques et cette histoire va les changer profondément et leur offrir, qui sait, un meilleur avenir. Un livre à découvrir de toute urgence !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Destruction Eve de Florent Maudoux (Freaks Squeele Funérailles 4)

Le Clan des Tigres de Cassandra O'Donnell (La Légende des Quatre 2)

Papa est en bas de Sophie Adriansen