Destruction Eve de Florent Maudoux (Freaks Squeele Funérailles 4)

Quatrième de couverture

L’abject gladiateur de REM, Spartacus, vient d’assassiner le chevalier du lion Mercutio Van Helsing, défenseur du royaume de Namor et père de la petite Eve. Ivre de vengeance, cette dernière quitte la ferme familiale où son destin était tout tracé. Ce faisant, elle sauve de la castration Sleipnir le fidèle destrier et fier étalon, cadeaux de son père. Ensemble Eve et Sleipnir vont partir à l’aventure et réaliser que la guerre n’est que folie mais que c’est ce qu’ils savent faire de mieux.

Mon avis

Destruction Eve est le 4e tome de la série Freaks Squeele Funérailles, une série qui, comme son nom l’indique est centré sur le personnage de Funérailles que l’on avait pu rencontrer adulte dans la série principale. Ici on retrouve son enfance et son adolescence. Mais dans ce 4e tome, il est plutôt question d’un personnage annexe, que l’on a pu rencontrer dans les autres tomes aux côtés de Funérailles : Eve. Une jeune femme battante en quête de vengeance.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. C’était une histoire intéressante et prenante, comme les tomes précédents, mais j’avoue que l’on s’est beaucoup éloigné du personnage de Funérailles.

Il s’agit ici d’une parenthèse avec un personnage annexe qu’il a pu côtoyer durant son adolescence. Evidemment, elle a son importance et ce n’est qu’arrivé à la fin de l’histoire que l’on peut comprendre tous les tenants et les aboutissants mais on s’éloigne de la trame d’origine. J’aimerai bien que l’on avance davantage sur l’histoire de Funérailles. Mais cela reste un tome intéressant qui m’aura bien plu, même si j’en attendais autre chose.

Quant aux illustrations, elles sont toujours superbes, c’est vraiment un graphisme qui me plaît, très sombre et violent. En même temps, on est en pleine guerre, manipulation en tout genre. C’est un univers vraiment très riche et complexe ce qui se ressent dans le dessin.

En bref, Destruction Eve est un tome transitoire puisqu’on se focalise sur un autre personnage, Eve, qui a son importance dans l’histoire de Funérailles mais j’avoue que j’aimerai que l’on se recentre plus sur Funérailles. J’espère que dans le prochain tome ce sera le cas. Néanmoins cela reste une histoire intéressante et c’était bien sympathique de retourner dans l’univers de Freaks Squeele qui commençait à me manquer.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Clan des Tigres de Cassandra O'Donnell (La Légende des Quatre 2)

Papa est en bas de Sophie Adriansen