Une histoire courte de Jérôme Camil

Quatrième de couverture

Une histoire si courte, qu’elle n’en finit plus !
Raconter une histoire pour endormir le petit, d’accord.
Mais avec une histoire courte comme celle-ci par exemple....
« Il était une fois, il y a très longtemps une belle princesse qui était retenue prisonnière par un dragon, dans la plus haute tour d’un château.
Un jour, un prince qui passait par là, décida de la libérer. N’écoutant que son courage, il bondit sur le dragon...GLOUP !... qui l’avala tout cru.
Fin ».

On avait dit court...Là, c’est parfait.
Mais le petit ne dort pas.
« Quoi, c’est vraiment trop court ?! »
Bon, alors reprenons... 

Et l’histoire se transforme en histoire...qui n’en finit plus !
De quoi faire un bon gros DODO !

Mon avis

Quel enfant n’a jamais réclamé une histoire avant de s’endormir ?
Quel parent n’a jamais dit oui, à condition qu’elle soit courte ?
Quel enfant n’a jamais retardé le moment du coucher en réclamant une autre histoire ou une qui soit plus longue ?

Si c’est le cas, cet album est fait pour vous !

Une histoire courte est un album amusant que j’ai pris plaisir à découvrir. Je vous invite vraiment à le lire et à profiter des fêtes prochaines pour vous le procurer. Il s’agit du récit d’une histoire courte qui n’en finit plus, puisque « l’enfant » semble en vouloir plus à chaque fois que « l’histoire se termine », du moins c’est ce que le narrateur veut nous faire croire. Il faut dire que dans un premier temps, elle était vraiment trop courte et trop frustrante, on ne peut pas juste en rester là, ce n’est pas possible.


Cela commence comme un conte classique avec un chevalier qui, pour prouver sa bravoure va devoir combattre un dragon et sauver la princesse en détresse du haut de sa tour. Une histoire classique, vraiment ? Rien n’est moins sûr. Très rapidement, l’intrigue prend une tournure assez étonnante et drôle qui casse les codes traditionnels, pour notre plus grand plaisir. J’ai totalement adhéré à cette version et je suis certaine que cela plaira beaucoup aux petits, comme aux grands !

Le chevalier n’a rien de chevaleresque, c’est même un froussard qui préfère passer un pacte avec un dragon qui lui aussi à une petite idée bien précise en tête en s’adressant au chevalier. Un arrangement qui pourrait bien les satisfaire tous les deux, puisqu’on se rend compte que la princesse n’a rien d’un cadeau… Mais plus on avance dans l’histoire et plus on se doute bien que tout ne se passera pas exactement comme prévu. La fin pourrait bien nous surprendre et prête à sourire, j’avoue que je ne m’attendais pas du tout à cela et je me suis bien amusée.

Les illustrations sont plutôt sympathiques, assez simples et tout en aplat mais cela donne un certain charme et fonctionne bien avec l’histoire. Après, on aime ou pas mais je trouve que cela forme un bel ensemble.

En bref, Une histoire courte est un album amusant qui m’aura beaucoup plu. Une histoire qui aurait dû être courte et expéditive qui s’allonge un peu plus à chaque fois puisque la fin ne convient jamais au destinataire de l’histoire. Une intrigue amusante qui casse complètement les codes traditionnels des contes de chevalerie. Un album décalé qui ne pourra que plaire aux petits comme aux grands. À découvrir de toute urgence !

A partir de 4 ans.

Commentaires

  1. Il a l'air très chouette ! Je retiens les idées pour mon neveu, il adore lire et j'aime lui trouver de petites pépites comme celle-ci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. là c'est un album. et il est vraiment très chouette, j'ai adoré :D

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Destruction Eve de Florent Maudoux (Freaks Squeele Funérailles 4)

Le Clan des Tigres de Cassandra O'Donnell (La Légende des Quatre 2)

Papa est en bas de Sophie Adriansen