Rechercher dans ce blog

Orgueil et sentiments de Laura Lee Guhrke (Les presses du cœur 1)

Quatrième de couverture

Elles ont fait de l’indépendance un devoir, jusqu’à ce que le destin les contrarie...
Fière, libre et surtout indépendante : Irene Deverill tient plus que tout à son métier et ne se laisse dicter sa conduite par personne. Sous le nom d’emprunt de Lady TrueLove, elle conseille les cœurs égarés dans la chronique sentimentale qu’elle rédige. Aussi se refuse-t-elle à obéir à l’un de ses détracteurs, Henry Cavanaugh, duc de Tonquil, lorsqu’il exige qu’elle oriente sa mère vers un prétendant de son choix. Cet insupportable arrogant pense-t-il pouvoir lui imposer quoi que ce soit ? Pour qui se prend-il ? Sans doute pour l’odieux malotru qui vient de racheter son journal pour la faire plier : celui qui tient désormais son destin entre ses mains…

Mon avis

Après avoir lu le dernier tome des Ailes d’émeraude, je voulais une lecture légère, quelque chose de différent pour me détendre. Ayant lu énormément de livres jeunesse au cours de l’année, il fallait que je tranche avec de l’adulte. Mon choix s’est donc porté sur une romance historique, quoi de mieux en termes de légèreté ?

Ayant beaucoup aimé l’autre série de l’auteur : Les héritières américaines, je ne pouvais pas passer à côté de sa nouvelle série : Les presses du cœur. Et je dois dire que cela a été de nouveau une très belle découverte, j’ai beaucoup aimé ce premier tome dont il me tarde déjà de lire la suite !

Orgueils et sentiments, dont le titre rappelle étrangement un classique de Jane Austen, est un premier tome très sympathique et efficace dans le genre. Je vous le conseille si vous êtes friands de romances historiques, Laura Lee Guhrke me convainc à chaque fois ! Il faudrait que je voie pour me procurer ses autres livres.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant plus que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. Par alternance, nous suivons les points de vue des deux personnages ce qui nous permet d’avoir une vue d’ensemble de l’histoire et surtout de savoir ce que chacun pense de l’autre, et ce n’est pas toujours glorieux. Mais évidemment, les sentiments vont peu à peu changer à mesure qu’ils vont apprendre à se connaître, même si cela ne se fera pas sans heurt. Et lorsqu’ils vont prendre conscience des sentiments qu’ils ont l’un pour l’autre, l’affaire ne sera pas gagnée pour autant.

L’intrigue est bonne et bien menée. Évidemment, on sait à quoi s’attendre à la fin, cela reste une romance classique. L’intérêt dans ce genre de littérature est de voir le chemin qui va permettre au couple de s’établir, de les voir se « faire la guerre » avant d’ouvrir les yeux et de prendre conscience de ce qu’ils éprouvent l’un pour l’autre avant de se mettre ensemble. Mais cela prend du temps, et c’est ce qui donne de l’intérêt au livre. Et là, je dois dire que l’auteur malmène ses personnages et mette aussi nos nerfs à dure épreuve.

Les personnages sont attachants même si ce sont deux têtes de mule. En même temps, chacun lutte pour sa famille, pour leur bien être voire leur survie, comme c’est le cas pour Irene alias Lady TrueLove. C’est une femme avec du caractère et qui sait ce qu’elle veut mais dans cette société où les femmes n’ont pas vraiment voix au chapitre, ce n’est pas évident d’y trouver sa place. Elle est à la tête du journal familial, la seule qui s’en soucie, car c’est leur seule source de revenu pour survivre.

Quant à Henry, il veut tout faire pour protéger sa famille, celui qui est devenu le chef de famille pense au bien-être de ses frères et sœurs et le futur mariage de sa mère sera un problème pour la réputation de sa famille et l’avenir de ses sœurs qui ne sont pas encore mariées. On peut comprendre ses motivations, même si aux yeux d’Irene ce n’est qu’un duc orgueilleux qui ne comprend rien de la vie des gens lambdas. Certes, par certains aspects il est comme ça, mais il est bien plus généreux qu’elle ne le pense et ses agissements sont plutôt réfléchis. En général du moins car en présence d’Irene, il perdra quelque peu ses moyens. Quand on tombe amoureux, on peut parfois perdre la tête…

C’est donc un duo de choc pour une romance qui fonctionne bien. J’aime bien quand on a deux fortes personnalités, deux fortes têtes mais qui se complètent pourtant et qui vont apprendre l’un de l’autre. Leur rencontre va être quelque peu houleuse, surtout à partir du moment où il détiendra son destin et celui de son journal entre ses mains, à moins qu’elle n’essaye de rattraper « ses erreurs » et faire en sorte à faire entendre raison à la mère du duc de ne pas épouser l’homme qu’elle aime. Mais la mission va s’avérer plus complexe que prévue. Mais je n’en dirai pas plus, je vous laisse découvrir tout ça.

En bref, Orgueils et sentiments est un premier tome que j’ai beaucoup aimé découvrir. L’intrigue est bonne et bien menée, avec son lot de problèmes et de non-dits ce qui rend le tout plus compliqué et plus intéressant. La romance est bien faite et on s’attache aux deux personnages qui agissent au mieux pour leur famille et pour leur avenir. Mais cela ne se fera pas sans heurt et chacun des deux protagonistes apprendra l’un de l’autre. C’est une bonne mise en bouche pour cette série et je suis curieuse de voir ce que donnera la suite ainsi que le prochain couple qui sera mis en avant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***