Un si petit oiseau de Marie Pavlenko

Quatrième de couverture

Elle ferme les yeux, écoute la nuit, elle sent battre le cœur de la Terre, sous elle, celui des hommes, des arbres, des animaux, ce cœur nocturne qui bat depuis le commencement, qui battra après elle. Elle appartient à ce monde immense. Et son bras, peut-être, alors, est dérisoire.

Mon avis

Un si petit oiseau est le nouveau roman de Marie Pavlenko, le 2e que je lis après Je suis ton soleil que j’avais adoré. Et je dois dire que ce nouveau roman est une vraie pépite, j’ai eu un coup de cœur pour cette histoire qui m’a beaucoup touché. Je vous le conseille vivement tant c’est une perle et qu’il ne pourra pas vous laisser indifférent.

Un si petit oiseau raconte l’histoire d’Abi, qui, à cause d’un accident de voiture, s’est retrouvée amputée du bras droit. Un bouleversement dans la vie de cette jeune femme qui avait des projets et qui en un instant a tout perdu, s’est perdue. C’est l’histoire de sa reconstruction.

L’écriture de Marie Pavlenko nous touchent en plein cœur, déjà dans Je suis ton soleil, j’y avais découvert une écriture sublime mais je trouve que dans Un si petit oiseau, elle est passé à un stade supérieur. Elle parvient à trouver les mots justes, à nous faire parfaitement ressentir les émotions d’Abi qui doit réapprendre à vivre après l’amputation de son bras. Je n’ose pas imaginer ce que ça doit être de devoir réapprendre certains gestes, de s’habituer à ce nouveau corps, de l’aimer alors qu’il en manque un morceau. Mais à travers cette histoire, on peut en prendre conscience tant l’émotion et l’empathie sont omniprésentes. J’ai été profondément touchée par cette histoire qui ne peut pas nous laisser indifférent et qui a trouvé écho en moi. Je n’expliquerai pas en quoi mais c’est un roman fort qu’il faut absolument lire !

J’avoue qu’en commençant ce livre, je ne savais pas du tout de quoi ça parlait, donc autant dire que dès les premières pages, ça a été le choc quand j’ai compris ce qui se passait et ce qui allait nous être raconté. L’horreur absolu en un instant, en quelques mots. Ils sont forts et percutants et c’est ce qui fait la grande force de ce livre.

C’est une histoire dure mais en même temps, elle est porteuse d’espoir, quand on voit la famille d’Abi, notamment sa tante (il faudra que je vous en reparle un peu plus tard), qui sont là pour elle, pour la faire avancer. La mère d’Abi aussi est d’un grand soutient, peut-être trop aux yeux de la sœur cadette qui se retrouve ainsi mise de côté. C’est une famille qui porte un poids, même s’ils n’en ont pas toujours conscience mais quand on est dans la souffrance, on ne se rend pas toujours compte de ce poids qui pèse autour de nous. Mais l’aide va également venir d’Aurèle, une ancienne connaissance d’Abi.

Les personnages sont superbes et attachants. À commencer par Abi, qui a 20 ans, voit ses projets tomber à l’eau, ses rêves anéantis, elle qui se sent inutile et incapable de faire quoi que ce soit. Mais j’avoue avoir eu un gros coup de cœur pour la tante d’Abi. Elle est géniale et complètement folle, en décalage complet avec cette famille mais on ne peut que l’aimer. Elle s’est mise en tête d’aider sa nièce, c’est une bonne chose, mais quand on voit ce qu’elle fait, on peut se demander si elle a bien toute sa tête. Une expérience qui risque de changer sa vie bien plus qu’elle ne l’escomptait. Elle m’aura fait beaucoup rire, elle apporte de la légèreté dans cette atmosphère quelque peu lugubre. Et puis, il y a Aurèle, une connaissance du primaire d’Abi qui revient dans sa vie au moment où elle a mis de la distance avec tous ses amis et qui va aussi lui ouvrir les yeux sur le monde et voir autrement. Un personnage très attachant et sympathique qui rende cette histoire encore plus belle et porteuse d’espoir.

En bref, Un si petit oiseau est un coup de cœur, j’ai vraiment adoré cette histoire. Elle est touchante et dure à la fois, mais elle est porteuse d’espoir et quoi qu’il arrive, on se remet toujours des épreuves qui se présentent à nous. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, un dicton qui prend tout son sens ici. Une histoire touchante que je vous invite vivement à découvrir tant elle est superbe.

Commentaires

  1. Coucou, magnifique chronique. Je l'ai tout juste fini ce matin et j'en ressors pleinement conquise. Comme tu le dis une histoire dure mais belle à la fois, de l'espoir, de l'humour, des personnages touchants et attachants et un bon gros coup de cœur pour moi aussi.
    Bonne journée!!!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***