Rechercher dans ce blog

19/05/2019

Boudicca de Jean-Laurent Del Socorro

Quatrième de couverture

Un siècle après leur victoire sur la Gaule, les Romains veulent à présent soumettre l’île de Bretagne – l’actuelle Angleterre. Les Celtes y sont divisés, trop faibles ou trop cupides pour s’opposer à eux. Au prix de nombreux sacrifices, animée par une vengeance dévastatrice, une reine guerrière fière et indépendante va pourtant se dresser sur leur chemin et réaliser l’impossible : unir tous les clans contre l’envahisseur. Si sa révolte est finalement brisée, Boudicca demeure, aujourd’hui encore, une des plus grandes figures de la résistance à l’oppression. Plus que son histoire, voici sa légende...

Mon avis

Après avoir lu La mystérieuse Lady, je voulais relire un peu d’adulte, histoire d’alterner mes lectures et ne pas lire tout le temps la même chose. Mon choix s’est donc porté sur Boudicca qui était dans ma PAL depuis un moment et qui pourtant me faisait très envie.

J’ai entendu parler de Boudicca il y a quelques années lorsque je suis allée aux Imaginales, quand le livre venait de sortir en GF chez Actu SF lors d’une conférence en présence de l’auteur. Je dois dire que cela m’avait donné envie de découvrir son roman. Mais ma PAL étant ce qu’elle était, j’avais fait l’impasse. Alors j’ai profité de cette réédition poche pour me lancer dans cette histoire, même si j’ai mis pas mal de temps à la sortir de ma PAL.

Mais mieux vaut tard que jamais, d’autant que j’ai adoré ma lecture ! C’était vraiment intéressant et prenant et une fois n’est pas coutume depuis mes vacances, (même si ce jour-là était la reprise du boulot), il ne m’aura pas fait long feu.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte.

L’écriture de l’auteur est vraiment très agréable à lire et fluide. Je n’avais encore jamais lu l’auteur mais je dois dire qu’avec Boudicca ça m’a donné envie de découvrir davantage son univers. Une écriture simple et efficace, c’est vraiment très bien écrit. La narration est à la première personne, si bien que l’on est du point de vue de Boudicca, et cela nous permet d’être au plus proche d’elle, de bien cerner la personnalité de cette femme hors du commun et sa vie.

Je vous l’avoue, je ne connaissais pas du tout cette femme, il faut dire que j’ai pas mal de lacunes en Histoire, mais j’ai beaucoup apprécié découvrir son histoire de cette manière, ça m’a rendu curieuse d’en savoir plus sur cette guerrière. En tout cas, avec la version de Jean-Laurent Del Socorro, j’ai pris grand plaisir à faire sa connaissance.

Le roman est partagé en trois parties qui correspondent à des moments précis de la vie de Boudicca, son enfance, son « adolescence » et puis sa vie plus adulte. À travers ces trois époques, on la voie évoluer, la petite fille qui devient une femme guerrière, en quête de reconnaissance et d’amour pour ce père absent alors même qu’il est un très bon roi. Puis elle devient femme, se marie et finira par régner un jour. On voit à quel point elle tient à son peuple et essaye de faire au mieux pour eux, même si parfois elle se retrouve en désaccord avec son mari et doit céder. Mais elle a une forte personnalité, et sait faire entendre sa voix malgré tout. Boudicca est une femme assez incroyable, même si elle était loin d’être parfaite.

À travers cette histoire, on voit également la société de l’époque, leur culture et leur croyance. On voit à quel point la présence des Romains (pour ne pas dire qu’ils les ont complètement envahis) a changé leur mode de vie, même si Boudicca œuvre pour le bienêtre de son peuple et est prête à les défendre quoi qu’il arrive. Bien que le roman soit court, on voit bien l’évolution de cette société, l’influence des Romains parmi ces différents clans. Quelque part, ça m’a fait penser à la série Rigante de David Gemmell qui nous raconte l’histoire d’une famille à travers diverses générations au sein d’un clan (plutôt écossais).

Je regrette presque que le roman soit si court pour ne pas avoir pu rester un peu plus longtemps dans cet univers. Mais attention, le roman se suffit totalement à lui-même, rajouter des pages auraient risquer de créer des longueurs inutiles. C’était vraiment une excellente lecture.

En bref, Boudicca est une lecture addictive et vraiment intéressante. J’ai adoré découvrir le destin de cette femme, de cette guerrière qui est prête à tout pour protéger les siens et défendre les droits de son peuple. Bien que femme, elle a réellement régné sur son peuple, a eu un impact et un certain respect parmi ses pairs. Boudicca est une femme assez extraordinaire et je suis bien contente d’avoir pu faire sa connaissance à travers ce roman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***