Rechercher dans ce blog

21/05/2019

Montée magique d'Ilona Andrews (Kate Daniels 6)

Quatrième de couverture

La mercenaire Kate Daniels et son compagnon Curran, le Seigneur des Bêtes, se démènent pour résoudre une nouvelle crise déchirante. Incapables de contrôler leur bête, de nombreux enfants métamorphes de la Meute ne survivent pas à leur première transformation et n’atteignent pas l’âge adulte. Il y a bien un remède qui pourrait les aider, mais le secret de sa fabrication est jalousement gardé par les clans européens et peu de doses sont disponibles à Atlanta.
Kate ne supporte pas de voir souffrir des innocents. Pourtant, la solution qu’elle et Curran ont trouvée promet d’être encore plus douloureuse. Les métamorphes européens, qui ont déjà essayé de manipuler le Seigneur des Bêtes par le passé, lui ont demandé d’arbitrer un conflit en échange du fameux remède. Comme la survie de la jeune génération et le futur de la Meute sont en jeu, Kate et Curran savent qu’ils doivent accepter la proposition... Mais il ne fait aucun doute qu’ils se dirigent tout droit dans la gueule du loup.

Mon avis

Ma commande étant enfin arrivée au boulot, je n’ai pas attendu très longtemps pour me pencher sur ce 6e tome de Kate Daniels. À peine ma précédente lecture terminée (aka Le Tyran des Songes), je n’ai pas résisté, bien que l’heure soit tardive, à commencer Montée magique que j’ai adoré. Avec Kate Daniels, désormais, je sais que c’est une valeur sûre, de quoi passer un excellent moment de lecture et je dois dire qu’avec ce tome, on en voit des vertes et des pas mûres… bref, si vous ne connaissez pas encore cette série, il va falloir s’y mettre les gens ! Car contrairement à certaines séries d’Urban Fantasy, celle-ci se bonifie avec le temps. Je ne suis pas prête à dire au revoir à Kate si tous les prochains tomes sont dans la même veine.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. Et très honnêtement, maintenant, je ne cherche même plus à savoir de quoi ça parle, je me laisse totalement emporter par le récit et fait une confiance aveugle dans les auteurs. Et je n’en suis pas déçue puisque ce tome est vraiment très bon, il nous apprend pas mal de choses sur l’univers, sur certains personnages, dont de nouveaux qui font leur apparition ici. Autant de bonnes promesses pour la suite.

J’étais tellement happée dans l’histoire, que je ne voulais pas lâcher ce roman. C’est quand même bête, autant d’attente (des mois, et même des années pour moi) pour lire ce nouveau roman inédit et il est lu dans la journée… Je n’ai pas pu m’en empêcher, je voulais savoir ce qui allait arriver à Kate et Curran.

Dès les premières pages, le ton est donné, et là, on ne peut craindre pour la suite. Je ne pouvais pas en rester là et m’endormir sur cette note, ce n’était pas possible. Les auteurs jouent sur la corde sensible et nous captent en deux secondes et c’est ainsi que les pages ont défilé sans que je ne m’en rende compte. L’intrigue démarre au quart de tour, tout finit par se mettre en place assez rapidement et Kate et Curran se retrouvent de l’autre côté, du monde, en Europe dans un traquenard, le pire c’est qu’ils en ont conscience mais évidemment, ils vont y aller pour essayer de comprendre pourquoi… Je peux vous dire qu’ils ne vont pas être déçus du voyage. Je ne m’attendais pas du tout à ça et c’est avec une grande attention que j’ai suivi leur mission et elle va, bien évidemment, s’avérer bien plus complexe qu’elle n’en avait l’air. Mais sinon, ce ne serait pas drôle et le roman n’aurait aucun intérêt si tout se passait bien dans le meilleur des mondes.

C’est un tome prenant et addictif, il se passe quelque chose toutes les 5 minutes, il n’y a pas de répits et lorsque ça devient un peu plus calme, ce n’est que pour annoncer une grosse tempête qui va se déchaîner et tout ravager sur son passage. L’intrigue est vraiment bonne et bien menée. Elle nous permet de mieux cerner certains personnages, de voir comment ils fonctionnent, et comment la politique est tout un art qu’il faut savoir parfaitement maîtriser… Tout n’est que jeux de pouvoirs et, le chantage et l’échange de bons procédés sont des bons moyens pour parvenir à leurs fins.

C’est frustrant de ne pas pouvoir en dire plus parce que je ne veux pas spoiler l’histoire et tout ce qu’on y apprend, mais il faut savoir que ce tome est vraiment excellent même si mon cœur a eu quelques ratés… Entre Curran et Kate, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Ce sont deux têtes de mule et à cause d’un manque de confiance / communication, il y a quelques problèmes dans le couple (euphémisme quand tu nous tiens…). Et j’avoue que là, ça m’a un peu agacé, j’ai eu les mêmes sentiments que Kate et ça a été l’ascenseur émotionnel. Mais c’est aussi ce qui fait l’intérêt de cette série, on vit totalement ses aventures et on ne peut pas rester indifférent à ce qui se passe.

En bref, Montée magique est un 6e tome à la hauteur des précédents. C’est toujours aussi prenant et addictif, l’univers s’approfondit toujours un peu plus et plus ça va et plus je me dis que c’est vraiment très riche et bien pensé. Je suis vraiment curieuse de voir ce que l’avenir nous réserve avec tout ce qui vient de se passer et tout ce qu’ils viennent d’apprendre. C’est un tome haut en couleur, riche en action et rebondissements, de quoi passer un très bon moment de lecture, même si c’est l’ascenseur émotionnel parfois. Les personnages sont toujours aussi attachants et sympathiques. Plus on avance et plus on apprend à les connaître et forme une autre famille à laquelle on a envie de prendre soin. Vivement le prochain tome !

PS : une petite nouvelle est intégrée à la fin du roman et nous permet d’assister à un événement dont Kate nous fait part en cours de route. Une nouvelle intéressante qui m’aura bien plu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***