Pourquoi ne pas craquer pour le mec parfait ? d'Holly Bourne (Strong Girls Forever 2)

Quatrième de couverture

Et si craquer pour le mec parfait, c’était ça être une Strong Girl ?
Amber, grande rousse et grande gueule, quitte l’Angleterre et ses amies du Club des Vieilles Filles pour l’été. Sa mission ? Renouer avec sa mère, qu’elle n’a pas vue depuis deux ans, et qui est partie diriger un camp de vacances aux Etats-Unis. Une situation explosive, d’autant qu’Amber n’a jamais eu la langue dans sa poche. Heureusement qu’il y a Kyle, le beau gosse (à la réputation sulfureuse, hélas), pour lui redonner le sourire. Mais comment tomber amoureuse de l’archétype du mec parfait et irrésistible, lorsqu’on est une féministe convaincue et une fille complexée par son physique ?

Mon avis

Après avoir lu Ninon la rebelle (qui n’aura pas fait long feu), je me suis lancée dans ce 2e tome de Strong Girls Forever : Pourquoi ne pas craquer pour le mec parfait ? que j’attendais avec impatience. Le premier tome avait été un tel coup de cœur que j’avais de grandes attentes dans cette suite et je dois dire qu’elle est à la hauteur. Il est bien différent du premier, il faut dire que l’héroïne en est très différente mais son histoire m’a beaucoup touché, j’ai vraiment adoré. Il me tarde de lire le prochain et dernier tome, qui paraîtra en février 2020.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. À chaque début de chapitre, Amber note dans un carnet les « situations vouées à l’échec », autant dire que ça annone la couleur pour le chapitre à venir, qui sera évidemment en lien avec ces fameuses « situations ». C’est donc toujours un peu avec appréhension que l’on commence un chapitre car on se demande bien ce qui va lui tomber dessus et comment elle a pu se mettre dans une telle situation justement.

Ce 2e tome est bien différent du premier, après tout, on ne découvre pas l’univers, les personnages, on rentre dans le vif du sujet et comme Amber s’en va « en vacances » aux États-Unis pour retrouver sa mère et renouer des liens avec elle, Lottie et Evie ne sont pas de la partie. Enfin pas tout à fait, on les voit à travers des mails ou via des conversations vidéo. Mais elles ne sont pas à ses côtés, donc cela change pas mal par rapport au premier tome et l’éloignement de ses amies va se faire sentir à des moments où Amber aurait eu besoin d’elles. Les 3 amies sont vraiment soudées et elles apportent un vent de fraîcheur dans des moments qui sont vraiment tendues.

À travers cette histoire, on en apprend plus sur Amber, on comprend mieux sa façon d’être et de penser. Être adolescent ce n’est pas toujours facile pour tout le monde, entre les hormones, le changement du corps, Amber qui est très grande, ne se sent pas à l’aise dans son corps et avec ses cheveux roux tout bouclés, ça n’arrange pas les choses. Mais quand on voit sa famille, on peut comprendre en quoi son adolescence n’est pas des plus faciles, avec sa belle-mère c’est compliqué et son petit frère est insupportable à un point que je comprends qu’elle puisse craquer. Je n’imaginais pas que c’était à ce point lorsqu’on a découvert Amber à travers les yeux d’Evie. Mais lorsqu’Amber arrive aux Etats-Unis pour se rapprocher de sa mère qu’elle n’a pas vu depuis deux ans et avoir des explications, on comprend très vite que ces retrouvailles vont être très, très difficiles pour Amber.

Évidemment, les retrouvailles entre Amber et sa mère ne vont pas être à la hauteur des espérances de l’adolescente, ce qui était plutôt prévisible, mais je vous avoue que je ne m’attendais pas à découvrir une telle histoire qui m’a fait mal au cœur.

Il faut dire que dans les livres, quand je vois une situation conflictuelle entre des enfants et leurs parents, bien souvent en lien avec la mère, ça me fait toujours mal au cœur car ce n’est pas ce que j’ai vécu, que ce soit durant mon enfance, adolescence ou même maintenant à l’âge adulte. Du coup, je ne comprends pas comment une mère peut se comporter de cette façon avec son enfant, c’est quelque chose que je ne peux pas imaginer et encore moins comprendre ou accepter. Cela rend cette histoire d’autant plus dure quand on voit ces retrouvailles qui n’ont rien de chaleureuses. Euphémisme quand tu nous tiens…

Au fur et à mesure de notre lecture, on finit par glaner des informations sur sa mère, sur ce qu’à pu être le début de son adolescence et le moins que l’on puisse dire c’était que c’est compliqué et dur. J’ai eu de la peine pour Amber qui ne cherche que l’approbation et l’amour de sa mère alors que cette dernière semble ignorer sa fille à chaque instant, la relayant toujours au second plan. Pour faire l’avocat du diable, elle a des circonstances atténuantes, mais ça n’excuse pas tout.

En parallèle de l’histoire sur la relation entre Amber et sa mère, on va comprendre rapidement pourquoi ce 2e tome s’appelle : Pourquoi ne pas craquer sur le mec parfait ? Un camp de vacances, loin de chez elle, un scénario parfait pour une romance comme on le voit très souvent dans les téléfilms de l’après-midi ou les « romans d’été à lire sur la plage ». Sur le camp, Amber va faire la connaissance de Kyle, le gars « typiquement américain » qui fait tourner toutes les têtes des filles. Amber sait pertinemment qu’elle ne doit pas craquer pour lui, qu’il lui fera du mal, une amourette de vacances ne peut rien présager de bon en sachant qu’ils vivent sur deux continents différents. Mais au cours de ce voyage, elle va apprendre beaucoup sur elle-même et ses convictions risquent d’être mise à mal. Là aussi leur relation est complexe, on voit qu’Amber ne sait pas sur quel pied danser, il s’agit de son collègue et sachant qu’il fait tourner les têtes à plus d’une fille, ça n’incite pas Amber à apprendre à le connaître et à s’attacher. Mais il ne faut jamais dire jamais…

Les personnages sont vraiment intéressants, à commencer évidemment par Amber que l’on a pu rencontrer dans le premier tome à travers les yeux d’Evie. Cette grande rousse qui se fait remarquer à chaque instant alors qu’elle voudrait être invisible et se faire toute petite. Comme je le pressentais dans le premier tome, elle en a gros sur le cœur et avait beaucoup de choses à nous dévoiler. Au fil de l’histoire, on voit vraiment son évolution, elle va comprendre certaine chose, se poser des questions et poussée par ses amies, elle finira par trouver sa propre voie.

En bref, Pourquoi ne pas craquer pour le mec parfait ? est une suite à a hauteur du précédent, j’ai vraiment adoré, même s’il est assez différent du premier. J’ai pris plaisir à découvrir l’histoire d’Amber qui est vraiment dure par moment mais durant ces « vacances » Amber va en apprendre beaucoup sur elle, sur ses envies et surtout ce qui est le mieux pour elle. Un été où tout va changer pour la jeune adolescente qui va vivre pleinement sa vie, même si ce n’était pas tout à fait ce à quoi elle s’attendait en retrouvant sa mère. Un roman touchant, porteur de messages qui donnent matière à réfléchir sur notre société, sur notre mode de vie. Une série à découvrir de toute urgence si ce n’est pas déjà fait !

Commentaires

  1. J'ai lu le tome un et je l'ai tellement aimé ! Ta chronique me donne super envie de me plonger dans cette suite :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est différent du premier mais tout aussi bien et j'ai vraiment adoré cette histoire, je suis curieuse de voir ce que donnera le dernier

      Supprimer

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***