Comment arrêter de se faire emmerder ? de Holly Bourne (Strong Girls Forever 3)

Quatrième de couverture

Lottie, la plus engagée du trio, est une jeune femme assumée, au caractère bien trempé. Pourtant, elle ressort traumatisée d’une énième agression sexiste. Elle décide alors de dénoncer publiquement tous les actes sexistes auxquels elle assistera, pendant un mois entier. Elle est suivie par un autre étudiant, Will, qui la filme dans son combat. Romance et combat contre le patriarcat peuvent-ils faire bon ménage ?

Mon avis

Après avoir lu Enoch, je me suis lancée dans Comment arrêter de se faire emmerder ? que je venais de recevoir. Il me faisait tellement envie, j’avais tellement hâte de lire ce tome dédié à Lottie et enfin terminer cette série. C’est d’ailleurs une de mes résolutions de cette année, de poursuivre voire de terminer mes séries en cours, j’en ai tellement… Merci le confinement d’ailleurs (aka chômage technique vu que je bosse en librairie) pour me permettre de faire baisser ma PAL.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’autrice est toujours aussi agréable à lire et fluide de sorte qu’on rentre très rapidement dans l’histoire, d’autant plus que c’est écrit à la première personne, laissant la voix à son héroïne pour nous exposer son quotidien d’adolescente où le sexisme est présent à chaque instant.

Lottie étant la plus féministe des 3 copines, il était évident que ça allait tourner autour de ce sujet de manière plus forte que les précédentes et d’avoir choisi comme intrigue pour son héroïne de dénoncer le sexisme au quotidien durant un mois était la meilleure chose à faire. J’ai vraiment adoré cette histoire qui est un coup de cœur pour moi. Même si clairement, c’est dur qu’en 2020 on soit encore obligée de lutter pour l’égalité des droits, etc.

Aux côtés de Lottie, on va voir à quel point on est entouré au quotidien de sexisme alors même que parfois on n’en a pas conscience, tellement c’est ancré dans les mœurs. Il y a du boulot et il faut faire prendre conscience de tout ça aux gens. Certes, ça ne se fera pas en un jour, ça va prendre du temps, comme va le comprendre Lottie. Elle qui espère changer le monde, raison pour laquelle elle veut devenir Premier Ministre et qu’elle veut faire des études en Sciences humaine et politique pour parvenir à son but va voir que ce n’est pas si simple. Mais heureusement pour elle, elle est très bien entourée, d’une part de ses deux meilleures amies : Amber et Evie mais également d’une autre personne qui l’exaspère au plus haut point… Qui aime bien châtie bien d’après le proverbe non ?

Mais cette histoire va au-delà de ce projet de dénonciation et c’est aussi en ça que c’est super intéressant. L’intrigue est vraiment très bonne et très bien façonnée de sorte que l’on se pose pas mal de questions tout comme Lottie qui va devoir faire des choix pour son avenir. Elle avait tracé sa voie, c’était clair, c’était prévu avec ses parents mais au fur et à mesure de l’histoire on voit que la jeune adolescente se pose pas mal de questions et son projet de dénonciation pourrait bien faire changer sa vision de l’avenir, de son avenir. Et cette fin ouverte nous laisse imaginer ce qui pourrait se passer. J’ai trouvé ça intéressant comme fin et frustrant en même temps je l’avoue parce que j’aurai aimé savoir les réactions mais une telle fin la rend plus énigmatique et poignante je trouve.

En parallèle de tout ça, on voit bien qu’avec Will c’est très compliqué. Dans les autres tomes, il y avait un air de romance et il en va de même pour Lottie. Mais avec une féministe convaincue dans l’âme face à un gars qui y semble réfractaire, on peut bien se demander comment quelque chose peut naître entre eux. Et pourtant, l’autrice parvient à faire quelque chose de vraiment parfait entre les deux. J’ai adoré suivre leur relation qui va évoluer au fil du temps. C’était un jeu du chat et de la souris que j’adore, tout semble les opposer, ils se détestent mais ça cache forcément autre chose !

Sinon l’autrice aborde à travers cette histoire des thèmes assez durs mais qui sont une dure réalité et pour avoir lu rapidement la première page de la note de fin, bon, on comprend aisément pourquoi l’histoire est telle qu’elle est. Je ne veux pas trop en dire, à vous de voir si vous avez envie de lire cette note à la fin.

Quant aux personnages, on a un trio de choc avec Lottie, Amber et Evie, je les adore, elles forment un groupe solidaire, même si parfois il peut y avoir des tensions face à des non-dits, comme quoi la communication est importante et plus important encore une amitié forte car malgré tout, elles sont là les unes pour les autres et vu ce qui va se passer, Lottie aura bien besoin de l’aide de ses amies, plus qu’elle ne le pense.

En bref, Comment arrêter de se faire emmerder ? est un tome que j’ai adoré, un coup de cœur tant l’histoire est prenante et intéressante. Mais au-delà de ça, de passer un bon moment de lecture, elle nous pousse à réfléchir, à agir et donner le meilleur de nous-même pour faire évoluer les choses. C’est une série qu’il faut absolument mettre entre toutes les mains, pas qu’aux jeunes filles parce que ce « combat » – si on peut utiliser ce terme – nous concerne tous en tant qu’être humain. Pour changer les choses, chacun doit porter sa pierre à l’édifice (ce qui vaut aussi pour l’écologie).

Commentaires

  1. Il faut vraiment que je me penche sur cette saga ! Elle a l'air d'être top.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Elle est vraiment géniale, elle fait réfléchir, même s'il y a de la légèreté ça traite de sujet très concret et parfois dur. C'est féministe. Et puis on reste à des problématiques d'adolescence, et des histoires d'amours. C'est vraiment une très bonne série qu'il faut lire.

      Supprimer

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***