La fille qui pouvait voler de Victoria Forester (Piper McNimbus 1)

Quatrième de couverture

Piper McNimbus sait voler. Comme ça, le plus naturellement du monde, les doigts dans le nez. Tonneaux, vrilles et loopings, elle sait tout faire. Terrifiés de voir la nouvelle se répandre, ses parents dissimulent ses talents aux yeux du monde… jusqu’au moment où elle se trahit devant la ville entière. Du jour au lendemain, elle se retrouve dans une école top-secrète de haute sécurité, réservée aux enfants dotés de capacités hors du commun.

Là, elle fait la rencontre de camarades aux pouvoirs incroyables : Conrad, un génie en puissance qui sait tout sur tout, Smitty, qui voit à travers n’importe quelle matière, Violette, capable de rapetisser à volonté… Mais même parmi ces gamins extraordinaires, Piper sort du lot… Et elle ne va pas tarder à devoir en payer le prix.

DEVAIT PARAÎTRE LE 19 MARS 2020

Mon avis

Suite au sondage pour choisir ma prochaine lecture : entre Marquer les ombres tome 2 de Veronica Roth et La fille qui pouvait voler, c’est ce dernier qui a remporté tous les suffrages. Alors dès le lendemain je me suis lancé dans cette lecture et je dois dire que ça a été une très belle découverte ! J’ai adoré ce roman que je vous invite vivement à découvrir lorsqu’il sortira en librairie (pour l’instant, pas de date comme vous vous en doutez vu le confinement actuel, il devait sortir normalement le 19 mars dernier).

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’autrice est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre très rapidement dans l’histoire, pour preuve, le livre ne m’aura fait que quelques heures. Certes, j’ai du temps à en revendre en ce moment mais il se lit vraiment très bien et très vite.

Cela est aussi dû au fait que l’intrigue est des plus prenantes. Cette histoire qui m’a tenu en haleine tout du long, je n’avais aucune envie d’en sortir avant d’avoir le fin mot. L’action commence donc en douceur : on découvre la vie de cette petite fille hors du commun auprès de ses parents qui n’attendaient pas du tout sa naissance et encore moins une petite fille si extraordinaire puisqu’elle peut voler. Et puis, à partir du jour où cela va se savoir, quand elle va intégrer cette école spéciale, tout va se précipiter et s’accélérer.

On va aller de révélations en révélations, de découvertes en découvertes. Une action qui monte crescendo avec un certain rythme, un bon combo pour passer un très bon moment de lecture et surtout ne jamais s’ennuyer ! L’autrice tisse sa toile habilement certes, c’est un peu prévisible sur certains points mais ça ne m’a pas gâché ma lecture, loin de là parce que c’est très efficace. Je suis certaine que les enfants (et même des adultes) pourront apprécier cette lecture. Si pour l’instant le tome peut se suffire à lui-même, je trouve que l’intrigue se conclut plutôt bien, des suites sont prévues donc j’attends de voir ce que tout ça va donner.

L’autrice m’a captivé et happé dans son univers en un rien de temps. J’étais curieuse de découvrir les facultés de cette fillette et de voir les autres élèves, ces autres enfants / adolescents qui sont aussi dotés de pouvoirs extraordinaires, un peu à la X-Men. Même si cela n’a rien à voir en termes d’univers et tout ce qui gravite aussi de la célèbre école de Charles-Xavier. Là, on est dans un tout autre domaine mais je ne veux pas trop en dire pour éviter de spoiler l’histoire – ce qui serait dommage tant ce livre mérite d’être lu. L’univers se construit petit à petit et on finit par comprendre les agissements des uns et des autres.

Les personnages sont vraiment attachants et sympathiques, à commencer par Piper qui est touchante. elle voit le monde à sa manière, faut dire que l’éducation qu’elle a reçu ou son absence parfois, la pousse à se poser pas mal de questions, elle réfléchit beaucoup alors même que ses parents n’ont pas toujours la patience ni la possibilité de répondre à ses questions. J’ai beaucoup aimé ce personnage qui m’a touché, sa naïveté et innocence est touchante. elle n’a jamais eu d’amis et elle espère que dans cette école, elle pourrait se rapprocher d’enfants de son âge et avoir enfin des relations avec d’autres personnes que ses parents mais là encore, ça va être compliqué…

Notamment avec Conrad. Qu’il était pénible celui-là ! Et le mot est faible, vu son comportement mais petit à petit, notre regard peut changer sur lui et il va se révéler des plus intéressants. Ce Monsieur Je-Sais-Tout, un vrai petit génie peut être parfois agaçant mais il saura se faire apprécier. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais il pourrait bien nous surprendre !

En bref, La fille qui pouvait voler est un premier tome que j’ai adoré découvrir. L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes. Cela démarre en douceur mais va crescendo pour nous offrir une aventure palpitante que j’ai adoré suivre. Certes, c’est assez simple et prévisible pour certains points mais l’univers est vraiment des plus intéressants donc ce n’est pas gênant. Quant aux personnages, ils sont touchants et sympathiques, pour la plupart, notamment Piper qui est une petite fille extraordinaire, dans tous les sens du terme. Si ce premier tome pourrait se suffire à lui-même, des suites sont prévues donc j’ai hâte de voir ce que ça va donner.

Commentaires