Marquer les ombres 2 de Veronica Roth

Quatrième de couverture

Plus que jamais, les vies de Cyra Noavek et Aos Kereserth sont étroitement liées. Mais leurs peuples sont ennemis, leur planète est à feu et à sang, et les oracles ont prédit qu’Akos mourrait au service de la famille Noavek.
Cyra et Akos se lancent dans une tentative désespérée de mettre fin à la guerre. Quitte, pour Cyra, à tuer sa famille. Quitte, pour Akos, donner sa vie. Ils vont découvrir à quel point leurs destins déterminent leurs vies, d’une manière qu’ils ne soupçonnaient pas.

Mon avis

Après avoir terminé La fille qui pouvait voler, je me suis lancé dans ce 2e tome de Marquer les ombres puisque c’était le second choix du sondage pour choisir ma prochaine lecture. Cela fait un moment que j’avais lu le premier tome, du coup la mise en route a été un peu difficile puisqu’il fallait que je me souvienne ce qui s’était passé et remettre les personnages. mais une fois rentrée dans l’histoire, je dois dire que c’était plutôt une bonne lecture. Pas un coup de cœur mais ça reste sympathique à suivre donc je vous invite à découvrir ce diptyque qui est intéressant.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour savoir de quoi il s’agit. La narration est multiple puisqu’on suit différents personnages, certains à la 1ere personne et d’autres à la 3e personne. Une alternance des points de vue qui permet d’avoir une vision d’ensemble de la situation et de voir les forces en présence et cette guerre qui risque d’éclater à tout moment.

L’intrigue est plutôt bonne et bien menée dans l’ensemble, il y a peut-être parfois un peu de longueurs mais sinon c’est plutôt intéressant à suivre. Dans cette histoire, la partie politique va prendre le dessus car tous les moyens sont bons pour arrêter cette guerre et pour d’autres la mener à bien. L’action va crescendo et plus ça va et plus on sent la tension et la nécessité d’agir. En parallèle de ça, on suit bien évidemment le couple que forme Cyra et Akos, une relation qui va être malmenée, en même temps, vu les prédictions sur leur destin, ça n’a rien d’enviable et ils remettent un peu en question les bienfondés de leur histoire.

Quant à l’univers, il est vraiment intéressant de voir comment les différentes civilisations interagissent. La politique est ce qui me plaît le plus dans la fantasy (oui c’est du space opera, donc une branche de la fantasy), de voir comment des mondes sont construits avec leur propre code et civilisation et donc politique. Là, on a affaire à des peuples très différents, avec leur propre culture et surtout leurs dirigeants qui peuvent être plus pourris les uns que les autres. La famille Noavek en est une, Cyra va devoir payé les pots cassés et tâcher de soutenir son peuple même si sa place est délicate.

Les personnages sont intéressants à suivre, on a là, un groupe assez éclectique, que ce soit en fonction de leur culture, de leur personnalité, de leur famille. On va découvrir beaucoup de choses sur eux, sur ce qu’ils sont capables de faire par amour, par loyauté ou tout simplement pour accomplir leur devoir. Ils vont être confrontés à des choix difficiles mais sauront se montrer à la hauteur.

En bref, ce 2e tome de Marquer les ombres était plutôt sympathique, un tome efficace qui tourne essentiellement autour de la politique ce qui n’est pas pour me déplaire. Une intrigue simple mais efficace qui m’aura bien plu. l’univers était intéressant, ce n’est certes pas un coup de cœur parce qu’il m’a manqué quelque chose mais ça reste divertissant et plutôt bien fait. Quant aux personnages, ils vont bien nous surprendre et vivre des instants angoissants et difficiles et devront faire preuve de sang-froid pour éviter que cette guerre n’éclate.

Commentaires