Violette Dupin et le jour perdu de Dominique Valente (Starfell 1)

Quatrième de couverture

La journée de mardi dernier a disparu de la mémoire des habitants de Starfell. De là à imaginer une manœuvre de magie noire, il n’y a qu’un pas...
Une seule personne peut aider Moreg Vaine, la sorcière la plus puissante du royaume, à récupérer ces 24 heures cruciales : Violette.
En effet, la jeune magicienne a le don de retrouver les choses perdues.
C’est le début d’une aventure fantastique où Violette croisera Nolin le mémorien ultrasensible, un balai qui répond au doux nom de Chuchotis, et même le dernier dragon des Nuées qu’on croyait disparu à jamais.
Mais voyager au-delà de la Terre des Trolls n’est pas sans risques... Violette pourrait croiser quelqu’un qui ne lui veut pas que du bien...

Mon avis

À peine reçu, aussitôt lu ! Ça tombait bien puisque j’avais fini la veille La dernière bataille et que je me demandais ce que j’allais bien pouvoir lire ensuite. Une réception qui tombait à point nommée ! J’étais assez curieuse de voir ce que pouvait donner cette histoire et je dois dire que ça a été une très bonne surprise. J’ai beaucoup aimé ce premier tome qui nous présente une héroïne hors du commun. J’ai hâte de retrouver Violette dans une nouvelle aventure !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’autrice est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire qui est des plus intéressante.

L’intrigue est bonne et bien menée, on découvre donc cette petite fille au don assez incroyable même si elle trouve qu’il n’a pas grand intérêt en comparaison de ceux de ses sœurs. Mais c’est elle que la grande Moreg Vaine va voir pour lui confier une mission de la plus haute importance ! Bien évidemment, sa tâche va être plus compliquée que prévue mais Violette a plus d’un tour dans son sac. Par ailleurs, elle est très bien entourée pour l’aider dans sa mission, même si pour certains, on pourrait douter de leur utilité vu ce qui se passe. L’action arrive assez vite de sorte qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer, c’est assez rythmé, on découvrir petit à petit les capacités de Violette et de ses nouveaux acolytes qui vont l’aider dans sa tâche.

C’est une intrigue plutôt simple, je ne vais pas vous le cacher, mais elle est vraiment efficace. Je me suis laissée happée par l’histoire, j’avais envie de découvrir ce qui allait se passer. J’ai beaucoup aimé la manière dont s’était fait, d’autant que je ne m’attendais pas à découvrir une telle fin. Chaque personnage a perdu en mémoire la journée de mardi, si pour certains, ce n’est pas très grave puisque rien d’extraordinaire ne s’est passé, pour d’autres, ça peut être bien plus tragique. Comme pour Plumage par exemple…mais il n’est pas le seul. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler, mais je ne m’attendais pas à ça en le commençant, même si les indices étaient là pour le comprendre.

La narration est à la 3e personne, si majoritairement on reste au plus près de Violette, de temps en temps, on nous tient informé des agissements d’un autre personnage. Bien évidemment, c’est responsable de ce fameux jour perdu. Reste à savoir qui il est et pourquoi il a agi de cette manière… Une question qui trouvera réponse à la fin de l’ouvrage, donc je n’en dirai pas plus.

En ce qui concerne l’univers, pour l’instant, on ne fait que l’entrevoir mais c’est assez prometteur. Tout ce qui a attrait à la magie m’intéresse de toute façon, c’est ce que je préfère dans l’imaginaire (et si on a de la politique en plus, notamment en adulte, c’est le combo gagnant). Donc j’ai été plus que ravie de voir comment la magie fonctionnait, les conséquences que cela pouvait avoir et surtout qu’elle n’est pas toujours très bien perçue…

Quant aux personnages, je dois dire qu’ils sont des plus sympathiques, à commencer par Violette qui est une petite fille qui doute beaucoup d’elle-même. elle se dévalorise par rapport à ses sœurs parce qu’elle trouve que son don n’a rien d’extraordinaire, qu’il est même ridicule et pourtant, il va être nécessaire pour retrouver ce fameux jour perdu. Oswin est un kobold, un monstre qui vit normalement sous son lit et qui va l’accompagner dans cette aventure. Par certains aspects il m’a fait penser à Rakis dans L’Anti-Magicien, j’ai bien aimé ce personnage qui apporte un peu de légèreté et d’humour dans cette histoire. Quant à Nolin, c’est un sacré personnage qui a un don bien pratique mais qui n’est pas sans conséquence. Le pauvre… C’est assez gênant tout de même…

En bref, Violette Dupin et le jour perdu est un premier tome que j’ai pris plaisir à découvrir. L’univers est intéressant, même si on ne fait que l’entrevoir pour l’instant mais je suis assez curieuse de lire les prochaines aventures de Violette pour découvrir tout ça. L’intrigue est bonne et bien menée, simple mais efficace, on ne s’ennuie pas un seul instant. Quant aux personnages, on a là une héroïne des plus courageuses qui va être emportée dans une aventure à laquelle elle ne s’attendait pas et va être assistée par d’autres personnages assez étranges mais attachants. J’ai hâte de lire la suite et voir ce que l’avenir lui réserve !

Commentaires

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***