La Ville sans Vent, tome 1 d'Éléonore Devillepoix

Quatrième de couverture

À dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d’Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ça tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.
Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

Mon avis

Après le 11e tome de Psi Changeling je me suis lancé dans La Ville sans Vent, une nouveauté chez Hachette qui m’a bien intrigué. Il faut dire qu’avec une telle couverture, difficile de passer à côté, elle est magnifique ! et quand on lit la 4e de couverture ça a de quoi intriguer. Mais clairement, je n’étais pas prête pour cette histoire que j’ai vraiment adorée. Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de Fantasy YA de cette qualité et ça fait du bien !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements se mettent en place assez rapidement pour s’en rendre compte. L’écriture de l’autrice est très agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire. Dès les premières pages j’ai été happée et j’avais envie d’en savoir plus, ce qui est bon signe.

Même si j’avoue qu’au moment où j’ai lu ce livre j’avais du mal à lire mais c’était plus dû au fait que je bossais (et le port du masque toute la journée est vraiment pénible) mais en aucun cas parce que le livre est ennuyeux ou autre. Bien au contraire ! J’étais frustrée de ne pas réussir à lire énormément alors que ça me plaisait. Après, j’ai mis 4 jours à le lire, ça va, mais clairement, si c’était en temps normal, le roman m’aurait fait 2 jours grand max tant il est super. Comme je l’ai dit, ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de fantasy YA aussi intéressant (d’autant plus chez cet éditeur qui ne sort plus beaucoup de SFFF YA).

L’intrigue est vraiment bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes. Les événements s’enchaînent avec un rythme assez soutenu. Il se passe énormément de choses et il y a plusieurs intrigues dans l’intrigue. Tout est bien ficelé avec des petits temps de pause pour reprendre notre souffle et voir quels sont les tenants et les aboutissants pour qu’ensuite tout s’accélère. L’action monte crescendo et nous offre un final vraiment très excellent. C’est assez incroyable de voir le parcours des personnages et de ce qu’ils vont vivre dans un temps relativement restreint.

Plus on avance dans l’histoire et plus on sent la tension et les problèmes arriver même si on est loin de s’imaginer à quel point. J’avoue qu’en commençant je ne m’attendais pas du tout à une telle intrigue, à une telle histoire et un univers si complexe. Je ne connais pas du tout l’autrice, dont ça doit être le premier roman donc c’est une vraie découverte et pour moi elle a été excellente, j’espère sincèrement que l’autrice écrira d’autres petites pépites, je suis preneuse (et qu’Hachette refasse plus de SFFF comme à l’époque avec sa collection Black Moon…). En tout cas, l’histoire est très bonne, menée d’une main de maître et il me tarde de lire le prochain tome (qui sera aussi sa conclusion) car c’est très prometteur !

La narration est multiple, on suit ainsi les points de vue de différents personnages ce qui nous permet d’avoir une vue d’ensemble de la situation. Alors il est évident que l’on suit au plus près les deux héros mentionnés : Lastyanax et Arka mais d’autres points de vue de d’autres personnages apparaissent de temps en temps qui sont tout aussi intéressants et m’ont beaucoup intrigué car je me demandais quel allait être leur rôle. Mais tout vient à point à qui sait attendre…

Cette alternance de point de vue permet de créer un certain rythme, du suspense et surtout de voir le moment où les deux personnages vont se réunir et devoir collaborer malgré eux. Si au début la relation entre Lastyanax et Arka est tendue, à mesure on voit qu’il y a un certain attachement, en dépit des non-dits et mensonges qui existent entre eux. Ils vont tous les deux évoluer au contact de l’un l’autre, en apprendre aussi sur chacun d’eux ce qui va changer pas mal la donne aux vues des événements. J’ai beaucoup aimé ces deux personnages qui sont vraiment attachants même si parfois ils prennent des décisions ou n’agissent pas comme il faudrait. Après tout, l’erreur est humaine et on peut rapidement perdre de vue certains objectifs lorsqu’on monte en grade…

Quant à l’univers, il est très original, j’ai vraiment adoré ce que j’y ai découvert. Tout ce qui touche à la politique et à la magie, je suis conquise, c’est ce que j’aime le plus dans la littérature de l’imaginaire alors j’ai été servie ici. C’est super intéressant de voir comment cet univers fonctionne, par certains aspects c’est très proche de notre société. Il faut dire que souvent la fantasy se base sur des choses existantes tout en implantant d’autres éléments imaginaires pour complexifier le tout. De quoi aborder des questions féministes aussi au passage et de souligner les problématiques de cette société (des nôtres ?), des conquêtes et étendues du pouvoir et ce que la soif de pouvoir peut engendrer (rien de bon en général).

C’est vraiment intéressant et de voir comment ça se passe ici et de découvrir l’Histoire de ce monde, comment la ville d’Hyperborée est établie. Elle fonctionne par strate plus tu es en haut et plus tu fais partie des nobles, et hautes fonctions, là où sont les Mages. Ça m’a fait penser à Arkane ce système de « tour », et la manière dont on se déplace pour franchir les niveaux est pas mal aussi. Je vous laisse découvrir de quelle manière, ça vaut le détour ! Et ainsi, on voit bien les inégalités entre les niveaux et le fait que tout le monde n’a pas les mêmes chances en fonction de là où il vit.

En bref, La Ville sans Vent est un premier tome que j’ai adoré, je ne suis pas trop loin du coup de cœur tant c’était prenant et original. L’intrigue est vraiment excellente avec bon nombres de rebondissements, de quoi passer un très bon moment de lecture. De l’action en permanence avec un univers très riche qui ne cesse de se déployer au fur et à mesure. Mais je suis sûre que l’autrice a encore beaucoup de choses à nous dévoiler. Mais c’est sans compter sur les personnages qui sont vraiment attachants et sympathiques. Un groupe assez éclectique qui nous fait vivre une aventure hors du commun. J’ai tellement hâte de lire la suite qui est annoncée pour septembre 2020, j’espère que la date est toujours de mise. En tout cas, j’ai hâte de lire cette suite et fin car ça promet !

Commentaires

  1. Bonne nouvelle alors, il a été une réussite :)
    Je le note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment très bon ! J'ai hâte de lire la suite et fin :D

      Supprimer

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***