L'île secrète de Michaela Hanauer (Rulantica 1)

Quatrième de couverture

Depuis la nuit des temps, les dieux surveillent les mortels du haut de leur royaume d’Ásgard. Un jour, Loki jette une pierre sacrée empreinte de magie dans l’océan et crée ainsi l’île enchantée de Rulantica. 
Caché derrière un impénétrable mur de brouillard, ce paradis insulaire est le repaire des créatures de la mer dont fait partie la jeune merrienne Aquina. Lorsque celle-ci apprend qu’elle a un frère jumeau dans le monde des humains, elle est prête à tout pour le retrouver et plonge tête la première dans l’inconnu.
Ce qu’elle ignore, c’est qu’elle risque ainsi de s’attirer les foudres des dieux... qui menacent de faire disparaître Rulantica. 

Mon avis

Étant donné que j’ai fini au boulot My Hipster Christmas, il me fallait une lecture pour le chemin du retour. Mon choix s’est donc porté sur L’île secrète, le premier tome de Rulantica que j’étais assez curieuse de découvrir car ça pouvait être intéressant et je dois dire que ça a été une belle découverte. J’ai bien apprécié ce premier tome et je suis très curieuse de voir ce que la suite donnera.


Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, mais attention, elle en dit peut-être un petit peu trop sur certains aspects de l’intrigue. Pour ma part, je n’ai lu la 4e de couverture que très succinctement et il y a un petit moment, donc au moment de le commencer, je ne savais plus vraiment de quoi ça allait parler si ce n’est que ça avait un lien avec la mythologie nordique. Et parfois, mieux vaut ne pas trop en savoir, ça permet de garder un peu plus de surprises et de découvrir tout au fur et à mesure. Ça m’a pas mal intrigué, je me demandais où tout cela allait nous amener et je n’ai pas été déçue du voyage. Bienvenue à Rulantica qui va vous faire voyager entre terre et mer !

L’écriture de l’autrice est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire qui est vraiment intéressante. L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes. C’est prenant et haletant, il n’y a pas de longueurs, c’est plutôt bien rythmé, de quoi passer un bon moment en compagnie des différents personnages.


Si on suit essentiellement Aquina, et donc le monde marin, on va aussi découvrir un autre personnage, Mats qui va avoir son importance dans l’histoire et qui lui, vit sur Terre, ce qu’à Aquamaris on appelle Midgard, le monde des humains. Si dans un premier temps, on ignore qui il est, rapidement, quand une information nous parvient, on comprend ce qui va unir les deux protagonistes. Mais ça va prendre un peu de temps dans l’histoire à arriver, donc attention à la 4e de couverture qui en dit peut-être un peu trop à ce sujet.

En tout cas, j’ai beaucoup aimé cette histoire. En soi, elle est assez simple mais ça reste efficace. Et plus on s’approche de la fin et plus les problèmes vont arriver et tout s’accélérer. Une action qui va crescendo pour nous tenir en haleine avec suffisamment de rebondissements et de révélations en cours de route pour nous donner envie de savoir la suite et découvrir tous les secrets et mystères qui entourent Aquina et Mats, ainsi que le monde de Rulantica. Une première approche qui m’a rendu très curieuse et m’a donné envie d’en savoir plus, surtout quand on voit la fin qui est annonciatrice de très bonnes choses pour la suite, même si c’est une catastrophe potentielle qui est annoncée… Affaire à suivre donc mais j’ai beaucoup aimé ce que j’ai vu ici et j’ai hâte d’en savoir plus.


L’univers est vraiment intéressant et riche même si je suis certaine que l’autrice a encore beaucoup de choses à nous faire découvrir. C’est tout un univers en lien avec les dieux nordiques, ce qu’on ne voit pas souvent en littérature et encore moins en jeunesse, avec des hommes sur Terre (Midgard) et un peuple de sirènes qui vivent à Aquamaris qui étaient autrefois des Vikings. Je n’en dirai pas plus pour vous laisser découvrir plus précisément comment tout cela a été créé et scindé, mais c’est vraiment intéressant. Et puis, il faut aussi voir l’organisation au sein d’Aquamaris, les rôles de chacun et les légendes qui y ont cours.
Une certaine forme de magie existe et j’ai beaucoup aimé la manière dont elle se manifestait et aussi certaines particularités chez certains personnages. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler, mais ça promet d’être intéressant. Je suis très curieuse de voir, là encore, ce que donnera la suite étant donné les derniers événements.

Quant aux personnages, je dois dire qu’on a là un groupe assez éclectique. Aquina est une jeune adolescente de 12 ans qui n’a pas froid aux yeux et n’hésite pas à enfreindre les règles afin de découvrir cet autre monde. Et lorsqu’elle va en savoir un peu plus sur ses origines et de l’existence de ce frère, elle va tout faire pour le retrouver et comprendre ce qui a pu se passer pour qu’ils soient séparés depuis toujours. Elle est assez attachante, même si elle reste une jeune adolescente un peu (beaucoup) naïve qui a encore beaucoup de choses à apprendre. Mais à son âge, on peut excuser ce petit manque de maturité parfois.


Une petite mention tout de même pour l’objet-livre parce qu’il est vraiment magnifique. Il s’agit d’un format relié ce qui en fait un bel objet extérieur mais il faut voir aussi l’intérieur. De nombreuses illustrations prennent place, les pages sont rarement blanches, il y a tout un effet « parchemin » quand les pages ne sont pas colorées ou illustrées. Ça en fait vraiment un très beau livre et une lecture assez unique en son genre.

L’illustrateur n’est autre que Helge Vogt que je connais pour avoir illustré les BD Alisik mais j’avoue que je ne reconnais pas vraiment le style ici, c’est assez différent de la BD (qui est géniale au passage) mais elles sont tout aussi sympathiques visuellement. Le choix des couleurs et de l’agencement de certaines scènes sont vraiment superbes. Une lecture unique en son genre avec un tel livre entre les mains, ça ajoute un vrai plus et nous plonge au cœur de cette cité sous les mers. Ça donne envie d’y plonger et de la découvrir.


En bref, L’île secrète est un premier tome que j’ai pris plaisir à découvrir. Ce n’est pas un coup de cœur mais ça n’en reste pas moins une bonne lecture et une bonne découverte. C’est une bonne mise en bouche avec une intrigue assez simple mais efficace et suffisamment haletante pour nous donner envie d’en savoir plus. L’univers est assez riche et intéressant même si je suis certaine que l’autrice a encore beaucoup de choses à nous faire découvrir. Quant aux personnages, ils sont plutôt attachants et sympathiques pour la plupart, il faut juste que certains gagnent un peu plus en maturité, ce qui est le cas à mesure que l’on avance dans le récit. Et vu les derniers événements, je suis assez curieuse de voir ce que donnera la suite car ça promet de nouvelles aventures palpitantes et pleines de rebondissements et de problèmes. Affaire à suivre donc !

Commentaires

  1. Je n’aime pas la fantasy, mais je pourrais facilement me laisser séduire par ses magnifiques illustrations!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les illustrations donnent une autre dimension à la lecture du coup, c'est un bel objet livre :)

      Et l'histoire est vraiment très sympa, efficace dans le genre, de l'aventure avec pas mal de problèmes en perspective.

      Supprimer

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***