L'appel de Carina Rozenfeld (Les Anges Mécaniques 1)

Quatrième de couverture

Royaume de France, XIIIe siècle.
Un voile éthéré et surnaturel apparaît soudainement, séparant le territoire en deux. Est-ce le paradis ou l’enfer qui attend ceux qui osent le traverser ? Personne ne le sait, car ceux-là n’en sont jamais revenus.

Des siècles plus tard, le phénomène a disparu des mémoires. Cependant le Voile est toujours là, et, dans le plus grand secret, certains veillent à ce que la frontière, désormais invisible, reste intacte et infranchissable. Ce sont les anges mécaniques.

Lors d’une visite à Notre-Dame de Paris, Alix, étudiante, entrevoit une de ces créatures extraordinaires. Malgré elle, la jeune fille va se trouver embarquée dans un combat secret et ancien qui la dépasse, celui de ces gardiens ailés destinés à protéger l’humanité...

À PARAÎTRE LE 13 OCTOBRE 2022

Mon avis

Étant donné que j’allais terminer ma lecture de Alegret, apprenti chevalier : Le secret du talisman lors de mon trajet boulot, j’avais besoin d’une autre lecture. Le jour-même, j’ai pu voir une de mes représentantes (commerciale qui nous présente les nouveautés à paraître des éditeurs) qui m’a laissé un exemplaire de L’appel, le premier tome de Les Anges mécaniques. Je n’ai pas cherché plus longtemps et ai décidé de l’embarquer pour le lire. Un roman qui n’aura pas fait long feu tant je l’ai dévoré et adoré !

Le seul regret est que je vais devoir attendre un long moment avant d’avoir la suite (car ce premier tome ne sort qu’en octobre…), mais c’est un premier tome vraiment très original que je vous conseille vivement !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’autrice est toujours aussi agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire.

Celle-ci a une double narration, on suit par alternance le point de vue d’Alix, au XXIe siècle et des extraits du XIIIe siècle qui nous rendent compte de la présence de ce Voile, de ce qu’ils ont pu découvrir au fil du temps à son sujet. Une alternance temporelle qui est vraiment intéressante et nous permet de nous rendre compte de ce phénomène et de ce que ça implique. Et là, je dois dire que ça a été une excellente découverte.

J’ai beaucoup aimé l’univers, la question de ce Voile, de ce que ça cache. J’ai aussi trouvé intéressant le fonctionnement des anges mécaniques, comment ils le deviennent, les pouvoirs que ça leur procure et bien d’autres choses encore que je vais taire pour vous laisser le plaisir de la découverte. C’est vraiment très original comme concept et je ne m’attendais pas du tout à ce que ça prenne une telle tournure.

Mais je suis sûre que l’autrice a encore beaucoup de choses à nous faire découvrir et j’ai hâte de lire les suites pour voir tout ça. Mais ce premier tome est une très bonne mise en bouche, beaucoup d’éléments nous sont déjà dévoilés, de quoi passer un très bon moment de lecture. Et quand on voit la fin, mille et une questions en tête et je n’ai qu’une hâte, lire la suite ! L’attente va vraiment être très longue…

L’intrigue est bonne et bien menée, c’est prenant et intéressant. L’action va crescendo, on va de découverte en découverte et j’ai vraiment adoré cette histoire. Alix, étudiante en art, va se retrouver projetée dans un tout autre univers, un part cachée de sa famille qu’elle ne soupçonnait pas. Elle fait partie de ces anges mécaniques qui ont pour but de protéger l’humanité des monstres qui sont de l’autre côté du Voile.

L’histoire est bien rythmée, on ne s’ennuie pas un seul instant, c’est vraiment très efficace et le fait d’avoir ce va-et-vient temporel permet de créer du suspense, une attente sur les informations que l’on nous donne. On a envie de lire la suite et de savoir ce qui va se passer, ce qui va arriver à Alix qui est exceptionnelle de bien des manières.

Quant aux personnages, on a là une héroïne très attachante et sympathique. Simple étudiante en art, elle était à des lieues d’imaginer ce que sa famille cachait comme passé, en quoi leur existence est primordiale pour l’humanité. Ce qui est intéressant aussi c’est qu’on n’a pas une héroïne qui accepte facilement les événements, elle émet des doutes, elle a peur, elle voudrait lutter contre. Une réaction assez logique et rationnelle en somme mais comprenant la gravité de la situation, elle n’aura d’autres choix que de devenir une ange mécanique. J’ai beaucoup aimé voir l’évolution d’Alix qui va s’avérer être très courageuse et bien plus importante qu’on ne pourrait le croire.

Les personnages secondaires sont eux aussi intéressants, à commencer par les parents et grand-père d’Alix qui vont avoir leur rôle à jouer, mais également les autres anges mécaniques qu’elle va rencontrer lors de sa formation. Des personnages très prometteurs que j’ai hâte de retrouver.

En bref, L’appel est un premier tome que j’ai pris plaisir à découvrir. J’ai vraiment adoré cette histoire qui est prenante. L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes, les rebondissements et révélations sont nombreux, de quoi passer un très bon moment de lecture. L’univers est très riche pour un premier tome, il y a beaucoup de choses à appréhender, d’autant plus avec le va-et-vient temporel qui nous apportent beaucoup d’informations. C’est original à tout point de vue et les personnages sont intéressants et attachants, et vont nous faire vivre une aventure hors du commun et ce n’est que le début !

Commentaires