Secrets d'outre-tombe de Charlaine Harris (Les mystères d'Harper Connelly 4)


Quatrième de couverture

Nous revoici sur les routes !
Aujourd'hui, Tolliver et moi avons été engagés par l'une des plus puissantes familles du Texas, dont certains membres semblent douter des conditions dans lesquelles leur patriarche est décédé... La routine pour nous. Enfin, peut-être pas cette fois-ci. Surtout lorsque je découvre des recoupements étranges avec mon propre passé...

Mon avis

Je tiens à remercier Nyx Shadow de m’avoir prêté son livre, devant parfois faire des choix, celui-là est passé à la trappe alors que j’avais vraiment envie de le lire et en plus c’est le dernier tome de la série, alors c’est d’autant plus frustrant de ne pas l’avoir. En vilaine tentateuse (ouais, aujourd’hui on considère que ça se dit ^^), je l’ai lu aussitôt après qu’elle me l’ait donné et il n’a pas fait long feu. Normal, c’est tellement bien et court (dans les 300 pages), que ça se lit très vite (pourquoi ne pas succomber dans ce cas, sachant ça par avance ?).

Alors, j’ai commencé ma lecture et les pages ont ainsi défilées sans que je ne m’en rende compte et je dois dire que j’ai adoré ce tome, et par extension, on peut dire que j’ai vraiment aimé la série. Cette fois-ci, Harper et son demi-frère Tolliver ont été appelés pour faire une « démonstration de son pouvoir » à une famille riche qui possède un ranch au Texas. L’une des petites filles veut savoir comment le grand-père est décédé parce que ça lui semble douteux, mais la famille est loin de se douter que ce que va découvrir Harper va entraîner plein de questions et de problèmes (Harper semble douée pour découvrir les cadavres dans le placard, si je puis dire les choses ainsi). Non loin du corps du grand-père, elle va découvrir qu’une jeune femme est morte en couches et cela va poser plein de questions à la famille qui dans un premier temps n’y croit pas, dans un deuxième, ce qui a bien pu se passer plusieurs années auparavant. Mais ces questions vont en entrainer d’autres qui auront peut être un lien avec le propre passé de Harper… Les problèmes ne font que commencer pour elle et son « frère »…

L’histoire comme toujours parait simple (comme toujours), jusqu’à ce que Harper tombe sur le corps de cette jeune femme qui était autrefois la « Gouvernante » du grand-père décédé (si on peut dire ça comme ça). Comme je l’ai dit, de nombreuses questions vont être soulevées et Harper va devoir enquêter, avec l’aide d’une détective privée, dont elle avait fait appel pour retrouver sa sœur Cameron, disparu, il y a plus de 8 ans de ça. Dans ce volume, la quête de cette sœur est plus présente que dans les autres. Elle y faisait mention, mais ici, on voit qu’elle tente de la retrouver, c’est ce qu’elle désire plus que tout depuis qu’elle a disparu. En parallèle, Harper tente de renouer des liens avec ses demi-sœurs (qui sont également celles de Tolliver) mais cela ne semble pas évident, surtout quand une ombre rôde dans le coin… le père de Tolliver est de retour et cela ne fait que rajouter des problèmes dans la vie d’Harper et de Tolliver.

Ce livre est à la hauteur des précédents, voire meilleur car Charlaine Harris arrive à nous tenir en haleine et à nous faire patienter jusqu’à la fin pour savoir ce qui s’est passé. Elle joue énormément avec nous (lecteur) et fait rebondir son histoire avec brio. Honnêtement, je ne m’attendais pas du tout à ça, quand j’avais commencé la série. Elle a eu vraiment une idée excellente et a su garder son mystère jusqu’au bout pour notre plus grand plaisir (plus ça traine, plus ça frustre et quand on découvre la vérité, eh bien on en reste bouche-bée, je ne pense pas que beaucoup de personnes puissent trouver ça…). Donc c’est un bon point pour elle, parce que là… elle a une histoire vraiment géniale entre les mains et a su tout exploiter jusqu’au bout. Bon, la résolution est peut être un peu rapide, et du coup ça frustre un petit peu, mais vu ce qui est dit, ce qui se passe, etc. ça n’est pas grave, et ça passe aisément. On lui pardonne parfaitement parce que l’intrigue est quand même bien trouvé et qu’elle a pu nous surprendre, pendant ces quatre tomes (dommage que la série soit si courte du coup…).

Même si le rythme peut être plus lent qu’un policier traditionnel (ou thriller dont je suis plus habituée), ça ne m’a pas du tout dérangé et empêché d’apprécier pleinement ce livre. Il y a quand même pas mal d’action pour un temps relativement court (l’action doit se passer en une semaine à peine). On suit « différentes enquêtes » en même temps, il y a l’affaire de cette femme morte en couche, celle du grand-père qu’une des petites filles remet en cause, la disparition de Cameron qui ne cesse de hanter Harper et qui semble ici prendre un peu plus de place alors qu’elle ne se trouve plus si loin que ça des lieux où elle a vécu petite. Mais il y a également sa relation avec ses petites sœurs, qui posent problème (surtout à sa tante qui a adopté les deux petites), mais aussi sa relation avec Tolliver qui a pris un tournant à 90° et qui ne semble pas plaire à beaucoup de monde…

C’est beaucoup de choses à gérer pour Harper, elle qui est très dépendante de Tolliver, va devoir se débrouiller une bonne partie du temps. Ainsi, on voit une certaine évolution dans le personnage. Elle prend plus d’assurance, devient plus indépendante, même si les souvenirs de son passé ne cesse de la hanter, ici encore plus que dans les tomes précédents. J’aime beaucoup le personnage de Harper, ce côté fragile, dépendant, mais qui tend à s’améliorer, à prendre de l’assurance. Depuis le début je l’apprécie et là je dois dire que c’est encore mieux, elle est un peu plus forte et prend plutôt bien certaines choses et vu ce qui lui arrive on pourrait penser qu’elle s’apitoierait sur son sort, au lieu de ça, elle se met des claques mentalement et va de l’avant et va tout faire pour découvrir la vérité, coûte que coûte. Tolliver est toujours aussi présent, toujours aussi intéressant et le fait de revoir son père va poser pas mal de problèmes et on va découvrir un autre aspect de Tolliver…

Je trouve que Charlaine Harris, dont la plume est toujours aussi simple que dans La Communauté du Sud, nous offre ici une histoire plus complète, plus aboutie. Je ne saurais l’expliquer, mais je préfère de loin Les Mystères d’Harper Connelly à La Communauté du Sud. Je trouve également que les personnages sont plus intéressants, plus développés d’une certaine manière et que ça ne part pas dans tous les sens comme ça peut être le cas dans l’autre série, où je trouve que les derniers tomes parus en France (à savoir le tome 10 au moment où j’écris cette chronique) sont moins bons et perde un peu d’intérêt. On voit que ça commence à être la fin et la série s’essoufle un peu, à voir le 11e tome (jusqu’au 13e qui sera le dernier) pour voir si ça en vaut vraiment la peine. Et pour avoir lu son autre série « policière » : Lily Bard, Charlaine Harris se débrouille bien mieux dans ce genre que dans l’urban fantasy (après ça ne reste que mon avis).

En bref, j’ai vraiment adoré ce tome, dommage que ça se lise aussi vite, d’autant plus parce que c’est le dernier et que je vais devoir dire maintenant au revoir à Harper et Tolliver et à leur univers. L’idée était vraiment bonne et l’auteur a su bien exploiter son affaire en créant ce tome final qui est plein de révélations, de mystères et ne pourra que vous enchanter si vous avez aimé les 3 premiers tomes. Je ne peux que conseiller cette série qui pour moi est bien plus intéressante que La Communauté du Sud (rendu très célèbre surtout par la série TV).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

Les larmes de l'araignée de Pascaline Nolot