Un crime en héritage de Charlaine Harris (Aurora Teagarden 2)


Quatrième de couverture

Dans la petite ville de Lawrenceton, en Géorgie, Aurora "Roe" Teagarden, a la surprise d’être désignée seule héritière d’une vieille femme qui n’était qu’une connaissance. La voilà à la tête d’une somme d’argent rondelette, de bijoux et surtout d’une maison. Mais lorsqu’elle découvre, dans cette demeure, un crâne humain caché sous une banquette, elle comprend qu’elle a surtout hérité d’un meurtre à résoudre. Mais comment mener l’enquête auprès du voisinage, sans éveiller leurs soupçons ?


Mon avis

Voici une nouvelle aventure d’Aurora Teagarden qui m’a bien plu, même si comme à chaque fois avec Charlaine Harris on sait à quoi s’attendre.

Son style est reconnaissable, une écriture simple et une intrigue jamais très compliquée mais on se laisse emporter par l’histoire avec aisance, même s’il est vrai qu’on peut deviner assez tôt ce qui a bien pu se passer. Donc si vous vous attendez à du gros suspense, etc. passez votre chemin, ça ne vous plaira pas. Le seul suspense c’est dans le fait qu’on tarde à nous le dire, mais on peut comprendre plus ou moins rapidement les tenants et les aboutissants.

Après, il faut savoir que c’est toujours assez lent, ça n’est pas un rythme soutenu et haletant, c’est plutôt tranquille mais ça reste sympathique, il faut juste le savoir parce que ça peut surprendre et on peut être déçu de ça, si on ne le sait pas. Dans les livres de Charlaine Harris, le quotidien de ses personnages est très présent et ça peut parfois davantage prendre le pas dans l’histoire plutôt que de ce qui constitue en soi l’intrigue du livre, à savoir ici la découverte du crâne, qui passe un petit peu au second plan jusqu’à ce que la grande révélation de fin arrive. On va s’intéresser notamment à la vie amoureuse d’Aurora qui est plutôt compliquée.

Mais cela s’explique du fait que les personnages principaux de Charlaine Harris ne s’investissent pas toujours dans l’enquête, c’est souvent malgré eux (comme Lily Bard par exemple), du coup ça n’est pas totalement une enquête policière. Cette affaire va lui tomber dessus, elle va y penser, tenter de trouver des explications, pourquoi elle a hérité de Jane alors qu’elle n’était pas plus amie que ça. Mais il n’y aura pas non plus toute une recherche acharnée pour savoir comment Jane s’est retrouvée en possession d’un crâne chez elle.

Le petite regret c’est qu’on n’ait plus le principe des affaires de serial killer puisque le club des amateurs de meurtres est dissous, je trouve ça dommage parce que ça donnait un peu d’originalité à la série, mais chassez le naturel il revient au galop ! Il y a une scène qui m’a bien fait sourire, j’espère qu’on retrouvera ça dans les tomes à venir.

Aurora m’a davantage plu dans ce 2e tome, au moins, elle ne constitue plus un harem, même si pour le coup sa vie amoureuse reste quand même compliquée. Je suis assez curieuse de voir comment tout ça va se dérouler étant donné les circonstances. Quant à la mère de Roe, parfois, elle m’énerve, et Roe redevient dans ces instants une petite fille et bon, c’est un petit peu énervant, mais rien d’insurmontable non plus.

En bref, ce n’est certes pas le livre du siècle, les livres de Charlaine Harris ne le sont jamais vraiment mais c’est quand même addictif et agréable à lire. L’héroïne m’a davantage plu ici que dans le précédent, l’histoire était intéressante et a permis de faire évoluer les personnages ainsi que leur relation. Je l’avoue, je ne m’attendais pas du tout à ça. Je suis donc assez curieuse de voir ce que la suite va nous réserver.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Melisande au Studio Harry Potter

Meilleures ennemies de Ruth Fitzgerald (Les petits malheurs d'Emily Sparkes 1)

PALM n°76 [JUIN 2017]