Débat 22 : Le changement de prénom lors d'une traduction



Sujet

Etant donné qu'il est 19h, je vais lancer le débat du jour. Pas d’inquiétude, je suis dispo sur le pc pour pouvoir interagir avec vous par rapport au sujet du jour pendant un assez long moment donc pas de panique si vous arrivez tardivement.

Alors voilà c’est en terminant le roman : L’appât d’Helen Falconer (premier tome d’Enael) que j’ai eu l’idée d’un sujet de débat. Si vous avez lu ma chronique (peut-être) vous avez pu voir que le nom de l’héroïne avait changé lors de la traduction en français.

En effet, dans la version originale, elle ne s’appelle pas Enael mais Aoife (Ifa pour la prononciation, merci l’irlandais !). Et du coup le débat du jour serait, est-ce que vous trouvez ça bien / normal ou pas le changement d’un prénom de personnage lors d’une traduction ?


Ce n’est pas la première fois que je constate cela, par exemple dans La Confrérie de la Dague Noire de J.R. Ward, nombre de personnages ont changé lors de la traduction VF : Warth devient Kholer parce que warth veut dire « colère » en français. Le changement de prénom s’explique car l’éditeur a pris parti de garder la signification originale du personnage et en a changé l’écriture pour en garder la consonance sans qu’il ne s’appelle Colère (ce qui aurait été ridicule non ?)

De même, Keleana (L’Assassineuse de Sarah J.Maas, Throne of Glass en VO) est en réalité Celaena (Séléna), pourquoi le changement, peut-être pour un souci de prononciation ? De même pour Aoife, qui est difficile à prononcer car cela n’a rien à voir avec l’écriture que l’on peut dire est donc devenu Enael car plus simple. Je suppose que c’est la raison, je n’en ai pas la réponse.

Quelle que soit la raison du changement du prénom (signification pour La Confrérie de la Dague Noire ou bien prononciation pour Celaena / Aoife), que pensez-vous de ces changements ?


Roxanne B. : Ça dépend des romans mais quand le nom est trop compliqué ou veut dire quelque chose en rapport avec l’histoire je trouve bien que la traductrice change le nom mais par exemple dans Keleana je trouve ça dommage qu’elle a changé le nom. Ce nom n’apporte rien de plus a l’histoire (peut être qu’il est plus facile lire).

Accrocdeslivres : Je suis d’accord, pour Keleana (en VF) ça n’apporte rien et pour moi le prénom VO est clair. Pour La Confrérie de la Dague Noire ça permet de comprendre le jeu de mot.

Julie N. M. : Je dirais que pour La Confrérie de la Dague Noire ça s’apparente à une traduction d’un jeu de mot. Après c’est vrai qu’ils auraient pu garder les noms originaux et faire une note du traducteur. Pour les autres changements de prénoms je ne me l’explique pas. Je trouve que ça dénature l’œuvre de l’auteur. C’est vrai quoi on n’a qu’à teindre la Joconde en blonde aussi.....

Accrocdeslivres : Pour La Confrérie de la Dague Noire, OK je le comprends, mais pour Keleana > Celaena (Séléna) je ne vois pas la difficulté et l’intérêt de changer le prénom.

Julie N. M. : En plus Celaena on voit bien l’étymologie avec Selena la lune tout ça. .... alors que Keleana.... c’est pas très joli...

Accrocdeslivres : Exactement

Carine V. : Je ne vois pas l’intérêt de changer le prénom des personnages. Si l’auteur s’est cassé la tête à trouver un prénom donc je trouve irrespectueux de le changer. Et en ce qui concerne Celeana c’est aussi dur avec le c ou le k lol.

Accrocdeslivres : Non parce qu’il y a inversion du E et du A aussi en français. KelEAna contre CelAEna.

Michelle B. : Je ne connais qu’une série ou le nom du héros à été changé. C’est dans la série Lieutenant Eve Dallas de Nora Roberts, le héros s’appelle « Roarke » dans la version originale et il est devenu « Connors » dans la version VF. J’avoue que j’aurais préféré le nom d’origine car je ne trouve pas qu’il soit difficile à dire et surtout je trouve qu’il correspond bien au caractère du héros. Connors aussi mais c’est différent. Au final je préfère que les éditeurs gardent les noms originaux sauf si il est vraiment imprononçable ou comme dans le cas que tu as mentionné avec « Kholer » le changement sert l’histoire.

Accrocdeslivres : Idem je préfère aussi quand les prénoms sont gardés. Comme dans La Maison de la nuit de Kristin et PC Cast, il y a une fille qui a changé c’était Stevie Rae et c’est Lucie je crois en VF.

Mary Anne L.L. : L’auteur n’a sûrement pas choisi au hasard le prénom de ses personnages. Je trouve que changer le prénom de ce fait dénature le travail de l’auteur. Personnellement lorsqu’un prénom est un peu compliqué, notamment en Fantasy, je le photographie dans ma tête et ne le prononce pas vraiment lors de la lecture.

Accrocdeslivres : Idem dans Une enquête du Département V de Jussi Adler Olsen, ça se passe au Danemark, avec des noms danois, du coup des lettres que je ne connais pas (comme le « ø », je ne sais pas la prononciation) et des trucs à rallonge super compliqué. De même je scanne le nom mais ne le prononce pas. A la limite il faudrait une note de traducteur en bas de page ou au début pour expliquer la prononciation du nom et basta.

Mary Anne L.L. : @Accrocdeslivres : oui je me le suis dit lors de ma lecture d’un livre où le prénom était en gaélique. Je trouvais ça beau mais je n’avais pas la phonétique. Dommage. Mais surtout pas changer le prénom !

Accrocdeslivres : Après sur internet j’ai réussi à trouver un site où l’on pouvait entendre la prononciation, j’ai d’ailleurs mis le lien dans ma chronique parce qu’il y avait des prénoms féminins qui sont bien plus compliqués pour moi et dont la prononciation n’a rien à voir avec l’écriture. Ou du moins je ne l’imaginais pas comme ça. Mais ouais tout ce qui est irlandais / gaélique, c’est super beau, mais niveau écriture / prononciation c’est compliqué.
Je ne vois pas trop l’intérêt de changer le prénom si c’est « difficile » autant expliquer comment ça se dit. Je me souviens dans A la croisée des mondes, Pantalaimon, l’animal de Lyra, est un daemon, on t’explique au début du livre que ça se lit « démon ». Au moins c’est dit et après tu ne te poses pas la question si ça se dit "lè" (comme dans Laëtitia qu’on prononce lèticia) ou bien daémon en distinguant le a du e.

La sorcière des mots : Perso je suis contre le changement de nom dans les traductions. Je ne m’avancerais pas mais ça ne serait pas en plus un débat qu’on ne retrouve qu’en France ? Les autres pays traduisent encore les noms des personnages ? Parce qu’il y a eu pas mal de débats et de problèmes ces dernières années à cause de ce type de traduction. Ex : Lavande qui a changé de sexe entre le tome 1 et le tome 3 d’Harry Potter. Et les débats apportés par les lecteurs suite à des traductions hasardeuses de personnages japonais, pour ne citer que cet exemple. Donc, je pense que les noms devraient être gardé à l’identique, ça permet de ne pas perturber le lecteur, et de se retrouver avec des possibles incohérences.

Accrocdeslivres : Je suppose qu’on doit aussi trouver le problème ailleurs, je ne saurai pas le dire. Mais il est vrai que ça peut être gênant si tu lis une série dans différentes langues par exemple suite à un arrêt, c’est difficile de s’y retrouver si ce n’est pas pareil d’une langue à l’autre.
De même pour La Communauté du Sud (Trueblood) il y a eu changement de nom et quand la série a été "retraduite" et quand on a eu les suites, eh bien un personnage a repris son nom d’origine mais quand tu as eu l’habitude d’un nom c’est difficile après de s’y retrouver.

Julie N. M. : Oui ça faisait franchement bizarre. Alors qu’ils auraient gardé le bon nom dès le départ… En plus quand la série est sortie du coup on avait pas la même nom pour ce pauvre Alcide... ou comment déjà ? Léonard ?

Accrocdeslivres : Je ne sais plus comment s’appelait Alcide mais ça n’avait rien à voir, de même que le nom de « Trueblood », c’était un autre truc et le bar « Fangtasia » c’était « Le croquemitaine ».

Julie N. M. : Oui Éric aussi il me semble aussi qu’il a changé de nom.... de Nordmann à Northmann ou truc dans le genre. Les éditeurs pensent que les français sont tellement nuls en langue étrangère qu’ils sont obligés de changer North en Nord pour qu’on ait bien compris la dimension Viking du Mr. Franchement.

Accrocdeslivres : oui ya eu ça pour Eric aussi et ouais... mais c’était une autre politique auparavant et a priori c’était aussi à la demande de l’auteure qu’on reprenne les noms d’origine (du fait de la série tv aussi que les gens du coup avaient l’habitude des noms VO qui étaient gardé même dans la VF)
A la limite dans Kushiel, il y a un nom qui a été changé mais c’est légitime. C’est Roland (en VF) feu le roi et père de la Reine Ysandre, qui en VO s’appelle Rolande. Rolande pour nous français c’est un prénom féminin du coup pour un homme ça aurait fait bizarre, donc ils ont retiré le E lors de la traduction. Mais là ça n’est pas gênant parce que ça reste le même prénom mais adapté pour éviter la confusion

Julie N. M. : Ah ouais ça fait pas super viril…

Accrocdeslivres : Nan pas vraiment. Rolande ça aurait été bizarre mais quand j’ai lu une nouvelle où il était question de Rolande, ça m’a fait bizarre lol mais du coup Rolande / Roland, ça va c’est pareil c’est pas un gros changement mais une adaptation pour que ce soit cohérent. Idem Melisande, le prénom n’a pas été changé (accent, S en plus, etc.).

Aurélia E. : C’est ridicule et si c’est pour faciliter la prononciation, autant taper carrément du Bernard/Bernadette, quitte a empiéter sur l’œuvre des auteurs ! Bernadette l’Assassineuse, ça claque tout de suite bien comme il faut XD.

Accrocdeslivres : mdr mon dieu non !

Julie N. M. : Non Bernadette.... soyons sérieux. ... Chantal l’assassineuse par contre là on a peur ! Là on tremble !!!

Accrocdeslivres : mdr

Tama M. : Si le souci est seulement dans la prononciation, je suis contre. En vérité, je suis contre en général. Mais il y a toujours des exceptions, comme par exemple si le sens du nom du personnage est important et qu’il n’est compréhensible que si on connaît la langue d’origine, ça pose automatiquement problème. Mon exemple favori pour ça reste Harry Potter, qui n’aurait sincèrement pas la même saveur sans les jeux de mots que forment les noms. Mais je suis convaincue qu’il vaut mieux que la traduction reste une exception qu’une règle.

Accrocdeslivres : Oui pour Harry Potter ou encore La Confrérie de la Dague Noire que j’ai donné en exemple, je comprends le choix pour garder le jeu de mot de base et qu’il soit compris du plus grand nombre. Si c’est juste pour un souci de prononciation, je trouve ça bête car il suffit de faire une note de traducteur par exemple pour l’expliquer phonétiquement et comme ça, c’est dit. Comme je le disais dans le post pour le sujet : Aoife se dit IFA, comme Samain (le jour d’halloween où samain pour les sorcières) se dit techniquement sowène et pas comme "sa main".

Lydie G. : Je n’aime pas trop le changement de prénom, même si c’est dur à prononcer l’auteur a choisi de l’appeler comme ça. Moi c’est dans Heartland que ça m’énerve le plus le changement de prénom. En VO, elle s’appelle Amy et en français Laura. Je vois pas du tout l’intérêt du changement.

Accrocdeslivres :Oui là effectivement, je ne vois pas non plus trop l’intérêt de passer d’Amy à Laura... si ce n’est pour franciser un prénom mais bon en VF on a l’habitude des noms à consonance étrangère vu qu’on a une culture très américaine déjà...

Anaïs C. : C’est vrai que les changements de prénoms à la traduction sont assez courants quand on se penche sur la question. La raison m’échappe personnellement. Alors oui, j’adhère complètement quand il y a un jeu de mots (comme dans le cas d’Harry Potter). Mais alors pour les reste, je ne vois pas l’intérêt, comme plusieurs l’ont déjà dit, c’est l’auteur a choisit un prénom, pourquoi changer ? Pour simplifier ? Ça sous-entendrait donc que les lecteurs sont un peu bêtes et ne peuvent pas assimiler un prénom compliqué ?
Quand il y a une orthographe peu orthodoxe, en général, mon cerveau l’assimile visuellement, et je lis le livre sans nécessairement prononcer le mot/le prénom dans ma tête.
Honnêtement, quels lecteurs d’Outlander lisent le gaëlique parfaitement dans sa tête ? A l’exception de ceux qui ont les bases ? Les prénoms en gaëlique pour commencer : Loaghaire par exemple, se prononce "Liri". Ben honnêtement avant de le savoir, ça ne me gênait pas pour lire.
Donc non, vraiment, je ne comprends pas l’intérêt de modifier un prénom dans un roman (sauf si jeu-de-mot).
J’ai deux autres exemples en tête : La Communauté du Sud - l’un des personnages en VF s’appelle Léonard... en VO c’est Alcide. Mais il est redevenu Alcide quand l’adaptation TV a commencé à avoir du succès, car dans la série TV, il s’appelait Alcide, donc il fallait que les livres "collent". Les livres ont été retraduits avec "les vrais noms" (car il n’était pas le seul).
Le deuxième exemple est dans la série Dark-Hunter, où quelques prénoms ont été francisés, par exemple, Julian est devenu Julien. Vanessa est devenue Vénus...
Après il y a le cas, dans la même série, où la traduction peut se justifier. Par exemple, "Buffalo" et "Butterfly" ont été strictement traduits (Bison et Papillon, ce sont des "esprits/peuple amérindiens", les traduire en soit ne pose pas de problème)... mais par contre dans le même livre, Snake et Old Bear (eux aussi des dieux esprits) sont restés en anglais...
Pareil pour les divinités qui sont des personnifications : Douleur, Souffrance, etc. la traduction est normale car il y un prénom français pour les divinités.
Par contre il y a parfois des aberrations que je ne comprends pas pour la "traduction/transformation de prénoms", niveau choix. Série Chroniques de Nick, en VO, un personnage qui est la Mort (dans le sens propre, c’est un des Cavalier de l’Apocalypse), se fait appeler "Grim Muerte", parce qu’il est un Faucheur (Pour les non anglophones, Grim Reaper, en anglais, c’est la Grande Faucheuse).... en français, il se nomme : Redoutable.... c’est moyen...

Accrocdeslivres : Je suis tout à fait d’accord avec toi. Changer un prénom pour un autre quand il n’y a pas une signification particulière ça n’a pas d’intérêt. Pour Harry Potter ou La Confrérie de la Dague Noireco comme je le disais pourquoi pas vu qu’il y a des jeux de mots et pour le 1er comme c’est de la jeunesse, quand on a 10/11 ans, on ne sait pas forcément les reconnaître en anglais (même certains adultes) du coup la traduction est nécessaire.
Mais le cas de La Communauté du Sud par ex, Léonard pour Alcide, je ne vois pas l’intérêt .Comme tu dis c’est à croire que les lecteurs sont bêtes et ne sont pas capables de lire un prénom. Certes la prononciation peut différer, notamment dans le cas des prénoms gaéliques, mais honnêtement tu vois le nom et tant pis si tu n’arrives pas à le dire, tu lis rarement à voix haute ^^
Comme je disais dans un commentaire, la série danoise : Une enquête du Département V, tu as des noms; euh... je ne les dis pas, je "scanne" visuellement le nom et je passe parce que je ne saurai pas le dire.

Commentaires

  1. Article très original et au combien intéressant ! Merci de nous avoir permis de découvrir ce débat :) Pour ma part je n'ai pas trop d'avis sur les changements de prénoms, j'avoue que ça me dérange de ne pas avoir le même prénom que celui que l'auteur a choisi mais si il est imprononçable en français c'est vrai que ça peut être gênant pendant une lecture alors pourquoi pas le modifier pour que ça ait la même sonorité qu'en Anglais mais pas la même écriture ? Je ne sais pas... Difficile comme question ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je tâcherai de faire de nouveaux débats, faut que je trouve des sujets ! ^^

      Bah en l'occurrence ici c'était Enael qui en fait s'appelle Aoife (Ifa) certes, il faut le savoir mais les noms gaéliques / irlandais sont compliqués pour nous français mais après une petite recherche il est facile de savoir quelle est la vraie prononciation et au pire quand on lit ce n'est pas grave si on ne sait pas le dire, on n'a qu'à se dire A OI FE ça fait bizarre mais ça reste le prénom d'origine alors qu'Enael, bah ça n'a rien à voir niveau prononciation, écriture, du coup je ne suis pas pour. Au pire il suffit de le préciser par une note du traducteur la prononciation.

      Mais oui ce n'est pas une question simple parfois c'est nécessaire d'adapter comme on disait pour les noms où il y a des jeux de mots pour que le plus grand nombre comprenne mais là, il n'y avait pas lieu d'être, sachant qu'il y avait des prénoms bien plus difficile à dire selon moi (listé dans ma chronique)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

L'héritière de Bellecombe de Liz Carlyle

Les contes du chat perché de Marcel Aymé