The Memory Book de Lara Avery

Quatrième de couverture

On me dit que ma mémoire ne sera plus jamais la même, que je vais commencer à oublier des choses. Au début juste quelques-unes, mais ensuite beaucoup plus. Alors je t’écris, cher futur moi, pour que tu te souviennes !

Sam a toujours eu un plan : sortir première du lycée et filer vivre à New York. Rien ne l’en empêchera – pas même une anomalie génétique rare qui, lentement, va commencer à lui voler ses souvenirs, puis sa santé. Désormais, ce qu’il lui faut, c’est un nouveau plan.
C’est ainsi que naît son projet : ce sont les notes qu’elle s’envoie à elle-même dans le futur, la trace des heures, petites et grandes, qu’elle vit. C’est là qu’elle consignera chaque détail proche de la perfection de son premier rendez-vous avec son amour de toujours, Stuart. Le but ? Contre toute attente, contre vents et marées : ne rien oublier.

Mon avis

The Memory Book est un beau livre traitant de la maladie. J’avoue que je ne suis pas friande de ce type de livre, j’en ai lu quelques uns (Je veux vivre, Ma gare d’Austerlitz, Le chant du troll) mais ce n’est pas ce que je préfère pour différentes raisons. Raison pour laquelle je ne lirai jamais Nos étoiles contraires. Mais j’avoue avoir été intriguée par The Memory Book. Il faut dire que l’éditrice me l’a bien vendu lorsqu’elle en avait parlé lors d’une réunion de présentation.

Du coup je me suis lancée dans cette histoire et je dois dire que cela a été une belle découverte. Certes ce n’est pas toujours facile, vu le sujet ce n’est pas un livre où l’on peut rire à chaque instant mais ce n’est pas non plus glauque. J’ai beaucoup aimé, ce n’est, certes pas un coup de cœur parce qu’il m’a manqué un petit quelque chose mais je reconnais néanmoins que c’est un bon livre que je vous conseille de lire.

Sam est atteinte d’une maladie rare qui attaque son corps et notamment son cerveau qui va lui faire perdre peu à peu la mémoire. Alors pour essayer de la sauvegarder elle va écrire une sorte de journal intime dans lequel elle va raconter à la future Sam qui lira ce « journal » sa vie. Ainsi, Sam écrit sur son ordinateur son quotidien, ses amis, ses amours, ses emmerdes pour dire simplement. Mais au fur et à mesure des pages, on voit que la maladie l’emporte un petit peu plus même si cela ne l’empêche pas de vivre sa vie à fond et de vivre plein d’expérience durant sa dernière année de lycée qui sera assez décisive pour elle.

Sam est une fille intelligente, passionnée qui aime les concours, la compétition, plutôt sage avec un but précis dans la vie : devenir une grande avocate. Et ce, malgré la maladie. Elle est très prévoyante et planifie et organise chaque instant de sa vie jusqu’au jour où elle rencontre Stuart. A partir de cet instant, sa vie va prendre un tournant inattendu qu’elle ne peut contrôler.

Même si ce livre traite d’une maladie grave dont on ignore beaucoup de choses, on n’est jamais dans le pathos, dans le glauque ou le larmoyant. Sam a une telle envie de vivre que cela fait plaisir et donne le sourire mais également de l’espoir. Elle veut vivre aussi normalement que possible, planifie beaucoup de choses pour son avenir même si ses parents ont certaines inquiétudes à mesure que les symptômes arrivent. Même si ce qu’elle vit est difficile elle ne se plaint pas, ne veut pas que sa maladie prenne le pas sur sa vie, même si à cause de cela elle prend parfois de mauvaises décisions, en n’en parlant pas par exemple.

L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre assez facilement dans l’histoire, dans le quotidien de Sam. Je ne me suis pas un seul instant ennuyé, j’étais curieuse de voir ce qui allait arriver à Sam, si elle allait parvenir à son but. C’est l’espoir qui fait tenir Sam c’est également l’espoir qui nous fait tenir car on la soutient malgré nous dans son combat pour qu’elle réussisse à vivre sa vie aussi normalement que possible.

Sam est un personnage à qui l’on ne peut que s’attacher. Elle fait parfois certes des erreurs mais qui n’en a jamais fait ? Elle reste une adolescente, jeune qui doit apprendre de ses erreurs et je trouve qu’elle est déjà bien mature pour son âge. Quant à ses amis, que ce soit Maddie, Stuart ou encore Cooper, ils apportent chacun a leur manière leur contribution pour faire évoluer Sam, certains beaucoup plus que d’autres mais ils ont leur importance dans son quotidien. Ce sont des personnages intéressants et j’étais certaine de la tournure des événements par rapport à la relation entre Sam et certains de ces personnages.

La famille de Sam est également très présente et j’avoue avoir été très touchée par eux. Les parents sont très protecteurs envers Sam mais vu les circonstances on ne peut que les comprendre et compatir également. Ce n’est pas évident de voir son enfant ainsi et de le gérer. Quant à ses frères et sœurs, même si on ne les voit pas beaucoup au final, ce sont des piliers pour Sam et lui apportent plus de choses qu’on ne le croit.

En bref, The Memory Book est un livre touchant qui traite de la maladie mais de manière habile sans tomber dans le glauque ou le larmoyant. J’ai bien aimé cette histoire qui reste belle malgré tout. Sam est une jeune fille pleine de vie qui veut en profiter à fond avant qu’il ne soit trop tard pour prendre en main sa vie et faire ce dont elle rêve.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande, veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Les âmes perdues de Cassandra O’Donnell (Le Monde Secret de Sombreterre 3)

Itinéraires Bis de Marie-Hélène Marathée

Jack et le bureau secret de James R. Hannibal (Section 13, tome 1)