La fille de l'alchimiste de Kai Meyer

Quatrième de couverture

Fin du XIXe siècle.
Aura Institoris a grandi dans le labyrinthe de couloirs obscurs du château de ses ancêtres, bâti sur un récif de la Baltique. Lorsque son père, l'alchimiste Nestor Nepomuk Institoris, est assassiné sur l'ordre de son plus vieux rival, la jeune fille se trouve entraînée malgré elle au cœur d'un conflit dont les racines remontent au Moyen Âge. Aux côtés de son frère adoptif, elle décide d'affronter le meurtrier de son père. S'initiant à son tour aux terribles secrets de l'alchimie, elle va braver les intrigues et les dangers, et partir sur la piste du plus grand mystère de l'humanité: l'immortalité...

Mon avis

Je ne m'attendais vraiment pas à ça lorsque j'ai acheté ce livre. Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit découpé de cette manière. En effet, l’histoire est divisée en deux parties, dont la 2e se déroule quelques années plus tard. Ce n’était pas le scénario auquel je m’attendais avec un tel résumé pour l’histoire, mais au final ça n’est pas si mal que ça, j’ai tout de même pris plaisir à lire ce livre.

Je pensais qu’il y aurait aussi plus d'action, plus de choses... mais ça n'empêche pas que j'ai bien aimé cette histoire car c’était tout de même intéressant de voir ce que l’auteur a fait sur cette mythologie. Le fantasme de l’alchimie et de ce qu’elle peut entraîner si l’on commence à s’intéresser à tout ça, notamment l’immortalité est un sujet intéressant et ça explique pourquoi j’ai voulu lire ce livre. ça m’intriguait énormément et même si l’histoire n’était pas celle à quoi je m’attendais ça m’a tout de même plu. Ce livre est assez dur parfois, voire glauque lorsqu’on commence à comprendre certaines implications liées à ce fantasme de l’immortalité. J’avoue que je ne m’attendais pas du tout à ça, mais c’est plutôt bien trouvé, après comme je l’ai dit, c’est assez glauque et rend ce roman beaucoup plus sombre qu’il n’y paraît.

Pour la première fois depuis que je lis de la fantasy, j'ai rencontré un nouveau type de personnage qui m’a bien surprise, un hermaphrodite. Je ne m’attendais pas du tout à ça, c’était assez étonnant et cela peut donner parfois des scènes cocasses. Au début je n'avais pas compris que c'en était un, le temps que le cerveau se mette bien en route. Mais sa place est tout à fait justifiée ici et je trouve que l’auteur l’exploite bien pour son histoire. et il faut le dire, il est très attachant et on ne peut que l’aimer.

Quant à Aura, j’avoue qu’elle est assez étrange et on a parfois du mal à la cerner. Mais elle reste une héroïne courageuse, qui n’hésite pas à braver les interdits et à faire des choses insensées pour aider sa famille et comprendre aussi ce qui a bien pu arriver à son père, même si pour cela elle va y consacrer une bonne partie de sa vie.

En bref, c'est un bon divertissement intéressant et assez surprenant même si ça n’était pas ce à quoi je m’attendais en le commençant.

Commentaires

  1. Je ne connaissais pas du tout mais ta critique m'a donné envie je vais le rajouter dans ma liste d'envie sur booknode ;)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***