Rechercher dans ce blog

06/11/2017

Butterfly Dreams de A. Meredith Walters

Quatrième de couverture

Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au jour où, persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien. C’est là qu’elle rencontre Beckett.
Beckett dont le cœur s’est arrêté un beau matin. Trois minutes. Trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Finis le saut à l’élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade.
Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l’une contre l’autre, c’est peut-être leur chance de réapprendre à vivre… et à aimer ?

Mon avis

Butterfly Dreams est une romance que j’ai pris plaisir à lire. Il est vrai que lorsqu’il y a des personnages malades, je suis assez frileuse, je ne suis pas grande fan, c’est pourquoi je ne lirai jamais Nos étoiles contraires par exemple, mais je ne sais pas, le pitch de la 4e de couverture m’a inspiré. J’étais curieuse de découvrir leur histoire et je l’avoue, la couverture m’a aussi donné très envie de jeter un coup d’œil au contenu. Et au final j’ai passé un bon moment en compagnie de Corin et Beckett, une romance plutôt classique mais efficace.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite, la rencontre puis leur histoire d’amour qui va se construire petit à petit. L’écriture de l’auteur est agréable à lire, assez fluide de sorte qu’on rentre rapidement dans l’histoire qui est écrite avec les deux points de vue des personnages principaux par alternance. Ainsi, cela permet de voir ce que chacun d’eux ressent et ce qu’ils pensent.

Corin est hypocondriaque, elle imagine toujours le pire en ce qui concerne sa santé au point de se rendre à des groupes de soutien, où elle rencontrera Beckett. Corin refuse d’entendre ce que son médecin lui dit et pour cela décide d’en changer pour avoir un autre avis. Elle est buttée mais avec ce qu’elle a vécu, on peut comprendre pourquoi elle a de telles névroses. On ne peut pas dire que sa sœur lui soit d’une grande aide, des tensions existent entre elles, ce qui ne va pas aider Corin à aller mieux et surtout de l’avant.

Quant à Beckett, il doit vivre avec sa maladie, suite à une crise cardiaque, il doit faire attention, vivre au ralenti, lui qui faisait beaucoup de sport, d’expédition, c’est un crève cœur… Si dans un premier temps il a eu du mal à l’accepter, il a fini par s’en accommoder et aller de l’avant, à profiter de chaque instant, autant que possible. Sa rencontre avec Corin va lui changer la vie et aussi lui ouvrir ses yeux sur sa vie et ses envies.

Leur histoire aura su me toucher car avec la maladie de Beckett, on peut craindre ce qui va se passer quand à tout moment son cœur peut lâcher. Comment Corin va-t-elle supporter tout cela, elle qui a peur de la maladie, peur de mourir, peur de se retrouver toute seule ? Autant dire que c’est une mission suicide pour Corin de se lancer dans cette relation dans ces conditions, mais elle se rend compte à quel point son amitié, et plus si affinité avec Beckett est important pour elle, pour eux.

Je me suis mise à la place de Corin, à ce qu’elle pouvait ressentir, surtout quand on sait ce qu’elle a vécu, c’est pour cela que cette histoire a pu me toucher. Je me suis sentie proche d’elle par moment et je peux comprendre pourquoi elle agit de cette manière. Il est vrai que son comportement n’est pas normal, ni sain. Fréquenter des personnes malades, notamment ici cardiaques alors qu’elle n’a rien, les tests médicaux le prouvant, c’est anxiogène et ça ne fait qu’alimenter un peu plus son hypocondrie. Mais il est parfois difficile d’admettre la réalité et voir la vérité en face. Elle souffre et pour se protéger, elle a enfoui sa souffrance mais cela a causé d’autres problèmes, d’un autre ordre.

Elle peut être vue comme une personne égoïste, pour certaine chose elle l’est et c’est un peu agaçant de la voir se trouver des problèmes où elle n’en a pas, mais en même temps elle se protège pour ne pas souffrir. Et quand on voit Beckett, lui qui a une vraie maladie mortelle, il vit avec une épée de Damoclès au-dessus de sa tête, il vit pourtant plus intensément sa vie. C’est un personnage que l’on ne peut qu’aimer, que l’on a envie de connaître et Corin serait bien bête de passer à côté de ce bonheur-là, à cause de sa maladie.

En bref, Butterfly Dreams est une romance agréable que j’ai pris plaisir à lire, pas un coup de cœur mais cela reste une belle histoire qui aura su me toucher. L’intrigue est bonne et bien menée, la relation entre Corin et Beckett est importante pour chacun d’eux et ensemble ils pourront tout surmonter. Les personnages sont attachants et on a envie que tout se passe bien pour eux car ils méritent un peu de bonheur et de passer de bons instants et aller de l’avant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***