Nos âmes plurielles de Samantha Bailly (Nos âmes jumelles 3)

Quatrième de couverture

Sonia est la plume, Lou le crayon. Ensemble, elles tiennent un blog BD. Bac en poche, elles s’installent à Paris en coloc. Mais leurs tempéraments sont opposés et les études les éloignent de leur passion. Quel nouveau projet pourrait sauver leur amitié ? Jusqu’où leur vocation les portera-t-elle ?

Mon avis

Nos âmes plurielles est le dernier tome de la trilogie Nos âmes rebelles qui racontent l’histoire de Sonia et Lou, ces deux jeunes filles devenues amies grâce à internet, à travers une plateforme d’écriture et de dessin où elles vont avoir l’idée de créer ensemble une BD. Dans Nos âmes plurielles nous les retrouvons alors qu’elles sont devenues étudiantes. Elles vont goûter les joies d’une coloc à Paris, mais leur amitié va-t-elle résister face à une cohabitation alors qu’elles ont des caractères et des envies opposés ?

J’avais beaucoup aimé les deux premiers tomes et je suis ravie de ce final qui clôt parfaitement la trilogie. On retrouve tous les éléments qui m’avaient plu dans les premiers tomes. Lou et Sonia ont pas mal évolué depuis le premier tome, leurs goûts aussi ont changé et cela va se ressentir ici. Une nouvelle vie s’offre à nos deux jeunes étudiantes, deux parcours différents, une à la fac en philo et l’autre dans une école d’art, Les Gobelins. Ce n’est pas toujours facile de vivre avec quelqu’un d’autre, surtout lorsqu’on est si différents, aussi bien dans l’éducation que les propres envies de liberté de chacune ou face à leur responsabilité « d’adulte ».

J’ai beaucoup aimé la manière dont cela était traité. C’était intelligent, sans pour autant surjouer. C’est tout à fait crédible de voir des tensions exister en rapport avec la coloc mais aussi par rapport à leur parcours scolaire, leur vie étudiante. On retrouve également l’aspect « amour » et l’on voit bien que c’est compliqué, aussi bien pour l’une que pour l’autre mais tout vient à point à qui sait attendre. Je n’en dirai pas plus à ce niveau-là, je vous laisse découvrir.

Samantha Bailly aborde plein de thèmes dans cette trilogie, la famille, les amis, les amours, les choix de carrière. Entre les envies, les passions et la réalité du monde du travail il y a un monde. Ce n’est pas évident de faire le bon choix et lorsqu’on se lance on peut être confronté à différents obstacles, comme ici par exemple la recherche d’un stage ou tout simplement le fait de trouver sa voie en terme de carrière. Ce n’est pas facile à 18 ans de savoir ce que l’on veut faire dans la vie future, et je parle en connaissance de cause, ahem…Tout cela est traité avec justesse et on sent le « vécu » pour raconter tout cela de cette manière. Après tout, la trilogie est basée sur sa propre histoire et celle de la mangaka Miya avec qui elle a publié un manga : Alchimia.

Les deux filles sont toujours aussi attachantes et sympathiques, même si parfois on aimerait un peu leur ouvrir les yeux pour que l’une et l’autre se rendent compte du malaise qui existe, un abcès qui finira par éclater à un moment donné et cela risque de faire des dégâts. Mais qui n’a jamais connu des moments de tensions, en amitié comme en amour ? Elles vont chacune vivre des moments difficiles mais sauront surmonter tout cela, après tout, elles sont vraiment amies, comme deux âmes sœurs.

En bref, Nos âmes plurielles est un très bon dernier tome qui clôt parfaitement la série. Il est à la hauteur des précédents, je suis bien contente d’avoir fait cette découverte livresque parce que c’est une série vraiment très sympathique. J’ai beaucoup aimé suivre l’histoire de Sonia et Lou, une histoire d’amitié qui n’aurait pu jamais voir le jour sans la magie d’internet. Une trilogie où on les voit grandir et s’affirmer, le quotidien de bon nombre d’adolescents en somme qui pourront parfaitement se retrouver en Sonia et Lou, ou bien au nostalgique de leur vie adolescente / étudiante pour ceux qui ne le sont plus. Une trilogie que je vous recommande chaudement !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Destruction Eve de Florent Maudoux (Freaks Squeele Funérailles 4)

Le Clan des Tigres de Cassandra O'Donnell (La Légende des Quatre 2)

Papa est en bas de Sophie Adriansen