Le roi prend le fou de Fabien Cerrutti (Le Bâtard de Kosigan 2)

Quatrième de couverture

1340. Pierre Cordwain de Kosigan se retrouve mêlé à ce qui ressemble fort à un complot de grande envergure contre le roi de France. Il se pourrait que des forces supérieures soient à l’œuvre, menaçant la paix dans l’Europe tout entière. Cette fois, ses capacités surnaturelles ne suffiront pas à le tirer d’affaire. Bien au contraire, au milieu des trahisons et des soupçons de l’Inquisition, elles pourraient devenir sa plus grande faiblesse.

1899. Le descendant du Bâtard a subi une tentative d’assassinat. Ses proches cherchent à en découvrir l’auteur. Mais enfoncer les mains dans les entrailles de l’histoire comporte des risques qu’ils ne s’attendent peut-être pas à courir.

Mon avis

Le roi prend le fou est le 2e tome du Bâtard de Kosigan, une série que j’ai découverte l’été dernier et dont j’avais adoré le premier tome. Je dois dire que cette suite est à la hauteur de mes espérances, j’ai beaucoup aimé cette suite et il me tarde déjà de lire le prochain. Mais il va falloir s’armer de patience puisque ce 2e tome vient à peine de sortir et que le 3e en grand format est récent.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir à quoi s’en tenir, d’autant que les événements arrivent assez vite pour avoir une idée de ce qui va se passer. L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire, et quelle histoire ! J’adore l’imagination de l’auteur, de voir comment il mêle le réel et la fiction puisqu’on se base sur des personnages ayant réellement existés, c’est une Histoire alternative qui nous est présentée ici.

Comme pour le premier tome, nous suivons deux temporalités par alternance, celle au XIVe siècle aux côtés du Bâtard de Kosigan qui nous raconte ses mémoires et de l’autre au XIXe siècle en compagnie de son descendant Kergaël de Kosigan, à travers des échanges épistolaires (bon, même s’il faut avouer que c’est davantage en présence de ses collaborateurs que de lui-même étant donné les circonstances).

En ce qui concerne le descend du Bâtard, l’enquête se poursuit pour savoir ce qui a bien pu arriver à Kergaël, les pistes sont nombreuses pour essayer de comprendre ce qu’il a bien pu découvrir pour qu’on ait voulu attenter à sa vie. La traduction des mémoires du Bâtard continue pour en apprendre plus sur cet aïeul.

Pour la période qui concerne le Bâtard, le voilà doté d’une nouvelle mission, le Prince Jean a été assassiné, le but est de retrouver son meurtrier. Evidemment, cette affaire va s’avérer bien plus complexe qu’elle n’y paraît et les traîtres et ennemis ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Le Bâtard va devoir faire preuve d’ingéniosité car ses pouvoirs surnaturels pourraient ne pas suffire à le sortir de cette mission suicide.

J’ai adoré ce deuxième tome qui est riche en action et rebondissement. On en apprend beaucoup sur l’univers mais sur également le Bâtard qui se pose pas mal de questions sur ses facultés « magiques ». C’est un univers vraiment complexe qui ne fait que s’enrichir et devenir de plus en plus intéressant. Je suis curieuse d’en apprendre plus et avec la fin, on peut s’attendre à de nouveaux problèmes, j’ai hâte de voir ça !

L’action est permanente de sorte qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer, il se passe toujours quelque chose et l’alternance des deux temporalités y joue beaucoup. Cela permet de nous tenir en haleine, de nous donner envie d’en savoir plus car les deux histoires avancent petit à petit, les informations venant au compte goutte, une bonne manière pour nous accrocher et nous faire tourner les pages.

Quant aux personnages, là encore on voit tout le talent du Bâtard à se sortir de situation difficile. On voit également à quel point certains sont manipulateurs et prêts à tout pour parvenir à leur fin. C’est beau la politique et le pouvoir… En tout cas, ce sont des personnages qui ne peuvent pas nous laisser indifférents et avec qui on passe un bon moment de lecture parce qu’on ne s’ennuie pas avec eux, même si l’auteur est parfois impitoyable avec eux.

En bref, Le roi prend le fou est un deuxième tome à la hauteur du premier. J’ai adoré cette histoire qui est prenante et haletante, de nombreux rebondissements et informations nous parviennent, de quoi nous donner envie de poursuivre notre lecture. L’action est omniprésente, on n’a pas le temps de s’ennuyer, l’univers s’enrichit et devient un peu plus complexe à chaque instant, c’est vraiment très intéressant et j’ai hâte de voir ce que la suite nous réserve. Les personnages sont attachants et sympathiques, du moins pour la plupart, je suis curieuse de voir ce que la suite donnera. Une série à ne pas manquer !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Demain il sera trop tard de Jean-Christophe Tixier

Apollon, désolantes passions de Louise Roullier

Le Secret de la Dame en Rouge de Béatrice Bottet (La Dame en Rouge 1)

Fais-moi peur de Malika Ferdjoukh

Terres de glace de Cassandra O'Donnell (Malenfer, Terres de Magie 5)