Le trésor de l'île sans nom de Gilles Abier

Quatrième de couverture

Il existe une île sans nom, qui n’est répertoriée sur aucune carte et qui cache au fond de son volcan éteint le TRÉSOR d’une bande de pirates. Là vivent en secret les COQUINS, des enfants que leurs parents flibustiers destinent à une vie respectable, loin des dangers de la piraterie.
Cependant, quand un navire inconnu vient accoster en l’absence des adultes, les Coquins n’ont pas le choix : il leur faut prendre la relève et TOUT FAIRE POUR PROTÉGER LEUR Île !

Mon avis

Le trésor de l’île sans nom est un roman d’aventure avec des pirates qui m’a fait de l’œil dès sa réception à la librairie. Alors j’ai profité du fait que j’étais à la fin de Gustave Eiffel et les âmes de fer pour l’emmener avec moi afin de le lire juste après (quoi de pire que d’être en panne de lecture sur un trajet en transport ?). Et je dois dire que j’ai beaucoup aimé cette lecture, c’est prenant, une aventure efficace que je vous conseille vivement !

C’est le 2e livre de l’auteur que je lis, le premier étant Comment je me suis débarrassé de ma mère que j’avais beaucoup aimé tant c’était surprenant. Avec Le Trésor de l’île sans nom, l’auteur nous emporte dans l’univers de la piraterie, de l’aventure pure et dure, ce qui change totalement de genre et je dois dire qu’il y réussit bien.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de Gilles Abier est très agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire qui file droit. Il n’y a pas de longueur, l’action arrive vite et tout s’enchaîne, de quoi attiser notre curiosité et nous donner envie de poursuivre notre lecture. Les pages défilent sans qu’on ne s’en rende compte et en un rien de temps le livre est lu (en quelques petites heures et c’était fait pour ma part). Je l’ai vraiment dévoré tant j’avais envie de savoir ce qui allait leur arriver. C’est prenant et haletant et je suis certaine que les enfants seront happés par cette histoire comme je l’ai été.

L’intrigue est bonne et bien menée, nous faisons la rencontre des 6 enfants vivant sur l’île sans nom : Morbleue, Fantine, Flibuste et son perroquet Cacatois, les jumeaux Tribord et Bâbord et enfin Cayenne. Une bande d’enfants de pirates qui restent sur l’île en sécurité afin d’y recevoir une éducation digne de ce nom pour qu’aucun d’entre eux n’ait à exercer le même métier que leur parent : à savoir pirates. J’ai trouvé le principe vraiment intéressant et c’est amusant de suivre ces jeunes enfants jusqu’à ce qu’un navire s’approche de leur île. Pourquoi sont-ils ici, quelles sont leur intention ? Là est la clé du mystère et pendant une bonne partie du livre on se demande bien ce que Gonzalo de La Rábida, le capitaine du navire cherche sur l’île. L’auteur sait maintenir un certain suspense et c’est vraiment efficace. J’étais loin de m’imaginer ça en le commençant donc ça fait plaisir de voir que je peux encore être surprise. Il faut dire que l’auteur nous cache un certain nombre de choses pour qu’on ne puisse pas faire les liens.

Les personnages sont extraordinaires, je les ai adorés. Ils ont tous une personnalité bien précise, on les reconnaît facilement et c’est un plaisir de les suivre. Ils sont tous attachants et sympathiques et ils ont plus d’un tour dans leur sac ! Ils ont de la ressource et même quand la situation semble critique, ils arrivent à s’en sortir d’une pirouette. Il faut dire qu’ils sont solidaires et ingénieux en savant tirés profits d’une situation pour la retourner à leur avantage.

En bref, Le Trésor de l’île sans nom est un roman d’aventure qui m’aura bien plu. L’intrigue est bonne et bien menée, c’est prenant et on passe un très bon moment de lecture. Les enfants auront une belle histoire à raconter à leurs parents lorsqu’ils reviendront, ils auront fait preuve de courage. Les personnages sont intéressants et attachants, chacun possède une personnalité qui lui est propre si bien que l’on peut se reconnaître en l’un d’eux. Une histoire à découvrir de toute urgence pour tous ceux qui rêvent d’aventure ! Et j’avoue, que cela ne me déplairait pas de retrouver cette petite bande pour de nouvelles aventures !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Goliath, chat pirate de Cécile Alix

Le Pouvoir convoité de Laëtitia Militello (Coeur de sorcière 1)

La menace d’Olivier Gay (Le Noir est ma couleur 2)

Captive d'Elizabeth Vaughan (L'épopée de Xylara 1)

Nara de Jean-François Chabas (Les Chroniques de Zi 2)