Passion dévorante de Jay Crownover (Clash 3)

Quatrième de couverture

Le seul homme qu’elle désire. Le seul qu’elle devrait fuir. 
La façon dont elle le regarde, le rouge sur ses joues quand ils se croisent… Church n’a aucun doute sur l’attirance que Dixie éprouve pour lui. Avec n’importe quelle autre femme, il en aurait profité depuis longtemps. Mais Dixie Carmichael est la jeune femme la plus lumineuse et bienveillante qu’il ait jamais rencontrée, aussi s’est-il juré de ne pas lui faire de mal. Voilà pourquoi il l’a toujours maintenue à distance. Seulement aujourd’hui Dixie est la seule à pouvoir les aider, lui et sa famille. Alors si pour cela il doit la manipuler, tant pis… 

Mon avis

Passion dévorante est le 3e tome de Clash qui est centré sur Church, le soldat qui était avec Rome en Afghanistan et Dixie, une des serveuses du bar que Rome gère. Clash est une série bien sympathique, c’est de la lecture détente et j’avoue que de temps en temps ça fait du bien. Mais je dois avouer que j’en attendais un peu plus de celui-là surtout au vu des personnages en présence. Ce n’est donc pas mon préféré de la série même s’il reste agréable à lire.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. Comme pour les autres livres de l’auteur, c’est toujours aussi agréable à lire, on rentre rapidement dans l’histoire et on passe un bon moment de lecture.

La narration est partagée par alternance entre les deux héros, on reste sur un schéma classique à l’image des tomes précédents. Cela permet d’être au plus près d’eux et d’avoir conscience de ce qu’ils pensent et surtout ressentent… l’un envers l’autre. Evidemment, ils sont amoureux tous les deux l’un de l’autre, même s’ils mettent du temps à s’en rendre compte et à se l’avouer aussi car ils fuient leur sentiment. Pour Church, Dixie est trop bien pour lui et mérite mieux, pour Dixie, il est inaccessible et n’est pas prêt à s’engager dans toute relation alors qu’elle cherche le grand amour avec un grand A. elle ne peut pas lutter contre ses sentiments mais sait que c’est voué à l’échec…

Cela reste un schéma assez classique en romance, on voit bien qu’ils sont faits l’un pour l’autre, qu’ils se complètent mais leur a priori fait qu’ils s’éloignent l’un de l’autre. C’est donc intéressant de voir comment le basculement s’opère et dans quel contexte, etc. Si Church a besoin de Dixie c’est pour retourner dans sa famille, après toutes ces années passées à la guerre puis à Denver, il doit rentrer chez lui car une des femmes qui l’a élevé a eu un accident. Mais comme il a dit, plus ou moins explicitement qu’il était retenu à Denver, sa famille en a conclu que c’était à cause d’une fille et qu’elle devait donc venir. C’est ainsi que Dixie se retrouve partie sur les routes avec Church pour voir où il a grandi.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le passé de Church n’est pas évident et qu’il va y être confronté de manière brutale. Entre son père, son petit frère et Alma Mae (celle qui a eu l’accident), c’est difficile pour Church d’être confronté à eux à leur jugement et aussi à sa propre culpabilité. Mais évidemment, Dixie sera là pour le soutenir, quoi qu’il arrive.

En parallèle des histoires de famille et de leurs amours, une autre intrigue s’ajoute. A plusieurs reprises on en veut au couple, sans savoir de quoi il retourne exactement. Après tout Church ne s’est pas fait que des amis ces derniers temps en s’attaquant à des dealers. Cette partie de l’histoire est intéressante, même si elle semble évidente mais cela reste efficace. C’est quand même prenant, on se laisse prendre au jeu et on a envie de savoir de quoi il retourne exactement.

Church a fait la guerre, il a besoin d’adrénaline, on a pu le voir à travers les autres tomes de la série, il a besoin d’être dans le feu de l’action, de bouger. Il a un côté violent qui sommeille en lui à cause de ça. Et dans ce tome, je l’ai trouvé un peu trop « gentil », trop guimauve alors que ce n’était pas l’image que je m’étais fait du personnage. Mais on découvre ici qu’il n’a pas eu une vie facile, qu’il a été éprouvé à plusieurs reprises et on peut comprendre aisément pourquoi il est resté éloigné de cette famille depuis si longtemps. Trop de souvenirs douloureux et la sensation d’être à l’origine de toute cette souffrance, il était bien plus facile pour lui de se tenir éloigner et de rejeter toute forme de sentiments. Evidemment, être de retour dans la famille et d’être aux côtés de Dixie vont quelque peu faire tomber l’armure qu’il s’était forgée.

Quant à Dixie, elle se dévoile au fur et à mesure du livre. Elle paraît comme une petite chose fragile qu’il faut protéger mais elle finira par prendre de l’ampleur et par montrer un autre aspect de sa personnalité qui n’est pas pour me déplaire. Ses échanges avec Alma Mae sont excellents et montre qu’elle est capable de prendre les devants et se battre pour une cause qui en vaut la peine.

En bref, Passion dévorante est un 3e tome sympathique même si ce n’est pas mon préféré de la série parce que j’en attendais plus, surtout de la part de Church qui n’était pas tel que je me l’imaginais. L’intrigue est plutôt simple et cousue de fil blanc mais ça reste agréable à lire et j’ai quand même passé un bon moment en leur compagnie. Je suis très curieuse de lire le prochain tome surtout quand on voit qui sont les deux héros à se mettre prochainement en couple. Ça promet !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Goliath, chat pirate de Cécile Alix

La menace d’Olivier Gay (Le Noir est ma couleur 2)

Le Pouvoir convoité de Laëtitia Militello (Coeur de sorcière 1)

Captive d'Elizabeth Vaughan (L'épopée de Xylara 1)

Nara de Jean-François Chabas (Les Chroniques de Zi 2)