Rechercher dans ce blog

23/07/2018

Éclaircir les ténèbres de Nicolas Bouchard (Compagnie Descartes 1)

Quatrième de couverture

1640. Une Province a disparu.
Il semble que l’enfer se soit abattu sur la paisible vallée d’Ouraos, territoire enchanté du Jura et berceau de la princesse Sophronia. Les étoiles ont pâli, une brume verdâtre se glisse partout. Les habitants, terrifiés, se cloîtrent chez eux. On y a vu Frigg, une ancienne déesse païenne accompagnée d’une armée de monstres…
Recrutés dans le Paris misérable et grouillant du XVIIe siècle par le cardinal de Richelieu, quatre hommes sont désignés pour lutter contre les puissances des ténèbres : fantassin, mousquetaire, artilleur et lansquenet. Mais le Cardinal leur adjoint un cinquième comparse en la personne du brillant philosophe et ancien mercenaire René Descartes.
Son objectif : soumettre la sorcellerie à la loi de la raison, et au final, éclaircir les ténèbres.

Mon avis

Après Initiée de Laëtitia Danae, voici le 2e titre sorti aux éditions Snag : Éclaircir les ténèbres de Nicolas Bouchard. J’étais curieuse de le découvrir, il faut dire une histoire avec René Descartes dans un roman de Fantasy avec son lot de mystères et de magie, ça ne peut qu’interpeler.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en faire une bonne idée. L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire qui est plutôt intéressante. Sans être un coup de cœur, j’ai tout de même passé un bon moment de lecture en compagnie de Sophronia, Hughes et Descartes.

Je l’avoue, en le commençant je ne me souvenais plus vraiment du pitch, donc je me suis totalement laissée emporté par la plume de l’auteur et je n’ai pas été déçue du voyage. C’était une lecture plaisante, même si pas tout à fait ce à quoi je m’attendais. L’intrigue est bonne et bien menée, les événements arrivent assez tôt pour qu’on n’ait pas le temps de s’ennuyer, sans une grosse action dès le début, elle est tout de même progressive pour nous offrir un superbe final. Cela va crescendo, de quoi attiser notre curiosité et nous donner envie de poursuivre. J’avais envie de savoir ce qui allait arriver à nos différents personnages.

Hugues est en quête, il réunit différents types de personnages à la demande du Cardinal Richelieu et pendant une bonne partie de l’histoire, les personnages ignorent ce qui les attendent. Nous, en tant que lecteur, on a bien une petite idée car le récit étant écrit à la 3e personne avec plusieurs points de vue, on voit d’autres personnages qui agissent dans l’ombre et quels peuvent être les problèmes. Mais l’auteur arrive tout de même à garder certaines surprises pour la fin, à laquelle je ne m’attendais pas.

L’alternance des points de vue permet de mieux comprendre comment on a pu en arriver là, car il y a aussi des va-et-vient temporels et cela permet de voir l’avancée de chaque groupe dans leur tâche. C’est une quête bien plus complexe qu’il n’y paraît et j’ai beaucoup aimé l’univers qui est développé ici. Il est intéressant de voir comment sont alliées la magie et la science ici, notamment en la personne de René Descartes qui avec son esprit scientifique va tâcher d’apporter certaines connaissances et pistes de réflexions. J’ai beaucoup aimé comment tout cela était agencée, même si on s’en rend compte véritablement sur la fin. Une fin des plus frustrantes, je dois l’avouer, même si nous avons beaucoup de réponses à nos questions, cela en soulève d'autres. Je suis donc très curieuse de lire la suite !

Quant aux personnages, ils sont plutôt sympathiques, même si j’avoue que je ne m’y suis pas totalement attachée dans le sens où je n’ai pas ressenti quelque chose de profond. Ils sont peut-être un peu trop survolés pour moi, j’ai assisté tout ça avec un certain détachement. Néanmoins, on a un groupe assez éclectique, une compagnie des plus étranges, pour une mission qui l’est tout autant. Je pense que c’est ce qui explique en grande partie pourquoi je n’ai pas eu de coup de cœur, pas que, mais en partie.

En bref, Éclaircir les ténèbres est un roman intéressant, une aventure des plus mystiques pour notre compagnie Descartes qui va être confrontée à des choses extraordinaires. L’auteur allie avec finesse sciences et magie et nous offre une aventure des plus plaisantes. Il m’a manqué un petit quelque chose, notamment au niveau des personnages pour avoir un coup de cœur mais cela reste une histoire agréable et prenante à découvrir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***