The Heroic Legend of Arslan, vol. 8 de Hiromu Arakawa et Yoshiki Tanaka

Quatrième de couverture

Après avoir décidé d'aider le prince Rajendra à monter sur le trône du royaume de Sindôra, le prince Arslân et sa troupe se voient forcés de mener une campagne militaire d'envergure en territoire hostile. La ruse sera-t-elle suffisante face à un ennemi supérieur en nombre et possédant de redoutables éléphants de guerre.

Mon avis

Aussitôt lu le 7e tome, je me suis lancée dans le 8e que je possédais déjà. J’avoue aimer enchaîner les mangas, ça me donne la sensation de lire quelque chose d’un peu plus consistant en en lisant plusieurs d’un coup. C’est un peu frustrant pour ça les mangas, ça se lit trop vite !

En tout cas, ce 8e tome est tout aussi prenant et intéressant que les précédents et on en apprend plus sur certains personnages ce qui n’est pas pour me déplaire. Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit et puis, vu la fin du tome précédent, on sait un peu à quoi s’attendre.

L’alliance créée avec le prince Rajendra permettra d’agrandir les forces militaires, mais pour l’instant, il faut que le prince puisse accéder au trône et cela n’est pas une mince affaire. C’est un tome intense et riche en émotion. L’auteur sait maintenir son suspense et nous tenir en haleine tout du long. L’action est omniprésente de sorte qu’on ne s’ennuie pas un seul instant. J’avoue que je ne m’attendais pas du tout à cette fin qui m’aura bien fait sourire. Cela risque de changer la donne et je suis très curieuse de voir ce que donnera la suite vu les circonstances.

J’avoue avoir eu quelques ratés en le lisant, j’étais inquiète pour certains personnages, notamment un, quand je voyais la situation. Si certains personnages semblent invincibles, ils n’en restent pas moins humains et j’avoue avoir eu peur. Les personnages vont nous surprendre.

Quant aux dessins, ils sont toujours aussi sublimes. Dans le tome précédent, on commençait à avoir pas mal de scènes de bataille, dans celui-ci, on va être servi d’autant que les éléphants vont faire parties de la « fête ». Et c’est juste sublime et intense de suivre tout ça.

En bref, ce 8e tome de The Heroic Legend of Arslân est à la hauteur des précédents. C’est une série qui s’intensifie et devient de plus en plus prenante. Je me demande bien où l’auteur va nous emmener, comment tout cela va se terminer car j’avoue que pour l’instant c’est le flou artistique. Il y a tellement de possibilités et tellement de secrets qu’on ne peut pas savoir comment tout cela va finir. Une série à découvrir si ce n’est pas déjà fait.

Commentaires