Rechercher dans ce blog

23/10/2018

Secret pour secret de Charlotte Bousquet et Jaypee (Secret pour secret 1)

Quatrième de couverture

Voilà Lucas.
Lucas et ses yeux de chien battu.
Lucas et ses mains moites, ses baisers trop mouillés.
Lucas, qui n’a toujours pas compris qu’entre nous c’est terminé.
Dégage, Lucas. Disparais ! Fous-moi la paix !
D’habitude, en soirée, je danse, je m’éclate. Ça me permet d’oublier les semaines en solitaire, le silence étouffant de cet appartement trop grand. Là, c’est le contraire. Je me sens étrangère. Pas intégrée.
Désintégrée.

Mon avis

Secret pour secret est le premier tome d’une nouvelle série qui m’aura bien plu et qui, comme pour Rouge Tagada traite de sujet de société qui peuvent toucher les adolescents / jeunes adultes. Si dans la première série, les histoires se déroulaient au collège, on a ici de nouveaux personnages au lycée, avec des problématiques autres.

L’histoire raconte celle de Louane, une jeune fille sérieuse et studieuse mais qui à cause d’une seule fois, d’une seule erreur s’est retrouvée enceinte. Vient alors le moment où elle va devoir faire un choix, le garder ? Avorter ? En parler à quelqu’un ? A qui ? Louane se pose beaucoup de questions, elle devient distante avec ses amis mais se rapproche d’une autre élève de sa classe, Cécile, avec qui elle n’avait jusqu’à présent aucune affinité mais qui pourrait bien la surprendre.

Secret pour secret évoque donc l’IVG ou « Interruption volontaire de grossesse ». A travers cette courte histoire, on voit que psychologiquement ce n’est pas quelque chose de simple. A seulement 16 ans, Louane doit prendre une décision importante : garder ou pas son bébé ? Elle qui est si brillante et promise à un grand avenir, mais avec un enfant, cela est-il encore possible ? Et quand elle décide d’avorter, elle se retrouve confrontée à quelque chose de dur. Mais heureusement, elle n’est pas seule, il existe des organismes, des personnes qui peuvent l’aider. On voit que l’IVG est un acte difficile, que ce n’est pas ordinaire et qu’il ne faut pas non plus prendre ça à la légère.

J’ai bien aimé l’histoire et le sujet traité mais j’avoue qu’arriver à la fin de la BD, j’ai eu un sentiment de trop peu. Je m’attendais à ce qu’on ait un après ou plus de détails, mais cela reste très intéressant à lire et on se met parfaitement à la place de Louane. On ressent parfaitement ses doutes, son mal être face à cette situation. Elle se retrouve totalement seule, ses parents ne sont pas là elle ne veut en aucun cas impliqué le « père » du bébé.

Ce type de BD est nécessaire, pour qu’on sache un peu à quoi s’en tenir, savoir qu’il existe des lieux pour accompagner / conseiller (le planning familial) si on veut que cela reste dans le cadre privé, sans avoir besoin d’en parler aux parents (par exemple). Ce n’est pas toujours évident, dans un cas comme celui-ci d’en parler à ses parents, d’être confronté à leur regard et à leur jugement. Mais c’est aussi nécessaire pour comprendre que c’est un droit, que l’on a le choix. Quand on voit qu’aujourd’hui en 2018 ce droit est encore et toujours remis en cause. En Espagne, une loi a failli passer pour l’abroger, et en France, elle est sans cesse attaquée aussi. La loi Veil est là pour la conserver, c’est un droit durement acquis mais qu’il faut sans cesse préserver.

Si pour la première série, Stéphanie Rubini était aux dessins, pour cette nouvelle série, il s’agit de Jaypee, qui a un trait assez différent, plus sombre et plus dur mais cela colle parfaitement à cette nouvelle série qui est plus mature, quant aux sujets qui sont traités. Les illustrations sont assez sombres et cela montre bien les pensées qui habitent Louane entre le moment où elle apprend sa grossesse, dès le début de l’histoire et sa prise de décision, jusqu’à l’acte final : l’IVG.

En bref, Secret pour secret est une BD intéressante qui traite d’un sujet difficile : l’IVG. Même si j’en attendais un chouïa plus, cela reste une histoire intéressante et nécessaire. L’histoire est difficile et douloureux mais il est important d’en parler, d’en avoir conscience et surtout de savoir que dans ces cas-là on n’est pas seule. Louane, qui n’a que 16 ans, se pose beaucoup de questions sur cette grossesse non désirée, et on suivra son parcours entre l’annonce de sa grossesse à sa décision d’avorter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Les articles les plus consultés