Rechercher dans ce blog

07/11/2018

Frères pour la vie de Claudia Boldt

Quatrième de couverture

Lucas et Théo sont frères et les meilleurs amis du monde. Ils font tout ensemble, ils sont inséparables, jusqu’au jour où Théo entre à l’école... 

Une histoire tendre et drôle sur les relations entre frères et la difficulté de grandir.

Mon avis

Frères pour la vie est un album qui m’a été présenté par une de mes collègues, pour me demander mon avis dessus. C’est ainsi qu’entre deux tâches au boulot, j’ai pu me plonger dans cette lecture qui, je dois dire et est plutôt sympathique et aborde un thème intéressant.

Comme l’indique le titre du livre, il est question de deux frères, Lucas et Théo, de leur relation assez fusionnel puisqu’ils font tout ensemble. Ce sont les meilleurs amis du monde. Sauf que lorsque l’aîné, Théo rentre à l’école, la relation entre les deux frères va s’en retrouver changée, ce qui va bouleverser leur quotidien, notamment pour le cadet qui va devoir se trouver une nouvelle place dans la « nouvelle vie » de son grand-frère.


En effet, Lucas va devoir apprendre à jouer tout seul, comme toutes les autres activités qu’ils faisaient ensemble, mais il constate rapidement que c’est moins drôle et moins intéressant. Théo lui, s’est fait de nouveaux amis, et il délaisse peu à peu son petit frère qui est maintenant devenu « trop petit » pour lui, trop « bébé ». Un rapport un peu compliqué s’installe entre les deux jusqu’à ce que Lucas se rende compte que quelque chose cloche avec son frère suite à une nouvelle, et il va tout faire pour l’aider. Car après tout, il faut bien se serrer les coudes et s’entraider entre frères.

L’histoire est vraiment mignonne. C’est un livre sur l’apprentissage et le fait de grandir. Il est évident que lorsque le premier de la fratrie grandit, il ne veut plus forcément faire des choses avec le plus petit car il est devenu « trop grand ». parfois l’écart se creuse et les deux frangins n’ont plus les mêmes centres d’intérêt, ni les mêmes envies. Le grand frère allant à l’école, se faisant de nouveaux amis, le petit frère se sent seul et délaissé. Il essaye de se trouver un nouvel ami mais ce n’est pas pareil sans son frère. Un sentiment d’abandon que peuvent ressentir les plus petits qui ne peuvent plus suivre les aînés. Ce n’est pas toujours évident pour le plus jeune de comprendre ça. C’est un thème vraiment intéressant qui peut permettre d’expliquer ce principe mais aussi de montrer que même si les choses évoluent et changent au cours d’une vie, ce lien fraternel subsiste.


Le fait que cette histoire soit sur deux frères est aussi intéressant car le constat est qu’il est assez rare d’avoir des histoires avec deux frères. Bien souvent, il s’agit d’un frère et une sœur ou bien deux sœurs, mais rarement deux frères. Evidemment, les demandes de parents qui veulent des histoires sur les fratries, ça ne tombe jamais juste par rapport à la réalité.

J’avoue que je ne suis pas très friande des illustrations, ce n’est pas ce que je préfère en termes de graphisme, mais ça attire tout de même l’œil et je pense que ça pourra plaire aux plus jeunes. C’est assez simple, tout en aplat mais cela a quand même son charme. Cela a un côté naïf et enfantin qui correspond bien au texte.


En bref, Frères pour la vie est un album intéressant par le thème qui est abordé. C’est centré sur la relation entre deux frères, la manière dont elle peut évoluer avec le temps passant. Même si l’on grandit, que les centres d’intérêt peuvent changer et que l’on n’a plus envie de faire des choses « pour les petits », le lien fraternel subsistera toujours et cela n’empêchera pas de s’entraider les uns les autres.

A partir de 3 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Les articles les plus consultés