La Muse des Cauchemars de Laini Taylor (Le Faiseur de rêves 2)

Quatrième de couverture

Il est un monde où hommes et femmes naissent avec un don précieux, dont seuls les plus puissants gagnent le droit de se servir en temps utile, mais toujours au nom de l’Empire. À respectivement seize et dix-sept ans, Nova et Kora rêvent du jour tant attendu où des envoyés à la peau bleue viendront enfin les enlever. Alors, seulement, elles pourront accomplir leur véritable destin.

Très loin de là, à travers l’espace et le temps, dans la mythique Cité oubliée – qu’après tant d’années, Lazlo Lestrange peut désormais contempler de ses yeux –, retentit une explosion qui fait basculer son monde et celui de Sarai. Leur avenir ne tient désormais plus qu’à un fil, celui que manipule par la seule force de son esprit une enfant cruelle et meurtrie. À la fois plus puissant et plus vulnérable que jamais, le jeune homme va devoir choisir : sauver celle qu’il aime ou bien tous les habitants de la ville interdite jusqu’au dernier.

Sans compter qu’un danger plus grave encore menace… Car l’oiseau blanc qui surveille la citadelle depuis toujours veille, et il est grand temps pour lui de passer enfin à l’action.

Mon avis

La Muse des Cauchemars est la suite et fin du Faiseur de rêves, un roman qui avait été un gros coup de cœur pour moi avec une fin déchirante au possible… J’ai attendu un an pour savoir enfin ce qui allait se passer et je peux vous dire que ce tome a comblé toutes mes espérances. Il est aussi intéressant que le premier, un gros coup de cœur pour ce diptyque que je vous conseille énormément !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite et puis très honnêtement, mieux vaut se lancer dans cette histoire sans rien savoir et le savourer pleinement en faisant confiance à l’autrice. L’histoire est superbe, peut-être un chouïa un peu de longueurs sur le début – comment ça j’étais impatiente de retrouver Lazlo et Sarai et que l’histoire de Nova et Kora m’intéressaient un peu moins ? Mais tout prend son sens, tout est important et c’est en avançant dans l’histoire que l’on se rend compte à quel point…

Dans ce 2e tome, on en apprend énormément sur l’univers, beaucoup de réponses à nos questions nous parviennent et je dois dire que je suis bluffée. Je ne m’attendais pas du tout à de telles révélations, à une telle imagination de la part de l’autrice. C’est juste incroyable et quand on a tous les tenants et aboutissants, lorsqu’on connaît toute l’histoire, tous les faits, on se demande comment on n’a pas pu le comprendre plus tôt. Oui, on va enfin savoir ce que sont devenus les autres rejetons des dieux, un grand mystère qui était mentionné à la fin du premier tome. Mais je n’en dirai pas plus parce que je n’ai aucunement envie de vous spoiler.

Je resterai donc vague dans l’ensemble de cette chronique mais c’est pour votre bien. En tout cas, j’ai vraiment adoré les découvertes que j’y ai faite, l’univers se déploie totalement et c’est juste énorme, croyez-moi. Quant à l’intrigue, comme nous faisons des va-et-vient entre trois groupes de personnages, l’histoire de Kora et Nova, celle de Sarai, Lazlo et les autres rejetons des dieux et celle de Eril-Fane et Thyon Nero qui faisait partie de l’expédition pour se débarrasser des rejetons des dieux. Du coup, le changement de focalisation permet de maintenir un certain suspense et de créer du rythme, même si j’avoue que je préférais les parties sur Sarai et Lazlo, parce que vu les circonstances, j’étais curieuse de voir ce que l’autrice allait faire. Et je n’ai pas été déçue, même si au début du roman j’étais quelque peu à cran, avec des envies de meurtre envers une certaine petite fille… Si vous avez lu le premier tome, vous savez pourquoi, je suis certaine que vous êtes du même avis que moi sur son sujet.

En tout cas, la tension est grande, une guerre est en préparation, la vengeance est un plat qui se mange froid et ça, Minya l’a bien compris… Mais on risque d’être surpris par certains personnages, j’avoue que je ne m’attendais pas du tout à ça. On en apprend beaucoup sur eux au cours de l’histoire et Laini Taylor parvient à nous retourner complètement, on ne sait plus quoi penser. Tout est extrêmement bien pensé et on se fait avoir comme un bleu.

On passe vraiment par divers sentiments en lisant ce dernier tome, Laini Taylor joue avec nous comme elle se joue de ses personnages et c’est ça qui est bon. En tout cas, j’étais avide d’en savoir plus, d’avoir des réponses à mes questions et de retrouver cet univers si atypique que j’avais adoré dans le premier tome. Ce deuxième tome est vraiment excellent et à la hauteur du premier, donc si vous avez aimé Le Faiseur de rêves, celui-ci vous plaira tout autant.

En revanche, en ce qui concerne la fin… j’aimerai avoir un peu plus d’explication parce que ce n’est pas possible de nous laisser comme ça… Je veux plus d’informations à ce sujet ! En tout cas, je croise les doigts et je vais prier très fort pour que ce que j’ai en tête se réalise… Et non, je n’en dirai pas plus, il faudra lire le livre pour savoir de quoi je parle.

Les personnages sont une vraie force dans ce livre, déjà que l’univers est génial tout comme son intrigue, mais sans ces personnages, ça n’aurait pas la même saveur. Chaque groupe, que nous suivons, a une importance capitale pour la suite des événements, on s’y attache indéniablement. Du coup, on espère que tout aille pour le mieux pour eux. Mon cœur a eu quelques ratés en cours de route, mais il faut faire confiance en l’autrice, elle sait ce qu’elle fait. Elle tisse parfaitement sa toile et c’est quelque chose de fabuleux qui en découle.

En bref, je pense que vous l’aurez largement compris, La Muse des Cauchemars est une suite et fin digne du premier tome qui avait été un gros coup de cœur pour moi. C’est une petite merveille qu’il faut absolument lire ! L’univers créé par Laini Taylor est juste incroyable, j’ai vraiment adoré (le mot est faible…). Les réponses à nos questions arrivent enfin et croyez-moi, vous n’étiez pas prêts à découvrir tout ça, vous étiez loin de vous l’imaginer. Un tome magistral et c’est dur de devoir dire au revoir aux personnages maintenant, je n’étais pas prête…

Commentaires

  1. Je vois que je ne suis pas la seule à m'en foutre de Kora et Nova au tout début car je voulais trop retrouver Sarai et Lalzo ^^ J'en voulais à Minya au début aussi et puis plus du tout, j'avais juste envie de la protéger autant que les autres. Une histoire géniale que j'ai adorée aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui au début, j'avais aucun intérêt pour ces deux nanas qui débarquent là sans raison et puis tu les découvres et là... ah si en fait elles ont un intérêt et pas qu'un peu !

      Pareil pour Minya, même si ça n'excuse pas tout, elle a des circonstances atténuantes... mais bon, quand même...

      Supprimer

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***