Ancestral de Cassandra O'Donnell (Rebecca Kean 4)


Quatrième de couverture

« Histoire de bien commencer la saison, le Mortefilis a décidé d’envahir la Nouvelle Angleterre. Ça tombe bien, avec la disparition de Raphael, repousser une armée de redoutables vampires était tout ce dont j’avais besoin…
Malgré mon inquiétude et une situation plus que critique, je me dois d’organiser la défense de notre territoire. Et croyez-moi, il va falloir la jouer serré ! »

Mon avis

Après avoir lu L’Ombre du Shinobi, je me suis lancée dans Ancestral, le 4e tome de Rebecca Kean, le dernier livre emmené durant mes petites vacances en bord de mer. J’avais plutôt bien géré mon quota livres, mais c’était sans compter les retards de la SNCF, je suis tombée en rade de livres, heureusement j’avais de quoi m’occuper dans le train retour pour chez moi.

Bref, tout ça pour dire que j’avais emmené le 4e tome de Rebecca Kean car il fallait que je rattrape mon retard sur la série. En effet, j’ai le tome dédié à Leonora (Chasseuse d’âmes) à lire sous peu mais comme il vaut mieux avoir « fini » la série principale avant de se lancer dans celui-là, il fallait donc que je continue Rebecca Kean. Quoi de mieux que les vacances pour rattraper son retard, surtout quand on a des transports en commun et qu’il faut s’occuper.

Je dois dire que Rebecca m’avait plutôt manqué et ça fait du bien de relire de l’urban fantasy. Je n’en lis plus tant que ça et ça me manque. C’est de la lecture rapide, sans prise de tête avec de l’action à tout va, c’était donc parfait pour terminer ces vacances. Et j’ai passé un très bon moment aux côtés de Rebecca, même si je ne vous cache pas ma frustration car je n’avais pas la suite sous la main. Vu la fin, j’aurai aimé avoir pris un livre supplémentaire et en particulier le tome 5 pour savoir ce qu’il en était… Mais je reviendrai sur cet aspect-là un peu plus loin dans cette chronique.

Une fois embarquée dans l’histoire, je n’ai plus su le lâcher, je l’ai quasiment lu d’une traite. L’intrigue démarre sur des chapeaux de roue puisque le Mortefilis va envahir le manoir de Raphael, qui est aux abonnés absents, et Rebecca va donc devoir le défendre et repousser cette armée redoutable seule. Seule ? Non, pas tout à fait, car la sorcière est très bien entourée même si tout ne va pas se passer comme prévu. Et quand une situation est critique, avec Rebecca, elle peut le devenir encore un peu plus…

Mais c’est sans compter sur le fait que l’on va faire appel à Rebecca en tant qu’Assayim pour une affaire de meurtre qui est des plus suspectes et intrigantes, on ne peut qu’imaginer le pire… Une famille de muteur, à peine débarqué en ville, se fait assassiner, seule la fille cadette en réchappe. Rebecca va avoir du pain sur la planche pour essayer de découvrir qui est l’auteur de cet assassinat et cette mission va s’avérer bien plus compliquée qu’elle ne l’escomptait, et ce, pour notre plus grand bonheur car c’est garanti de magie, d’action et de problèmes à tout va. De quoi passer un excellent moment de lecture et vivre une folle aventure.

Ça c’est pour l’intrigue principale en lien avec son boulot, mais c’est sans compter la 2e intrigue en lien avec sa vie personnelle. Il n’y a aucun répit pour Rebecca dans cette affaire et quand on arrive à la fin du livre, on se dit qu’elle a encore du mouron à se faire… Je suis vraiment très curieuse de voir ce que tout ça va donner.

L’intrigue est vraiment bonne et bien menée. C’est prenant et intéressant avec son lot d’action et de problèmes et cela m’a plu de retrouver les personnages. Il faut dire que j’ai lu les 3 premiers tomes il y a des années et que ce tome est en ma possession depuis 2013 et que je n’ai toujours pas avancé la série. Ça fait toujours du bien de retrouver des personnages après autant de temps, on a la sensation de « revenir chez soi » et vu tout ce qui va arriver aux différents proches de Rebecca, notre petit cœur va avoir du mal à s’en remettre tout à fait. Ça ne va pas de nous faire de telles frayeurs ??

L’univers s’approfondit et on en apprend plus sur les personnages, sur la politique vampirique et autres créatures fantastiques qui le compose. On comprend aussi pourquoi le tome s’appelle ainsi et je ne m’attendais pas du tout à ça. C’est assez surprenant et inquiétant à la fois, je suis curieuse de voir ce que donnera la suite, surtout avec une telle fin qui est très prometteuse… Ça sent les ennuis à plein nez et j’ai un peu peur de ce qu’il va advenir de tout ce petit monde. Mais en même temps, si ce n’était pas le cas, ça n’aurait pas la même saveur ni aucun intérêt.

Rebecca et son tempérament de feu m’avait manqué. Si elle est mère de famille, elle n’en reste pas moins une guerrière qui est prête à tout pour défendre a progéniture et ses amis lorsque c’est nécessaire. Lorsque de nouveaux problèmes vont surgir, elle va devoir faire des choix, quitte à mettre son cœur en miettes, afin d’œuvrer pour le bien commun. Du moins, c’était ce qu’elle croyait, le manque de communication devient toujours un problème dans ces cas-là. Et Rebecca préférant toujours se battre et foncer tête baissée plutôt que d’affronter les problèmes en discutant, ça ne fait qu’envenimer la situation. Mais on ne peut pas totalement le lui reprocher, disons qu’il y a des circonstances atténuantes.

En bref, Ancestral est un 4e tome que j’ai pris plaisir à lire. Je dois dire que Rebecca et son répondant m’avait manqué, tout comme l’univers. L’histoire est plutôt simple mais efficace, j’ai passé un bon moment de lecture, très mouvementée vu tout ce qui se passe et les révélations qui sont faites ici. Mais avec une telle fin, je crains le pire pour la suite mais j’ai hâte de m’y mettre… D’ailleurs, je pense que je ne vais pas tarder à sortir le tome 5 pour savoir ce qu’il en est parce que ça m’a rendu bien curieuse…

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A la recherche de Sarai de J.A. Redmerski (Company of Killers 1)

In My Mailbox (401)

Treize tombes de malheur de Darynda Jones (Charley Davidson 13)

Chère Fubuki Katana d'Annelise Heurtier

Mini-Lapin n’a peur de rien de John Bond