Pâquerette, une histoire de pirates de Gaston Boyer

Quatrième de couverture

Marguerite grandit sur la côte normande aux côtés de son père, un pêcheur aussi rugueux que mystérieux. Une nuit, elle se retrouve en pleine mer, embarquée de force pour une destination inconnue, et bientôt rebaptisée Pâquerette : « Ça, c’est un joli prénom pour les pauvres. Ça endure, Pâquerette, ça la ramène pas, t’as bien compris ? »

Avec Pâquerette, bravez la tempête, la rudesse des éléments et des hommes. Accrochez-vous à la voix sensible de cette héroïne courageuse qui fait de ce roman de piraterie une aventure initiatique qui ne ressemble à aucune autre.

Mon avis

Pâquerette, une histoire de pirates est un roman que j’ai envie de lire depuis sa sortie mais je n’en avais pas encore eu le temps de m’y mettre, c’est le problème quand on bosse en librairie, on a toujours envie de lire plein de livres mais jamais vraiment le temps de s’attarder sur tous. C’est utopique de croire qu’on va y arriver mais dans les faits, c’est impossible, c’est mathématique (ou il faudrait qu’on ait des journées spéciales lectures mais ça, c’est pas prêt d’arriver).

Bref, je m’égare. Sachant à ce moment qu’il ne me restait pas grand-chose à lire d’Aurora Squad pour le trajet retour, j’avais prévu le coup en emportant avec moi ce livre qui m’attendait dans ma PAL « boulot ». Je dois dire que Pâquerette, une histoire de pirates était une lecture intéressante, pas un coup de cœur, loin de là parce que j’ai des petites choses à y redire, mais je ne regrette pas pour autant de l’avoir lu.

Dans le fond l’histoire est plutôt simple, on suit l’histoire de Marguerite – renommée Pâquerette puisque Marguerite fait trop « prénom de riche »  –qui, malgré elle, va partir dans une chasse au trésor en compagnie de son père et d’un ancien acolyte qui raconte à quel point son père était un héros. Mais la carte qui permettrait d’accéder à ce trésor est portée disparue. Vraiment ? Les secrets et non-dits sont légions dans cette histoire…

L’écriture de l’auteur est plutôt agréable à lire, très poétique, mais peut-être un peu trop parfois parce qu’on peut se perdre dans le récit. Parfois j’avais la sensation que ça allait dans tous les sens et de cette manière, l’intrigue peut nous échapper. Par moment, je ne voyais pas trop où l’auteur voulait en venir, ça peut être assez déroutant. Après la fatigue n’aidant pas, je pense que ce n’était peut-être pas non plus le meilleur moment pour moi de lire un tel texte. Après je ne regrette pas cette lecture, ça reste plaisant, ça se laisse lire, c’est plutôt agréable mais il faut s’avoir dans quoi on s’embarque en le lisant.

L’héroïne est plutôt attachante, on suit avec curiosité son histoire et son aventure, sa quête initiatique qui va nous mener à bord d’un bateau pirate aux côtés d’un père analphabète et qui considère que l’instruction est une mauvaise chose. Alors même que son grand-père (le père de son père) l’a instruite pour qu’elle ait un minimum d’éducation, et cela se ressent dans sa manière de parler, qui est peut-être un peu trop soutenue pour quelqu’un qui n’a pas reçu une très grande éducation justement.

En bref, Pâquerette, une histoire de pirates est une histoire que j’ai appréciée mais je dois avouer qu’elle ne me laissera pas un souvenir impérissable. Ça se laisse lire, c’est plutôt agréable, avec cette écriture très poétique, même si parfois on peut se demander où l’on va tant les pensées virevoltent. Un récit initiatique pour cette jeune pirate en herbe qui part à la recherche d’un trésor. À vous de vous faire votre propre avis sur cette histoire, je serai curieuse de savoir ce que vous en aurez pensé.

Commentaires

  1. Sans être une priorité d'achat et de lecture, c'est un roman plutôt tentant :) Je garde en tête qu'il est peut-être préférable de ne pas être trop fatiguée lors de la lecture...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***