Viens, on s’aime de Morgane Moncomble (Never 1)

Quatrième de couverture

L’amour fleurit parfois là où on ne l’attend pas...

Lorsque Violette fait la connaissance de Loan, son séduisant voisin, il devient vite son meilleur ami, prouvant ainsi que le coup de foudre platonique existe entre un garçon et une fille.
Un an plus tard, la situation n’est plus tout à fait la même : la petite amie de Loan l’a quitté et Violette commence à nouer une jolie idylle avec un garçon, Clément… Seule leur amitié perdure envers et contre tout.
Violette fait alors une bien curieuse proposition à Loan : elle lui demande d’être son premier amant, bouleversant ainsi toutes les règles de leur relation amicale.
Loan hésite à mettre en danger ce qui les unit mais il sait que si Violette a besoin de lui, il répondra présent. Cela peut tout changer entre eux mais c’est peut-être ce dont ils ont envie tous les deux…

Mon avis

Après avoir lu Héra, ballon d'or de l'Olympe, que j’ai terminé une fois arrivé au boulot, il me fallait une lecture pour le trajet retour. Mon choix s’est en premier lieu porté sur Aime-moi, je te fuis qui est techniquement la suite de ce roman puisque cela concerne des personnages annexes rencontrés ici et qui se déroule durant un même laps de temps. Chose que je ne savais pas, mais le hasard faisant bien les choses Viens, on s’aime est arrivé entre mes mains dans l’arrivage au boulot. Ça tombait bien, j’ai pu ainsi l’embarquer pour le trajet retour.

Je voyais bien que sur les réseaux sociaux Morgane Moncomble commençait à faire parler d’elle et deux de mes collègues au boulot me l’ayant conseillée, je n’ai pas hésité à me lancer dans ce roman. A tel point que je ne savais même pas de quoi ça allait parler, comme je pensais lire l’autre tome de la série (dont j’avais lu le résumé), c’est vraiment en aveugle que je me suis lancée dans Viens, on s’aime.

Et franchement, je ne regrette pas car la découverte en a été meilleure. J’ai vraiment adoré cette histoire, je ne suis pas loin du coup de cœur tant c’était superbe. Si vous ne connaissez pas encore, lancez-vous, vous ne le regretterez pas !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’autrice est vraiment agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire, et quelle histoire !

Comme souvent dans ce type de romance, on suit les deux points de vue des personnages par alternance ce qui nous permet d’être au plus proche d’eux, de connaître leurs pensées, sentiments et émotions et donc de comprendre leur agissement. Bien évidemment, dans ces cas-là, l’autre ignore tout car il y a toujours un manque de communication qui finit par créer des tensions, situation incongrues, etc. J’aime bien ces alternances de narration, ça apporte plus de rythme à l’histoire et d’avoir aussi une vision d’ensemble de la situation. D’ailleurs, j’ai été assez surprise par la tournure des événements et de la demande incongrue de Violette, surtout quand on en sait les raisons.

J’avoue que par principe, déjà je ne comprends pas la demande mais quand on sait lesdites raisons, j’avoue que ça m’a encore plus énervé… C’est qu’il y a un vrai souci et bon, faut l’avouer, se servir de son meilleur ami pour ça quand on voit au fur et à mesure qu’il y a de vrais émotions en jeu – même s’ils se voilent la face tous les deux, c’est encore pire. L’intrigue est vraiment bonne et bien menée et notre cœur mis à mal durant toute la lecture et pour différentes raisons. La relation entre Violette et Loan est unique, on voudrait tous une relation comme ça, que ce soit amicale ou amoureuse. On voit bien que leur relation « platonique » ne l’est que dans leur tête car ils sont tellement proches l’un de l’autre, tellement en phase qu’on ne peut pas les voir autrement qu’en couple.

Leur romance, vu les circonstances, va prendre un certain à se mettre en place, ça paraît logique puisque lui pleure encore sa relation avec son ex, partie sans laisser de trace et Violette a rencontré quelqu’un. Et puis, on voit aussi qu’il y a pas mal de non-dits, de problèmes entre les deux donc leur romance ne peut pas se faire en un claquement de doigts. Ça tombe bien, je préfère de loin quand ça prend du temps, quand c’est compliqué, quand ça se déchire pour mieux se retrouver par la suite. Ça a plus d’intérêt, ça permet de créer des rebondissements et là, je dois dire que Morgane Moncomble manie à perfection cet art. C’était bien frustrant à souhait et mignon à la fois, même si parfois c’était frustrant et que j’aurai aimé en prendre un pour taper sur l’autre et leur ouvrir les yeux. Par ailleurs, de bons messages passent en même temps, des réflexions qui en font une belle histoire, une belle romance comme je les aime.

Quant aux personnages, ils sont juste superbes, à commencer par les deux personnages principaux Violette et Loan qui ne sont pas parfaits, loin de là, mais ils sont juste humains. On peut se retrouver en chacun d’eux, avec leur force et leur faiblesse, leur doute et leur complexe. On ne peut que s’identifier à eux, les apprécier et vouloir que le meilleur leur arrive car ils le méritent après ce qu’ils ont vécu. Ils se sont bien trouvés, même s’ils ont mis du temps à l’admettre, surtout quand ça semblait être une évidence aux yeux de leurs amis respectifs.

D’ailleurs, lesdits amis respectifs sont aussi géniaux, que ce soit Zoé, la meilleure amie de Violette et co-locataire de Violette et Loan et Jason, le meilleur ami de Loan. Deux personnages à fort caractère qui se détestent prodigieusement et qui seront les personnages principaux de la suite de ce tome : Aime-moi, je te fuis (roman que je voulais lire en premier). Je reparlerai davantage d’eux dans la chronique de ce tome puisque j’ai enchaîné les deux volumes. Mais ce sont des personnages qui ne laissent pas indifférents et qu’on ne peut qu’apprécier. Une belle petite bande unie et soudée.

J’aimerai juste ajouter qu’à cause du titre du livre, j’ai eu en permanence la chanson de Slimane en tête (juste le refrain sinon ce n’est pas drôle) de quoi me pourrir pendant les deux jours où j’ai lu ce livre. (Je suis sympa, j’ai juste mis le lien et pas l’accès direct ici de la chanson...). Mais en story sur Instagram, je ne me suis pas gênée pour la mettre !

En bref, Viens, on s’aime est un roman que j’ai adoré découvrir. Merci aux collègues pour la découverte car elle a été vraiment très bonne. C’est une jolie romance à l’image de celles d’Armentrout (que j’affectionne tout particulièrement) avec des personnages haut en couleur. L’intrigue est bonne et bien menée, ce n’est pas qu’une romance, il y a tellement de choses qui se passent aussi en annexe que c’est vraiment prenant, même si bien évidemment, la romance reste LE sujet principal. En ce qui concerne les personnages, on ne peut que s’y attacher et les aimer, difficile de rester insensible à leur charme. Je veux bien un Loan dans ma vie moi aussi… Un roman à découvrir de toute urgence si ce n’est pas encore déjà fait !

Commentaires

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***