La Revanche des Méchants de Fabien Clavel

Quatrième de couverture

Lycie a un problème : Hachem enfin, non, son premier problème, c’est qu’elle ne maîtrise pas ses crises de colère, mais Hachem arrive en seconde position : il passe son temps à la faire sortir de ses gonds. Ah ! et elle a un autre problème, aussi… ses poils repoussent à une vitesse vertigineuse !
Bref, ça fait beaucoup de problèmes pour une ados qui veut juste être « normale »…
Alors, quand Lycie découvre une annonce promettant aux gens comme elle de les aider, elle n’hésite pas à se rendre à l’adresse indiquée.
Et là, Lycie découvre qu’elle a un bien plus gros problème encore…
Mais la situation dérape carrément lorsque des clones de Princes Charmants se mettent à la pourchasser !
Car Lycie est une descendante des Méchants des contes de fées, et les Gentils ne sont peut-être pas les gentils de cette histoire…
Préparez-vous à réviser vos classiques… et à découvrir deux-trois nouvelles choses sur les contes !

À PARAÎTRE LE 21 JANVIER 2022

Mon avis

Après avoir lu La conspiration des dieux, je me suis lancé dans La Revanche des Méchants, un roman qui était tout désigné pour moi, une histoire avec des personnages de contes, ça ne pouvait que me plaire, en sachant que j’aime bien la plume de Fabien Clavel, j’étais sûre d’aimer. Et je ne me suis pas trompée, j’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de Lycie et Hachem et je ne serai pas contre l’idée de les retrouver dans une nouvelle aventure…

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’auteur est toujours aussi agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire.

L’intrigue est bonne et bien menée, c’est très efficace dans le genre. L’histoire démarre sur des chapeaux de roue, il n’y a pas de perte de temps, pas de longueurs et le roman se dévore en un instant. L’action est omniprésente et lorsqu’il y a des moments de pause ce n’est que pour mieux rebondir et ce, jusqu’à la fin de l’histoire. Ça va crescendo et on suit cette aventure originale aux côtés de Lycie et Hachem qui étaient loin de se douter de leur véritable identité et de ce que ça impliquait.

L’univers est original et nous donne une autre version des faits sur les contes. Un peu comme dans la série L’envers des contes de fées, on est du côté des Méchants et ils vont en quelque sorte plaider leur cause et expliquer que les Gentils ne le sont pas nécessairement. Car après tout, l’Histoire est écrite par les vainqueurs et il y a toujours deux versions des faits, n’est-ce pas ?

C’est ce que propose ici Fabien Clavel à travers cette histoire et je dois dire que c’était très intéressant. Il nous propose une aventure hors du commun pleine de rebondissements et de révélations. J’ai beaucoup aimé cette histoire et j’espère qu’il en sera de même pour vous.

Quant aux personnages, on a là un duo qui fonctionne parfaitement même si de prime abord, ils semblent être ennemis mais comme on dit, l’union fait la force et même si c’est son pire ennemi, c’est mieux que rien pour s’en sortir. Lycie a quelques problèmes de pilosité et de gestion de la rage… Mais une solution pourrait bien être trouvée pour la libérer, mais à quel prix ? Elle est plutôt attachante et sympathique et même Hachem qui ne l’est pas spécialement au début va devenir plus intéressant par la suite. Malgré ce qu’on est, ce sont les choix qu’on fait qui nous définissent.

En bref, La Revanche des Méchants est un roman que j’ai beaucoup aimé. L’intrigue est bonne et bien menée, très efficace et prenante et je ne doute pas un seul instant que les enfants aimeront cette aventure hors du commun. On prend le revers des contes, on se met du côté des Méchants, mais le sont-ils vraiment ou les Gentils ont arrangé l’histoire comme ils le voulaient ? L’action est omniprésente, on n’a pas le temps de s’ennuyer dans cette incroyable aventure. Les personnages sont attachants et sympathiques et l’on en vient à apprécier davantage ceux qui sont Méchants que les Gentils. Un comble n’est-ce pas ? Un roman à découvrir !

Commentaires