Amy vs Oliver de Vicky Skinner

Quatrième de couverture

Tout les oppose : Amy est première de sa classe, Oliver a abandonné le lycée et pourtant ils ne peuvent plus se passer l’un de l’autre !

Amy est première de sa classe et doit le rester pour intégrer l’université de ses rêves. Quand son beau-père perd son travail, elle est contrainte de prendre un petit boulot chez Spirits, une boutique de disques, au risque de négliger ses études... Là-bas, Amy rencontre son opposé : Oliver, qui n’a aucune envie d’aller à la fac. Dès leur rencontre, une rivalité s’installe entre eux. Ils se lancent alors un défi par playlists interposées : à qui reviendra le plus grand génie musical ? Leur alchimie improbable les mènera-t-elle à une romance inoubliable ?

Mon avis

Après avoir lu L’aventurière des mers, je me suis lancé dans Amy vs Oliver que j’étais très curieuse de découvrir. Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de romance YA et le principe de l’intello et du « dernier de la classe » pouvait être intéressant. Un schéma classique mais pourquoi pas, pas besoin d’être super original pour faire une bonne histoire. Au final, c’est assez différent de ce que j’imaginais avec une telle phrase d’accroche mais je l’ai beaucoup aimé et c’est l’essentiel. D’ailleurs, c’est presque dommage qu’elle ne soit pas plus dense et plus complexe car je serai bien restée un peu plus longtemps en compagnie d’Amy et Oliver.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’autrice est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre en un rien de temps dans l’histoire.

L’intrigue est plutôt bonne et bien menée, en soi c’est assez simple, ça reste une romance, mais c’est efficace. La narration est double, ainsi, on suit par alternance les points de vue d’Amy et d’Oliver, ce qui nous permet d’avoir une vision d’ensemble de cette romance, de voir savoir aussi ce que chacun pense de l’autre et contre toute attente (non pas vraiment), l’animosité entre les deux personnages ne l’est pas tant que ça car ça cache d’autres choses. Deux êtres qui ne savent pas s’exprimer et qui sont tellement focalisés sur certains aspects de leur vie qu’ils ne voient pas ce qui est sous leur nez. Ils vont mettre du temps à se rendre compte que leur relation est « et plus si affinités ».

Il faut dire que tous les deux ne sont pas en condition pour tomber amoureux, après tout Amy est déjà en couple, avec un petit ami parfait et elle ne pense qu’à ses études, à être la meilleure, la première de la classe afin d’avoir droit à une bourse pour pouvoir aller dans la meilleure fac. Oliver lui, est très taciturne, une relation avec une fille, très peu pour lui, du moins, pas quelque chose de sérieux, donc entre les deux, c’était très mal partie.

D’autant qu’à l’arrivée d’Amy chez Spirits, il lui bat le chaud et le froid, il s’adresse le moins possible à elle, l’ignore, donc on ne peut pas dire qu’il l’apprécie… du moins c’est ce qu’elle perçoit mais nous lecteur savons d’autres choses… Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais j’ai beaucoup aimé les voir interagir. Les voir évoluer, ils sont certes très différents par bien des aspects et en même temps si semblables par d’autres. Ils ont un point commun, la musique et un véritable jeu va finir par s’installer entre eux, une sorte de duel pour surprendre toujours un peu plus l’autre. Un duel musical qui pourrait bien par la suite les mener à autre chose.

En dehors de l’aspect romance, il y a de nombreux thèmes qui sont abordés, le rapport aux études, la pression familiale. Amy veut à tout prix faire des études, être le meilleure pour s’en sortir, elle serait la première de sa famille à faire des études supérieures. Mais sa famille ne croit pas vraiment en elle et ça l’a pèse beaucoup (on peut aisément comprendre pourquoi !).

Quant à Oliver, c’est le contraire, lui ne veut pas du tout faire d’études supérieures, il est très bien chez le disquaire où il travaille, c’est sa passion et veut faire ce métier. Seulement sa mère lui met sans cesse la pression, après son année sabbatique après l’obtention de son diplôme pour postuler dans des facs. Mais il sait que les études ne sont pas pour lui et veut rentrer dans la vie active, mais ne sait pas comment lui en parler, sans la peiner.

Deux salles, deux ambiances, mais il y a d’autres aspects qui font que leur famille sont très différentes. Chez Amy, ils sont très famille, repas ensemble chaque semaine, une famille un peu étouffante et bruyante (clichée de la famille mexicaine ?) pour la jeune adolescence qui voudrait mettre de la distance avec eux (d’où les études).

Quand chez Oliver, c’est bien plus compliqué, il vit seul chez sa mère et son père est aux abonnés absents, alcoolique et tout ce qui va avec. Oliver le gère tant bien que mal mais on voit que ça lui pèse mais il est présent pour lui car c’est son père. Au cours de cette aventure, il va en apprendre beaucoup sur lui et voir d’un autre regard ses parents et leur relation passée.

Ce sont des thèmes assez durs, le poids de la famille, dans tous les sens du terme mais j’ai trouvé ça bien amené et intéressant. Après, comme je l’ai dit, je n’aurai pas été contre le fait que le roman soit plus long pour pouvoir détailler davantage tout ça, voir les personnages évoluer davantage. Mais ce n’est qu’un avis personnel, sachant que ça reste une bonne histoire qui est bien faite mais ça n’est pas qu’une histoire d’une « intello » et « d’un dernier de la classe », bien au contraire et ils ont bien plus en commun qu’on ne pourrait le croire.

Les personnages sont vraiment attachants et sympathiques, je les ai adorés tous les deux. Ils ont des caractères très différents et se complètent bien ensemble. Amy veut bien faire mais s’oublie un peu dans l’histoire, elle ne voit pas non plus quelles sont les vraies amitiés, trop obsédée par ses études et son objectif, sans qu’elle ne profite de la vie. Des reproches qui vont lui être faits, elle devra se remettre en question. Oliver est assez inattendu, il y a des aspects de sa vie que je n’aurai pas imaginé, ça change de ce qu’on peut trouver dans le genre et ça fait du bien un peu de changement. C’est un personnage touchant et sous ses airs bougons il cache en vérité un grand cœur, mais il faut apprendre à le connaître et à creuser sous la carapace.

En bref, Amy vs Oliver est un roman que j’ai adoré découvrir. C’est une très chouette romance qui est pleine de rebondissements en suivant le principe du « ennemy to lover » que j’affection dans le genre. L’intrigue est bonne et bien menée, c’est plus qu’une romance car on y traite différents sujets de société, plus ou moins difficile mais j’ai trouvé ça bien amené et vraiment intéressant. Les personnages sont attachants et touchants à leur manière, avec des caractères très différents l’un de l’autre mais ils vont se rendre compte qu’ils se complètent bien et fonctionnent parfaitement ensemble. Il va juste leur falloir un peu de temps pour s’en rendre compte, du moins l’un des deux va avoir besoin de beaucoup plus de temps pour le voir et se l’avouer. Un roman que je vous invite évidemment à découvrir, parfait en cette période estivale pour le lire ! (et même toute l’année en vérité, les romances, ça se lit à toute saison !).

Commentaires