Memory de Christine Féret-Fleury

Quatrième de couverture

Le vent s’est levé. Il siffle autour des murs, fait trembler la vitre couverte de seul et de chiures de mouches. Je claque des dents. Je regarde autour de moi. Je dois emporter de quoi manger pendant quelques jours. De quoi faire du feu, car les grandes marées ont commencé, les vagues battent le pied du Phare, obstinées, hargneuses. Il va faire plus froid, et les pluies vont balayer les terres.
Si je dois mourir, je préfère que ce soit dehors. Je voudrais savoir ce qu’il y a, là-bas, derrière la ligne des collines qui protège le port.
Là où je ne suis jamais allée.

Dans un monde dévasté, Mem mène une existence de captive, coincée entre son frère Sam et l’inquiétant Joris. Il y a le quotidien, morne et gris, la peur au ventre, peur d’être frappée, de prononcer un mot interdit, de déployer ses ailes, et qu’elles lui soient arrachées. Jusqu’au jour où le refuge du trio est attaqué. Libre presque malgré elle, Mem s’en va sans un regard en arrière…

Mon avis

Memory est le nouveau roman de Christine Féret-Fleury, un auteur que je n’ai jamais lu pour ma part, même si je connais ses ouvrages de nom. J’étais donc curieuse de voir ce que cette histoire pouvait donner. Il faut dire que la 4e de couverture est assez mystérieuse et intrigante car elle ne dit pas grand-chose sur ce qui va se passer. Mais je dois avouer que je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture, elle est un peu en demi-teinte.

Memory raconte l’histoire de Mem, cette jeune adolescente qui nous raconte son histoire, son quotidien auprès de son frère et un certain Joris dont elle a peur et craint. Suite à une attaque, elle se retrouve seule et décide donc de quitter le Phare où elles se trouvaient avec les deux garçons et s’ensuit un étonnant voyage. On peut dire en un sens que c’est une quête initiatique, lors de ce périple, Mem va faire des rencontres qui vont peu à peu la changer, la faire évoluer, elle cette pauvre petite chose qui devait faire attention à ce qu’elle dit.

Ce que je trouve dommage c’est qu’au niveau de l’univers on ne voit pas grand-chose. On s’imagine au fur et à mesure que l’on avance de l’histoire ce qui a pu se passer, les informations nous arrivent au compte goutte et par bribes, de sorte qu’on reconstitue une sorte de puzzle pour s’imaginer ce qui a bien pu se passer. Mais tout reste très flou et survolé, comme si ce n’était pas important. Sauf que ça l’est, en tout cas pour moi et comprendre où l’on met les pieds, pourquoi il est des choses interdites, pourquoi Mem s’est retrouvée dans cette situation. Je trouve que ce n’est pas assez explicite, on ne sait pas grand-chose et ça m’a dérangé, je n’ai pas pu m’intégrer à cet univers car pour moi, il est un peu inexistant, pourtant il est fait mention de certaines choses mais cela reste vague.

L’intrigue est très simple, c’est un voyage, une initiation pour la jeune fille qui va évoluer aux contacts des différentes personnes qu’elle va rencontrer, des rencontres toujours très brèves qui vont apporter leur pierre à l’édifice et la modeler peu à peu. C’est le principe du voyage initiatique, me direz-vous. Mais du coup tout cela est très rapide et l’intrigue ne repose que sur ça. Je trouve que c’est trop léger. Je ne vais pas dire qu’il ne se passe rien, mais j’imaginais tout autre chose avec un tel pitch. L’épaisseur du livre y est aussi pour quelque chose puisqu’il fait moins de 200 pages, donc il est difficile de rentrer dans les détails et de créer quelque chose de complet et plus haletant. J’avoue que je préfère de loin avoir des pavés avec force de détails, de descriptions, etc. que des romans courts où j’ai la sensation de rester sur ma faim et aussi de ne survoler que la surface.

Après, c’est plutôt agréable à lire et il y a des éléments intéressants qui sont soulevés, autour du devoir de mémoire, de ce qu’on laisse derrière nous, la transmission du savoir. La rencontre avec la maîtresse est super intéressant pour cela mais il est vrai que j’ai un sentiment de trop peu. On suit Mem dans sa fuite, elle va y faire des rencontres, va apprendre de nouvelles choses et se trouver un but dans la vie mais cela reste assez « plat ». Donc tout dépend de ses attentes vis-à-vis de cette histoire, en tout cas, j’en attendais plus qu’une simple quête.

En bref, Memory est une lecture en demi-teinte pour moi car si l’écriture de l’auteur est très agréable et poétique, dans l’ensemble j’ai passé un bon moment de lecture mais je reste tout de même sur ma faim car l’univers m’a paru trop survolé, on ne sait pas grand-chose dessus. Quant à l’intrigue, elle me paraît bien simple et trop linéaire pour totalement apprécier ce livre alors même qu’il y a des éléments intéressants qui sont soulevés mais rien n’est approfondi.

Commentaires

  1. La couverture fait bien envie en tout cas... Je garde un oeil sur ce dernier!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Posts les plus consultés de ce blog

Goliath, chat pirate de Cécile Alix

La menace d’Olivier Gay (Le Noir est ma couleur 2)

Le Pouvoir convoité de Laëtitia Militello (Coeur de sorcière 1)

Captive d'Elizabeth Vaughan (L'épopée de Xylara 1)

Nara de Jean-François Chabas (Les Chroniques de Zi 2)