Rechercher dans ce blog

07/10/2018

L'Ombre au noir de Sébastiel de Castell (L'Anti-Magicien 2)

Quatrième de couverture

Kelen l'anti-magicien se fait de nouveaux ennemis où qu'il passe. Toujours accompagné de ses deux acolytes incontrôlables, Furia et Rakis, il parcourt les terres de la frontière à la recherche d'un remède contre le mal qui le ronge : l'ombre au noir. Quête de vérité, scènes d'action musclées et malédiction mortelle : la suite des aventures d'un jeune mage sans pouvoir, dans une grande fresque originale et puissante.

Mon avis

Ayant beaucoup aimé le premier tome de L’Anti-Magicien j’étais impatiente de découvrir cette suite, alors quand on l’a reçu au boulot, j’avoue que je me suis précipitée dessus (et étant la seule à l’avoir lu, j’avais la priorité pour le prendre de toute façon).

Eh bien une fois commencé, je n’ai pas su le lâcher et en peu de temps il était lu. Cette suite est à la hauteur du premier, bien que différente, elle reste néanmoins très sympathique et il me tarde de lire la suite des aventures de Kelen, Furia et Rakis. Suite d’ores et déjà annoncée à la fin du livre pour Avril 2019 et il s’intitulera L’ensorceleur. Cela paraît loin mais cela va vite arriver. Et puis, ce n’est pas comme si je n’avais rien à lire…

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. Et lorsqu’on a lu le premier tome, on sait un peu à quoi s’en tenir. Kelen est en fuite, c’est un hors la loi, sa tête est mise à prix, donc il doit fuir, rester discret et essaye tant bien que mal de trouver une solution pour le mal dont il souffre. Mais les ennuis le rattrapent toujours, sinon ce n’est pas drôle, vous en conviendrez mais heureusement, il n’est pas seul, Furia et Rakis veillent sur lui… à leur manière bien évidemment !

J’ai beaucoup aimé cette histoire qui est vraiment intéressante et nous permet d’en apprendre plus sur l’univers créé par Sébastien de Castell. Il est bien plus complexe qu’il n’en a l’air et on se rend compte à quel point les luttes de pouvoir ne sont jamais très loin. C’est une affaire bien mystérieuse qui se présente à Kelen. Sa rencontre avec Seneira va changer pas mal de choses. On en apprend plus sur les Argosis également, le « peuple » ou mode de vie de Furia, en la personne de Rosie qui a pris Seneira sous son aile.

L’intrigue est bonne et bien menée, j’avoue que je ne m’attendais pas à certaines révélations donc j’ai été assez surprise par la tournure des événements. Il y en a d’autres, cela paraissait plutôt logique mais j’avoue que je n’avais pas tenter de faire certains rapprochements et d’essayer de comprendre. Je voulais voir où l’auteur allait nous emmener et je ne suis pas déçue. L’action est omniprésente, il se passe toujours quelque chose donc on n’a pas le temps de s’ennuyer, je trouve ça bien rythmé et les pages défilent sans que l’on ne s’en rende compte. « L’apprentissage » de Kelen auprès de Furia va prendre une dimension assez intéressante, j’ai beaucoup aimé la vision des choses et ri à d’autre. Ah Rakis… pauvre petit Rakis…

Je suis toujours aussi fan de Rakis qui est LE personnage de l’histoire que je préfère dans le trio. Il est vraiment drôle, un peu (beaucoup) psychopathe sur les bords mais on l’aime comme ça. Kelen va apprendre pas mal de choses sur le monde qui l’entoure mais également sur lui-même. Il va pas mal évoluer, ce qui n’est pas pour me déplaire, quant à Furia, elle aussi se dévoile pas mal dans cette histoire. J’avoue avoir eu peur pour notre trio de choc, l’auteur joue avec nous et j’ai eu quelques ratés par moment… On s’attache vraiment à ce trio et je n’avais pas envie qu’ils leur arrivent quelque chose.

En bref, L’Ombre au noir est une suite à la hauteur du précédent, bien que différent, il reste très sympathique à suivre. L’histoire est bonne et bien menée avec son lot d’actions et de problèmes, pour mon plus grand plaisir, même si j’avoue avoir eu quelques ratés quant à l’avenir de certains personnages. Ces derniers sont toujours aussi attachants, même Rakis qui veut toujours énucléer les gens qui ne lui reviennent pas (et ils sont nombreux). Un trio de choc qu’il me tarde de retrouver dans la suite car vu tout ce qui s’est passé, ça promet beaucoup pour la suite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***