Wild Men, tome 3 de Jay Crownover

Quatrième de couverture

Depuis l’enfance, il pensait que Brynn était la femme de sa vie. Pourtant, aujourd’hui, Lane Warner doit bien admettre qu’il a pris son rêve pour la réalité. La pétillante rousse, son amie depuis toujours, vient d’être demandée en mariage sous ses yeux.
Dans le cœur de Lane, la rage se mêle au chagrin. Il ne peut plus supporter cette situation, vivre si près de la femme qu’il aime, la frôler chaque jour tout en gardant ses distances. Après tout, elle a clairement fait passer le message, des années plus tôt, en refusant de l’épouser…
Alors, Lane décide de partir. Loin d’elle et loin du Wyoming où ils ont grandi. Sans réfléchir, il fait route pour la Californie, où une nouvelle vie l’attend. Mais il ne pensait pas que Brynn viendrait l’y retrouver… Ensemble, ils se lancent dans un road trip semé d’embûches, seul moyen d’enterrer les rancœurs du passé et d’affronter l’avenir.

Mon avis

Je venais de commencer ma lecture des Sept Morts d’Evelyn Hardcastle quand ce 3e tome de Wild Men m’est parvenu au boulot. Sachant qu’une de mes collègues voulait le lire et que j’allais partir en vacances, je l’ai emprunté pour le lire dans la soirée et le lui rendre le lendemain. Ce que j’ai fait, je l’ai terminé le matin en arrivant au boulot, le timing était parfait le livre est revenu aussi vite qu’il était parti. Ainsi, ma collègue pourra le prendre pendant ses vacances. Pratique, non ?

Du coup, cette lecture aura été des plus rapides, en même temps, une fois plongée dans l’histoire, on n’a pas réellement envie de le faire durer tant j’avais envie de savoir ce qui allait se passer. Et j’ai vraiment adoré ce 3e tome, il est le plus dur et le plus intense, vu le sujet abordé, et le moins que l’on puisse dire c’est que les 3 frères auront vécu des moments difficiles avant de trouver l’amour de leur vie et vivre enfin le parfait bonheur après avoir eu quelques déboires, notamment avec la gente féminine et ce, depuis leur enfance.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent bien assez vite pour s’en rendre compte. D’ailleurs, dans l’épilogue du tome précédent, on savait que Lane était parti chez son frère, en commençant le prologue de celui-ci, on en découvre la cause… Bien évidemment, c’était la seule chose qui pouvait le faire fuir, on peut le comprendre. Mais ce road trip va pouvoir le ramener sur le chemin de la maison lorsque Brynn ira le chercher et lui prouver son amour.

A contrario des deux frères précédents qui allaient découvrir totalement leur future chérie, Lane lui la connaît depuis toujours, elle est même devenue sa belle-mère... Une histoire compliquée entre les deux personnages qui s’évitent comme la peste alors même qu’on sait pertinemment qu’ils ont des sentiments l’un pour l’autre. On avait pu le constater à travers les deux des deux autres frères, mais là, le fait d’avoir leur point de vue, ça nous permet de comprendre pourquoi ils ont agi comme ils l’ont fait, on découvre leur histoire et le moins que l’on puisse dire c’est que Brynn en a vraiment bavé et on comprend pourquoi elle en est venue à épouser le père de Lane alors même qu’elle avait refusé la demande de ce dernier alors qu’il était adolescent.

La romance entre les deux est inévitables puisque les sentiments sont là depuis toujours, c’est juste qu’ils ignoraient tous les deux ce qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre. Sans compter tout le contexte familial de Brynn qui est un vrai calvaire et qu’il y avait beaucoup de non-dits entre les deux. On se doutait bien qu’elle en avait bavé lorsqu’elle était jeune mais je n’imaginais pas une telle histoire. Quelle horreur...

Mais il existe d’autres horreurs, auxquels Lane et Brynn vont être confrontés alors même qu’elle essayait de ramener à la maison Lane. Comme pour les autres tomes, c’est bien plus qu’une romance, certes, elle est au centre de l’histoire, mais « l’autre intrigue » va très rapidement prendre beaucoup de place et nous plonger au cœur de problèmes que le couple n’attendait pas. Ils vont tomber sur un jeune adolescent qui a des ennuis (c’est un bel euphémisme) et qui vont leur faire vivre des instants difficiles. Mais il y a des choses, des causes pour lesquelles il faut se battre et Lane et Brynn vont faire tout ce qu’il est possible de faire pour aider ce pauvre adolescent.

C’est une histoire vraiment dure et déchirante. Déjà que les deux premiers tomes n’étaient pas faciles, quand on voit le précédent avec Emrys et Sutton la barre était placée haute mais là, on atteint un autre stade et franchement, ça m’a fait mal au cœur. Mais en même temps, c’est ce qui fait tout l’intérêt de cette histoire, on est malmené par l’autrice en même temps que ces personnages dont on ne peut que ressentir de l’empathie pour eux. Comment rester indifférent face à l’histoire de Brynn et Lane et à celle de cet adolescent ?

Une histoire bonne et bien menée qui nous tient en haleine jusqu’au bout, mais je n’en doutais pas une seule seconde avec Jay Crownover. En revanche, c’est quoi cette fin ?? Ce n’est juste pas possible, ça appelle à une suite ! On ne peut pas nous laisser comme ça, avec une telle information et nous abandonner de la sorte. Je veux savoir, je veux une suite sur les personnages annexes parce que le suspense est à son comble là. Donc j’espère de tout cœur qu’un 4e tome fera son apparition prochainement, j’ai bon espoir puisque c’est ce qui s’est passé pour la série Marked Men avec Clash et Bad, avec la série Saints of Denver (qui est restée en France les tomes 4 à 6).

Les personnages sont bien sympathiques et attachants, on a pu les connaître à travers les yeux des deux autres frères, mais le fait de les avoir en narrateur permet d’être au plus proche d’eux, de connaître leurs vrais sentiments et émotions et leurs regards sur cette relation et vie qu’ils ont vécu. On ne peut que compatir face à la situation de Brynn qui en a vu de toutes les couleurs et plus on avance dans l’histoire et plus on se rend compte à quel point Boyd Warner, le père des 3 frères a changé la vie de Brynn et l’a même sauvée.

Quant à Lane, il est le fêtard et le rigolo de la fratrie. Il est le plus jeune et celui qui essaye de canaliser ses frères et de détendre l’atmosphère. Il faut dire que Cyrus est très strict et sévère quand Sutton est plus sombre et tombe rapidement dans certains travers. On a bien pu le voir dans le 2e tome, du coup Lane est plus tranquille mais aussi plus « effacé » celui qui ne fait pas trop de vague et qui est là pour remonter le moral. Jusqu’au jour où il va avoir besoin de quelqu’un pour l’épauler.

En bref, ce 3e tome de Wild Men est une vraie réussite. L’histoire est vraiment déchirante et belle en même temps car malgré les problèmes, il y a toujours un espoir que les choses changent, mais pour cela il faut parfois accepter le fait de se faire aider, même par des inconnus et qu’il y a encore des gens bons en ce monde. Même si parfois on pourrait en douter, mais si, ça existe encore. En revanche, avec une telle fin, on s’attend à une suite ! Je croise les doigts en tout cas pour rester encore un peu
plus longtemps dans le Wyoming aux côtés de nos cow-boys pour de nouvelles aventures, même s’ils ne deviennent que des personnages secondaires.

Commentaires