Origines de Cassandra O’Donnell (Rebecca Kean 6)

Quatrième de couverture

« Un coup de fil en pleine nuit augure rarement d’une bonne nouvelle. Quand c’est pour apprendre qu’un petit rigolo a décidé de faire mumuse avec un sort interdit depuis des lustres, je commence à perdre mon sens de l’humour. Et si, en plus, cette démonstration vise à éliminer un à un les chefs de clan officiant sur mon territoire, autant vous dire que je vois carrément rouge !
Avec tout cela, on voudrait que j’exerce avec un peu plus de sérieux mon rôle de reine des Vikaris. Pas de doutes, les congés payés, c’est pas pour demain… »

Mon avis

Origines est le 6e et avant dernier tome de la série des Rebecca Kean. Après avoir lu le tome 5 : L’armée des âmes je n’ai pas pu m’empêcher de poursuivre la série afin de me mettre à jour. Quitte à me lancer dans cette série, autant y aller à fond, d’autant que j’avais le premier tome de Leonora Kean à lire ensuite.

À peine rentrée de vacances, je me suis donc lancée dans ce 6e tome et je dois dire que cela a été une bonne lecture, même si j’aurai aimé en savoir plus, que ce soit plus consistant. Mais cela reste une lecture efficace et sympathique d’autant qu’on a ici de nombreuses révélations à nous mettre sous la dent qui soulève pas mal de questions. Si le tome s’appelle Origines, ce n’est pas pour rien et on va en savoir plus sur un certain nombre de personnages, ce qui n’est pas pour me déplaire. Même si avec une telle fin, je crains le pire pour la suite. Affaire à suivre en 2020 pour le 7e et dernier tome de la saga.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite. Rebecca va devoir faire face à un meurtre lié à un sort interdit. Les potionneuses sont dans son collimateur, le but étant de trouver la responsable pour mettre fin à ses agissements. Bien évidemment, et comme d’habitude, cette enquête va s’avérer plus complexe qu’il n’y paraît. Une intrigue simple mais efficace dans le genre, c’est bien fait et on ne s’ennuie pas un seul instant. En même temps, avec tous les pans de la vie de Rebecca, il est difficile de s’ennuyer à ses côtés.

Ça, c’est donc pour la partie « job » de Rebecca, car elle ne va pas être confrontée qu’à ça. Avec sa nouvelle fonction de reine des Vikaris, elle va avoir d’autres devoirs et engagements, sans compter son rôle de mère. Et avec Leonora, elle a du boulot sur la planche. Ça n’est pas facile de voir sa fille grandir et révéler des pouvoirs qui la dépassent totalement. La nature complexe de sa fille et l’héritage du côté de sa mère font que Leonora est un cas à part…

Rebecca est aussi le fruit d’un drôle de mélange et elle risquerait d’apprendre des choses auxquelles elle n’était pas préparée. Quant à ses amours, je ne m’attendais pas à ce que ça devienne aussi compliqués et ça soulève encore pas mal de questions. C’est assez dingue de voir comment Rebecca se met dans des situations impossibles et ce, malgré elle. C’est limite ça le pire, c’est que tout ce qui lui arrive est souvent à son insu et beaucoup semblent être davantage au courant qu’elle dans ce qui lui arrive… Comment fait-elle pour ne pas devenir folle ? Elle est une Vikaris, elle a tellement connu pire… ça permet de relativiser, on va dire.

Mais c’est sans compter d’autres éléments que je tairais pour éviter tout spoiler et vous laisser la surprise de la découverte. En tout cas, avec tout ça, Rebecca va avoir du pain sur la planche pour notre plus grand plaisir sans quoi on s’ennuierait et ça n’aurait aucun intérêt de suivre cette série. Il faut être honnête. Mais une telle fin… c’est juste frustrant et affreux de ne pas avoir la suite. C’est là où je me dis que je suis bien contente d’avoir eu du retard sur la saga et que je l’ai rattrapée que maintenant pour ne pas avoir à trop attendre pour la suite et fin. L’attente aurait été longue et en plus j’ai eu le malheur de lire l’extrait du tome 7 qui est à la fin de l’ouvrage et là c’est encore pire… Je veux savoir ce qui va se passer et comment tout ça va se terminer.

Les personnages sont toujours aussi intéressants et sympathiques, et on n’a pas envie qu’ils leur arrivent quoi que ce soit. Mais on sent que la fin approche et que tout ça va se terminer avec pertes et fracas… Et aux vues des révélations qui ont eu lieu tout au long de ce tome, je crains le pire…

En bref, Origines est un tome intéressant car il nous permet d’en apprendre plus sur les personnages et l’univers où ils vivent. Cela soulève pas mal de questions et attisent notre curiosité. Mais surtout, vu les circonstances, je crains le pire pour le devenir de certains personnages, j’ai très peur de ce que je vais découvrir dans la suite et fin de la saga. J’espère que ce 7e tome sera à la hauteur de mes attentes ! Affaire à suivre, en attendant, je m’en vais retrouver Leonora qui, je pense, sera aussi intéressante à découvrir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A la recherche de Sarai de J.A. Redmerski (Company of Killers 1)

In My Mailbox (401)

Treize tombes de malheur de Darynda Jones (Charley Davidson 13)

Chère Fubuki Katana d'Annelise Heurtier

Mini-Lapin n’a peur de rien de John Bond