La Symphonie du temps de Georgia Caldera (Les Brumes de Cendrelune 2)

Quatrième de couverture

Propulsée au poste de Premier Violon de l’orchestre impérial par un concours de circonstances, Céphise se voit contrainte d’intégrer la cour de Cendrelune. Elle y découvre un univers où règne un danger permanent, où faux-semblants et complots de toutes sortes rythment la vie quotidienne des courtisans.
En parallèle, les prémices de la dissidence se propagent au cœur de la Cité d’Acier, et la légion censée mater la révolte en Achéron tarde à revenir au palais. Céphise saura-t-elle déjouer les pièges de cette nouvelle vie et reconnaître ses véritables alliés – ceux qui partagent son vœu le plus cher… ?

À PARAÎTRE LE 7 OCTOBRE 2020

Mon avis

Après avoir lu Ennemis mortels, je me suis lancé dans le 2e tome des Brumes de Cendrelune, que j’avais hâte de découvrir. J’avais beaucoup aimé le premier tome qui était plutôt introducteur mais qui laissait présager de très bonnes choses pour la suite. Et je dois dire que La Symphonie du temps a été une très belle surprise, j’ai beaucoup aimé ! Je suis très curieuse de voir ce que donnera le prochain tome.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’autrice est toujours aussi agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire qui est vraiment prenante. Comme pour le premier tome, on suit différents points de vue ce qui nous permet d’avoir une vision assez large de la situation, de nouveaux personnages font leur entrée ce qui a forcément attisé ma curiosité car je me demandais en quoi ils allaient bien pouvoir servir dans cette histoire. Je vous laisse découvrir ça par vous-mêmes. Mais ils vont apporter une nouvelle dimension à cette histoire, si sur certains points c’était plutôt prévisible, ça n’en reste pas moins intéressant et prenant.

L’intrigue est plutôt bonne et bien menée, comme pour le premier tome, c’est plutôt lent mais pas inintéressant, bien au contraire. Et plus ça va et plus la tension monte, s’accélérant sur la fin pour mettre un bon coup de pression à tout ça. On avance donc petit à petit ce qui nous permet de mieux nous concentrer sur les personnages, sur la relation entre Céphise et Verlaine qui va pas mal évoluer mais aussi d’en apprendre plus sur leur étrange connexion qui se fait près de la rivière. Je n’en dirai pas plus à ce sujet pour éviter tout spoiler, mais les révélations sont nombreuses, tout ça s’approfondit et franchement c’est passionnant et super intéressant de découvrir tout ça. Je ne pensais pas que l’histoire prendrait un tel tournant.

On se rend compte à quel point l’univers est très riche, même si on a encore beaucoup de choses à découvrir car ces nouvelles révélations ont soulevé un certain nombre de questions qui, je l’espère trouveront réponses dans le prochain tome. Il vaut mieux car je crois qu’il s’agit d’une trilogie donc il faudra bien conclure tout ça. En tout cas, de nouveaux éléments sont introduits et vont remettre en question certains faits ou agissements de certains personnages. De quoi nous embrouiller l’esprit et nous lancer sur diverses pistes de réflexion pour la suite. j’ai hâte de découvrir le fin mot de cette histoire parce que Georgia Caldera a créé ici un univers assez atypique et je me demande bien comment tout cela va finir.

D’ailleurs, en parlant de fin, peut-on parler deux secondes de cette fin qui est juste affreuse ?! Un cliffhanger qui m’a bien fait rager quand je suis arrivée à la fin parce que je ne pensais pas que ça se passerait ainsi. C’est tellement cruel de nous laisser comme ça, sans avoir la suite sous la main (bien évidemment puisqu’elle est en cours d’écriture). La frustration à l’extrême, ça m’a bien agacé et en même temps, c’est un pari gagné. Ça donne envie de lire la suite et d’en savoir plus sur tout ça et de savoir ce qui va arriver à nos différents personnages étant donné les circonstances. C’est très bien joué de la part de Georgia Caldera même si c’est pénible en tant que lecteurs puisqu’on va devoir attendre pour avoir les réponses à nos questions.

Quant aux personnages, ils vont bien nous surprendre et évoluer. La relation entre Céphise et Verlaine pour commencer qui, par la force des choses, vont devoir collaborer encore plus étroitement, le but étant de comprendre la nature de ce lien et surtout ce qu’il implique, etc. je ne veux pas trop en dire par peur de spoiler, mais j’ai trouvé ça vraiment intéressant comme principe et ça a bien attisé ma curiosité.

Plus on avance dans l’histoire et plus j’apprécie ces personnages, j’aimerai tant les prendre dans mes bras pour les rassurer, pour les protéger parce qu’ils en ont tous les deux bavés durant leur vie. Ils ne méritaient pas ça… Verlaine se dévoile sous un autre jour qui fait porter un regard différent sur son être, sur ce qu’il est et c’est super intéressant. Sa relation avec son frère Héphaïstos va aussi pas mal évoluer.

En bref, La Symphonie du temps est un tome à la hauteur du précédent. L’intrigue est bonne et bien menée, c’est assez lent mais on se laisse porter par cet univers si atypique, si sombre qui mélange les genres et qui nous entraîne dans une histoire originale et prenante. J’ai vraiment beaucoup aimé ce deuxième tome qui nous en fait voir de toutes les couleurs avec certaines révélations et rebondissements auxquels je ne m’attendais pas. Les personnages vont pas mal évoluer et en apprendre beaucoup sur eux, sur les autres et sur leur destin. Même si je suis certaine qu’on est encore loin du compte parce qu’avec tous ces nouveaux éléments, nombres de questions viennent d’être soulevées, donc j’attends désormais les réponses avec impatience dans le dernier tome de la série. Une série à découvrir tant elle est prenante et passionnante à découvrir, je ne m’attendais pas à ce que ça prenne cette tournure-là.

Commentaires