La Carte des Confins, tome 1 de Marie Reppelin

Quatrième de couverture

Callie, une voleuse hors pair, est parvenue à s’emparer d’un compas marin enchanté. L’instrument permettrait de trouver la mystérieuse Carte des Confins, un monde au-delà du nôtre dont personne n’est jamais revenu.

Explorer les Confins, c’est la certitude d’entrer dans la légende et le désir le plus cher de Blake Jackson, jeune capitaine de L’Avalon, le bateau pirate le plus redouté des mers. Prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut, Blake va convaincre Callie de l’aider dans sa quête.

Devenus compagnons de route, le pirate et la voleuse s’apprivoisent et se dévoilent peu à peu. Mais le lourd secret que cache Callie pourrait bien ruiner leur seul espoir de mettre la main sur la fameuse Carte... et bouleverser à jamais leur existence.

Mon avis

Après avoir lu Les Saisons de la Tempête, je me suis lancé dans La Carte des Confins, un roman que j’étais assez curieuse de découvrir. J’avoue que depuis ma lecture de Steam Sailor, j’ai bien envie de lire des histoires de piraterie et celle-ci avait l’air très prometteuse. Deux de mes collègues l’ont lu avant moi et l’ont adoré, donc je partais confiante et je dois dire que je les rejoins totalement. J’ai moi aussi adoré cette histoire que je vous conseille à mon tour tant c’est prenant et intéressant.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’autrice est très agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire au point que j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher. Le roman ne m’aura pas fait long feu, lors de la première journée de lecture, j’en avais déjà lu les 2/3 tant je voulais savoir ce qui allait se passer. Autant dire que c’était très efficace.

L’intrigue est bonne et bien menée, c’est vraiment prenant et haletant. Dès les premières pages j’ai été happée par l’histoire dont j’ignorais en vérité de quoi ça allait parler, en dehors d’une histoire de piraterie. Je me suis donc laissée emportée et ça a été un ravissement tout du long. L’action arrive très vite si bien qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer un seul instant. C’est bien rythmé, avec des moments d’action pur et d’autres plus lents où l’on glane quelques informations sur l’univers, sur les personnages, etc. Le dosage est parfait, un bon équilibre qui permet de nous tenir en haleine tout du long.

Plus on s’approche de la fin et plus la tension monte et on se doute que ça ne va pas bien se passer. La situation est difficile et vu la fin, comment dire ? Les auteurs ne devraient pas avoir le droit de nous laisser dans une telle attente parce que c’est juste frustrant et énervant. Mais il faut avouer que c’est aussi ce qui nous donne envie de lire la suite donc on ne peut pas les blâmer pour ça. Mais l’attente va être longue… je veux savoir ce qui va se passer parce que là, la situation est plus que critique (euphémisme quand tu nous tiens).

La narration est double, si bien que l’on suit par alternance les points de vue de Blake et Callie (à la première personne) donc on est au plus près d’eux. On sait ce qu’ils pensent, ce qu’ils ressentent et aussi qu’ils cachent bien des choses, surtout notre jeune et jolie voleuse (que l’on voit en couverture) mais notre pirate n’est pas dupe.

Il y a pas mal de non-dits entre les deux, ils cachent la vérité sur leur agissement, la raison de ces escapades pour Blake et la raison de sa fuite pour Callie. Mais s’il n’y avait que ça entre eux… Ils enfouissent leur sentiment au plus profond, c’est à la fois frustrant et exaltant de les voir se lancer des piques, d’être dans le sarcasme… Un moyen d’autodéfense pour repousser l’autre alors qu’on voit bien qu’il y a une vraie alchimie entre les deux. J’ai adoré leurs joutes verbales, c’était savoureux, ça m’a bien amusé. Et franchement par moment j’avais le sourire tant c’était plaisant de les voir se chamailler de la sorte. Ça en devenait vraiment un jeu qui leur plaisait à tous les deux.

Il y a donc une romance qui s’installe et personnellement, j’adore quand il y a des romances dans les histoires, quel qu’un soit le genre, même si ça n’est pas ça qui prime. Ça ajoute un autre intérêt, un petit plus à l’histoire. Le « ennemy to lover » c’est encore mieux. Et ici ça fonctionne bien, il faut dire que les personnages sont savoureux. Dès leur rencontre, on sent que ça va être compliqué entre les deux et en même temps, qu’ils seront incapables de se lâcher et se séparer.

J’ai adoré ces deux personnages, Callie est une jeune femme pleine de ressources, va prouver qu’elle a sa place parmi cette bande de pirates (c’est très féministe, c’est parfait). Quant à Blake, il est juste génial, même si parfois il se comporte comme un crétin. On ne peut pas rester indifférent à son charme, même s’il joue les machos, après tout, c’est un pirate. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, j’ai beaucoup aimé Bold, le Second de Blake, un quasi près pour lui qui est bien plus perspicace qu’on ne le croit, ou encore Doug qui est un gamin adorable même si au final on ne le voit pas tant que ça.

Quant à l’univers, si au premier abord cela semble assez simple, on se doute qu’il n’en est rien à mesure que les informations nous parviennent. Il s’agit d’une histoire de piraterie qui par certains aspects m’a fait penser à Pirates des Caraïbes, notamment avec ce compas qui mène à ce que l’on désire le plus (c’est clairement le compas de Jack Sparrow). Donc en soi c’est quelque chose d’assez simple et « vu », mais quand on y mêle un peu de magie, ça crée de nouveaux problèmes et donne une autre dimension à l’histoire. Et je dois dire que j’ai beaucoup aimé cet aspect-là. Je me doutais que l’histoire prendrait une telle tournure (pour la fin) et j’ai hâte de voir ce que le 2e tome donnera parce que c’est prometteur.

En bref, La Carte des Confins est un premier tome que j’ai pris grand plaisir à lire. J’ai vraiment adoré cette histoire qui paraît simple au premier abord mais qui se complexifie au fur et à mesure. L’intrigue est bonne et bien menée, ça reste très efficace dans le genre et je n’ai pas su lâcher ce livre jusqu’à la fin tant j’avais envie de savoir ce qui allait se passer. L’action est omniprésente si bien que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer un seul instant. L’univers est intéressant, on n’en voit que les prémices mais cela nous permet de voir où l’on met les pieds et j’ai beaucoup aimé ce que j’y ai vu. Quant aux personnages, on a là une équipe de choc, deux têtes de mule, deux forts caractères qui refusent de voir la vérité en face mais il va bien falloir admettre qu’il existe une alchimie entre les deux et que tout cela les dépasse. Affaire à suivre au prochain épisode qui est très prometteur au vue de la situation actuelle. Un roman à découvrir !

Commentaires