Coeur de lion de A.C. Gaughen (Scarlet 3)

Quatrième de couverture

Nous avons tous besoin de quelque chose – de quelqu’un - au nom de qui nous battre… Emprisonnée par le prince Jean pendant de longs mois, Scarlet se retrouve bien loin du Nottinghamshire. Après s’être enfuie de manière rocambolesque, elle apprend que la vie du roi Richard est en danger et qu’Aliénor d’Aquitaine a besoin de son aide pour le libérer. Pour celle qui, toute sa vie, a été une voleuse, cette nouvelle allégeance à la Couronne – à sa propre famille – est un sentiment qui n’est pas le bienvenu.
Scarlet sait qu’aider Aliénor la remettra, elle et ceux qu’elle aime, entre les griffes du prince Jean. Voulant désespérément ne courir aucun risque avec la vie de qui que ce soit, Scarlet met au point un plan pour sauver elle-même le roi. Mais le destin – et son cœur – ne lui permettra pas de rester bien longtemps éloignée du Nottinghamshire. Mais même si, ensemble, Scarlet et Rob peuvent empêcher le prince Jean d’exécuter le sombre plan qu’il a pour l’Angleterre, leur amour suffira-t-il à les sauver une fois pour toutes ?

En lecture commune avec Un bout d'ailleurs

Mon avis

Ayant lu les autres tomes en lecture commune avec Un bout d’ailleurs, il ne pouvait pas en être autrement avec ce dernier tome de la trilogie. Ainsi, en parallèle de ma lecture de Ready Player Two, je me suis lancé dans Cœur de lion, un final qui clôt parfaitement la série. Si vous ne connaissez pas la trilogie Scarlet, il est encore temps de la découvrir, elle est vraiment très chouette et nous offre une réécriture originale et intéressante de Robin des bois.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. D’autant plus qu’il s’agit du dernier tome, donc on sait à quoi s’en tenir, le final approchant, on imagine très bien ce qui peut se passer. L’écriture de l’autrice est toujours aussi agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre très rapidement dans l’histoire qui est juste superbe.

L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes. Le rythme est bon, entre moment de pause et action, entre moment tendre et doux, et des moments durs et violents, notre cœur fait les montagnes russes avec cette série et ce dernier tome n’est pas en reste. Il y a des instants où l’on pense que tout va s’arranger, que tout ira bien et puis l’instant d’après on doute, on ne sait pas comment ça va se terminer car tout est possible. On sent que la fin approche, donc l’action monte crescendo et indubitablement, on craint le pire, on espère le meilleur pour notre petit couple préféré qui auront vécu des moments intenses.

Un couple qui aura mis aussi nos nerfs à rudes épreuves car on sait qu’ils sont faits l’un pour l’autre, ils sont amoureux l’un de l’autre, ils savent qu’ils devraient être ensemble, mais il y a toujours ce moment de doute, ce petit quelque chose qui va les faire hésiter, les vont faire prendre de mauvaises décisions ou inciter l’autre à abandonner et ne plus croire en leur histoire… Et ce, tout au long de la trilogie… Quand on fait un pas en avant, il y en a trois en arrière l’instant suivant… de quoi mettre nos nerfs à l’épreuve, mais en même temps, ça ne serait pas aussi savoureux si tout était tranquille et établis et ce, dès le début de la trilogie. Ça n’aurait pas le même intérêt, soyons honnête. Nous lecteurs sommes un peu masochiste à ce niveau-là, on aime bien souffrir un peu… Mais bon, quand même, parfois on avait envie de prendre l’un pour taper sur l’autre, pour que ça rentre dans leur tête… Et puis quand ce ne sont pas eux qui doutent et remettent en question, ce sont des personnes tierces qui s’en mêlent et qui mettent à mal l’avenir du couple.

C’est un univers connu puisqu’il s’agit d’une réécriture de Robin des bois et pourtant A.C. Gaughen nous offre ici une autre version de l’histoire des plus intéressantes et prenantes avec une version somme toute féminine et féministe, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Quant aux personnages, je dois dire que l’autrice a fait fort, on ne peut que s’attacher à la grande majorité quand d’autres sont détestables au possible, comme Gisbourne ou encore le Prince John. Ils sont vraiment bien construits, avec des personnalités qui leurs sont propres et reconnaissables et je regrette de devoir déjà leur dire au revoir. Ça me fait toujours un petit pincement au cœur de laisser des bons personnages auxquels on s’attache au fil des tomes et surtout après tant d’aventure.

Scarlet est une jeune femme intrépide qui a du cœur et essaye d’œuvrer pour le bien commun, même si ça n’est pas toujours pour son propre bien à elle. Robin est un homme qui a beaucoup de doutes, qui a ses démons intérieurs, en même temps, la guerre Sainte ne lui a pas vraiment réussi et lui a fait prendre conscience de certaines choses sur la nature humaine. Deux âmes torturées qui ont bien trop vécu malgré leur âge (ils ont la petite vingtaine). Allan est un personnage qui arrive plus tardivement mais je l’adore et je suis déçue de ne pas l’avoir vu davantage et qu’il ne se soit passé rien de probant durant ce tome… Des personnages hauts en couleurs qui marquent et qui vont vraiment me manquer.

En bref, Cœur de lion est un 3e tome qui clôt parfaitement la trilogie. J’ai adoré l’histoire dans son ensemble, aussi bien en tant que tome que conclusion de la série. L’intrigue est bonne et bien menée, avec son lot d’action et de problèmes. Les rebondissements et révélations sont nombreuses si bien que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer un seul instant. Entre action et moment de légèreté, le rythme est bien défini pour qu’on ait le temps de se reposer entre deux événements marquants. Quant aux personnages, ils sont tout simplement fabuleux, j’ai adoré suivre cette histoire à leur côté et ils vont clairement me manquer. A.C. Gaughen nous offre une version originale de Robin des bois que je vous invite à découvrir vivement !

Automne frissonnant : Le folklore de Chipeden

Commentaires