Kasane, La voleuse de visage, tome 9 de Daruma Matsuura

Quatrième de couverture

Certaine de surpasser sa mère, Kasane se plonge corps et âme dans le rôle de Lady Macbeth. Mais à l’image de la reine maudite, la jeune femme est sujette à des hallucinations qui lui font perdre confiance en elle…
Pour l’aider à remonter sur les planches, Nogiku accepte d’emménager chez elle, dans le but inavoué de mettre ses plans à exécution sans que sa sœur ne se doute de rien. Seulement, cette sollicitude feinte n’échappe pas à Kingo Habuta, qui décide alors de mener l’enquête…

Mon avis

Après le tome 8, je me suis précipitée sur le 9e tome qui est vraiment très intéressant car on voit les tourments de Kasane à cause de son interprétation de Lady Macbeth, au même titre que sa mère, ce dont redoutait Kingo Habuta. De l’autre, Nogiku va emménager avec Kasane pour l’aider à surmonter ses problèmes, tout en finalisant ses projets de vengeance.

Autant vous dire que c’est un tome vraiment très prenant et absolument génial. Mais je pense qu’à ce stade, vous avez compris que j’étais totalement fan de cette série, totalement sous le charme du récit de Daruma Matsuura qui a un talent fou, aussi bien en tant qu’auteur, parce que l’intrigue est juste excellente, mais aussi en tant qu’artiste, car ces dessins sont juste magnifiques et rendent le récit encore plus intense et prenant.

C’est un tome intéressant car il nous permet d’en apprendre plus sur la mère de Kasane, sur le rôle de Kingo auprès de celle-ci et pourquoi il aide autant Kasane à atteindre la lumière, à être sur le devant de la scène.

Evidemment, il y a certains éléments dont j’étais au courant pour avoir lu Izana La voleuse de visages, le roman qui revient justement sur l’histoire de la mère de Kasane. Mais ce roman s’arrêtait sur son départ du village et la découverte du pouvoir de la fameuse poudre à l’origine du rouge à lèvres. J’ignorais tout de la manière dont elle était devenue cette célèbre actrice Sukeyo Fuchi. Ainsi, à travers le récit de Kingo, nous pouvons mieux cerner le destin de cette femme, les difficultés qu’elle a pu rencontrer et ce qu’elle est devenue. La faible petite fille laide a bien pris sa revanche et Kasane est sur le point de suivre le même chemin que sa mère, reste à espérer qu’elle n’ait pas le même destin…

C’est un tome riche en rebondissements et événements, notamment en ce qui concerne Nogiku, qui voyait sa vengeance accomplie mais c’était sans compter la méfiance de Kingo qui est là pour veiller au bien être de Kasane et aussi ses intérêts. Kasane va totalement se révéler dans ce tome, on voit qu’elle devient plus dure, elle est prête à tout pour parvenir aussi à ses fins.

Les personnages changent et évoluent, on sombre un peu plus du côté obscur de la Force et on peut clairement se demander si tout cela va bien se terminer. On peut en douter mais on voit également à quel point le pouvoir du rouge à lèvres peut faire tourner les têtes et certains sont prêts à tout pour parvenir à leur fin.

En bref, ce 9e tome de Kasane est tout aussi prenant et génial que les tomes précédents. La vengeance de Nogiku est sur le point d’aboutir, Kasane quant à elle est en quête de réponses et va en avoir un certain nombre sur sa mère, ce qui risque de soulever d’autres questions sur sa naissance, sa vie.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La forêt des Lumières d'Éric Sanvoisin et Fréderica Frenna (Le Maître des Licornes 1)

Le Top / Flop du Mois ! (Juin 2018)

Un pape pour l'Apocalypse de Jean-Luc Marcastel

La première fois que j'ai été deux de Bertrand Jullien-Nogarède

La planète interdite d'Yves Grevet