Rechercher dans ce blog

24/05/2019

Ce qui nous consume... de Georgia Caldera (Violette et Adam 2)

Quatrième de couverture

Violette, au passé aussi troublé qu'au brillant avenir, vient d'intégrer une école d'art. Elle s'est installée chez sa mère et son nouveau beau-père, puis a fait la connaissance du fils de celui-ci, le solitaire et énigmatique Adam. Après s'être ignorés et déchirés durant des semaines, ils ont trouvé la paix dans les bras l'un de l'autre et se sont déclaré leur amour. Violette doit désormais apprendre à lui faire confiance mais les secrets qui voilent le ténébreux regard d'Adam pèsent sur leur couple. Parviendra-t-il à lui révéler ses démons et à accepter son aide ?

Mon avis

À peine reçu et juste après avoir fini ma précédente lecture (Montée magique, Kate Daniels 6), je me suis lancée dans la suite et fin de l’histoire de Violette et Adam : Ce qui nous consume…, qui est juste une petite merveille. J’ai adoré ce diptyque et vous le conseille vivement mais attention aux émotions fortes !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit et puis quand on a lu le premier tome, on sait un peu à quoi s’attendre dans cette suite et fin. Ce qui nous consume… est une belle romance, mais il faut voir les épreuves qu’endurent nos deux personnages. Georgia Caldera les malmène et nous, lecteurs, aussi avec ce qu’elle leur inflige. Plus d’une fois j’ai eu le cœur serré en lisant le premier tome en me rendant compte de ce qui m’était conté, mais avec ce 2e tome, c’est encore pire puisqu’on a enfin les réponses à nos questions. Malgré tout, cela reste une belle histoire car on voit à quel point Violette et Adam étaient fait pour être ensemble car « ensemble ils sont invincibles », comme ne le cesse de le dire Violette à Adam.

Le premier tome laissait présager un certain nombre de choses sur ce qu’endurait Adam et on finira par en savoir plus dans ce tome, même si très honnêtement, j’aurai préféré ne pas le savoir et l’avoir deviné. Au fur et à mesure Adam se dévoile, sa relation avec Violette est vraiment tout pour lui et il finira par s’ouvrir, même si ça doit le faire souffrir, ainsi qu’à Violette. Son comportement agace Violette qui a des soupçons mais aucune certitude sur ce qui se passe, on peut la comprendre, mais en même temps, vu la situation, on sait pourquoi Adam préfère se taire et endurer, même si ce n’est pas la meilleure solution. Disons que c’est la moins pire…

On en apprend aussi plus sur la jeune femme, pourquoi elle avait tant envie de tourner la page, de partir loin d’Avignon, quitte à aller sur Tour chez sa mère et son nouveau beau-père. Je me doutais que ça serait quelque chose du genre, mais en avoir « la preuve » sous les yeux est vraiment terrible. Ce sont deux âmes blessées, l’une plus brisée que l’autre, mais ensembles, ils forment un vrai couple solidaire. Elle est prête à tout pour l’aider, à avancer, même si parfois il le refuse.

Cela change d’avoir ce type de romance, les ¾ du temps, c’est la fille qui est en détresse et le garçon, en tant que preux chevalier va venir la secourir. Comme dans les histoires de princesses classiques, et là, c’est l’inverse, même si Adam va beaucoup apporter à Violette, elle reste un grand soutien pour lui, même quand il fait tout pour « l’éloigner » d’elle par moment pour qu’elle ne voit pas à quel point il est brisé de l’intérieur.

En bref, Ce qui nous consume… est un 2e tome à la hauteur du premier que j’ai adoré lire, même si ça m’a franchement brisé le cœur. C’est un diptyque qui est dur mais tellement beau et porteur d’espoir en même temps. Une belle histoire qui naît de l’horreur, deux âmes blessées qui se trouvent pour se soigner mutuellement. On peut dire qu’ils se sont bien trouvés tous les deux, même si le chemin a été douloureux pour en arriver là. Les personnages sont attachants et on espère le meilleur pour eux, après tout ce qu’ils ont vécu. Une série que je vous invite vivement à découvrir, même si âme sensible s’abstenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***